Lettre pastorale : Prie ton Père présent dans le secret

Pour le début du carême 2018, Monseigneur Jean Legrez, o.p. publie une Lettre pastorale adressée à chaque catholique du Tarn.

Cette Lettre intitulée « Prie ton Père qui est présent dans le secret » est une grande invitation à redécouvrir la prière. Avec cette Lettre, l’Archevêque d’Albi stimule la relation personnelle que chaque baptisé est appelé à vivre avec Dieu : il donne des repères, invite à prendre le temps de l’intériorité, évoque avec simplicité les difficultés de la prière et des moyens concrets pour prier…

Au long des 8 pages, Monseigneur Jean Legrez conduit le lecteur vers ce qu’il « désire tant voir fleurir dans le diocèse : l’enthousiasme et la joie des amis de Dieu. »

Quel est le but d’une Lettre pastorale ?

La Lettre pastorale est un écrit que l’évêque envoie, en tant que pasteur, aux prêtres, aux fidèles de son diocèse ou à la population entière. Son contenu peut-être varié : une exhortation générale, des instructions pour un comportement chrétien, un message d’encouragement ou de consolation, etc.

Le mot « Pastorale » trouve son origine au cœur de l’Évangile, là où le Christ se présente lui-même comme le Bon Pasteur, celui qui connaît ses brebis et que ses brebis connaissent. La pastorale est donc l’activité, née du dynamisme de la foi de l’Église, qui vise à donner à chacun selon ses besoins spirituels.


Vers le renouvellement des paroisses

Monseigneur Jean Legrez a annoncé un renouvellement des paroisses lors de la prochaine fête de Pentecôte. Cette démarche pour une part administrative vise avant tout à donner un élan missionnaire chez tous les baptisés du diocèse, ministres ordonnés, consacrés et fidèles laïcs

Le Pape François dans La Joie de l’Évangile rappelait : « Il faut toujours cultiver un espace intérieur qui donne un sens chrétien à l’engagement et à l’activité. Sans des moments prolongés d’adoration, de rencontre priante avec la Parole, de dialogue sincère avec le Seigneur, les tâches se vident facilement de sens, nous nous affaiblissons à cause de la fatigue et des difficultés, et la ferveur s’éteint » (n° 262)

En achevant la Lettre pastorale adressée aux catholiques du Tarn le 8 septembre 2016, Monseigneur Legrez écrivait : « Le plus urgent, qui pourra faciliter la mise en place des orientations pastorales, réside dans la relation personnelle que chaque baptisé-confirmé entretient avec le Christ, son Sauveur. La place de l’intériorité dans la vie quotidienne, c’est-à-dire d’un contact régulier avec le Dieu Trinité, est absolument déterminante pour la croissance de toute vie spirituelle et pour la prise au sérieux de l’évangélisation de la société contemporaine».

Le titre de la lettre pastorale « Prie ton Père qui est présent dans le secret » est un verset de l’évangile selon saint Matthieu proclamé le jour du Mercredi des Cendres. Au début du carême, avec cette lettre pastorale, Monseigneur Jean Legrez veut accompagner les fidèles pour mettre en pratique une vie de plus grande intimité avec le Seigneur.

La lettre pastorale se présente comme un petit livret de 8 pages.

Vous pouvez la télécharger au format pdf en cliquant ici.

Vous pouvez également vous procurer gratuitement cette Lettre pastorale à l’accueil de l’Archevêché ou dans votre paroisse.

Approfondir votre lecture

  • Renouvellement des paroisses : l’affaire de tous !

    À la Pentecôte 2018, le diocèse d’Albi vivra un renouvellement de ses paroisses. Il est clair qu’ériger de nouvelles paroisses comporte un aspect administratif, mais le renouvellement entrepris vise avant tout à favoriser l’évangélisation.

  • Homélie du jour de Noël 2017

    Cette nuit, nous avons célébré une naissance tout à fait extraordinaire, une naissance annoncée par un ange, et annoncée à ceux qui étaient pour l’époque les relégués de la société…

  • Homélie de la nuit de Noël 2017

    « Tous ensemble réjouissons-nous, dans le monde un enfant nous est né, Dieu notre Sauveur. » C’était l’antienne d’ouverture de cette célébration. Quel paradoxe incroyable ! Dieu que la foi nous enseigne éternel, est né sur terre ; c’est-à-dire qu’en la personne du Sauveur, il est entré dans le temps.