Du 26 décembre à la Fête de l’Epiphanie, les Rois Mages nous invitent à marcher avec eux !

« Nous avons vu à l’orient l’étoile du roi des Juifs qui vient de naître !
Elle nous précède …
Suivez-la avec nous jusqu’à l’Épiphanie, jour de lumière où elle viendra s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouve l’enfant. » (Cf. Mt 2, 1-12)

Dimanche 3 janvier 2021

9ème jour : « Suivez-nous… ouvrez votre cœur à l’universel ! »

 

Joie et fête ! L’étoile s’est arrêtée au-dessus de l’endroit où se trouve l’enfant !
Joie et fête ! Avec les Mages, nous sommes arrivés devant « le roi qui vient de naître » (cf. Mt 2, 1-2)! Avec les Mages, nous nous prosternons devant lui…
Joie et fête ! C’est aujourd’hui l’Épiphanie, la manifestation de Jésus, « Fils du Très-Haut », celui dont le « règne n’aura pas de fin », le « Fils de Dieu ».  (cf. les paroles de l’Ange à Marie en Lc 2, 31-33,35)
Joie et fête ! Nos cœurs émerveillés comprennent que cet enfant est le Prince de la Paix …

L’Enfant–Dieu nous est donné !

« Alors que la ruine de l’homme, c’est que chacun suit son propre chemin,
dans la crèche tous convergent vers Jésus, Prince de la Paix dans la nuit du monde.
»
[Pape François, tweet du 28 décembre 2020]

-> « Il est maintenant révélé que les nations sont associées au même héritage, au partage de la même promesse.» Saint Paul, l’apôtre des Nations, l’explique aujourd’hui aux habitants d’Éphèse (Ep 3, 2-3a.5-6), du Tarn et du monde.

->  Les enfants missionnaires suivent ce Prince de la Paix. Ils et elles prient, partagent et parlent de Jésus.
-C’est aujourd’hui la Journée mondiale de l’Enfance Missionnaire !-

— Dalia, enfant missionnaire d’Égypte :

« Seigneur, merci pour tout ce que tu m’as donné :
mes mains pour partager
mes pieds pour te suivre
mes oreilles pour entendre tes paroles
ma langue pour parler de toi
et mon cœur pour t’aimer. »

— Et Aurélie, enfant missionnaire d’Océanie :

 « Seigneur notre Père,
tu nous vois tous différents par la couleur de notre peau,
mais pour toi nous représentons un beau bouquet de fleurs aux couleurs variées.
On craint parfois d’être impoli ou gênant devant les autres.
Alors on a peur et on préfère rester à l’écart.
Jésus, notre frère, aide-nous à être courageux et généreux envers tout le monde. »

->  En communion avec tous les enfants missionnaires, présents dans plus de 130 pays, nous confions leurs chemins –et les nôtres- pour toute l’année qui s’ouvre devant nous et nous disons ensemble :

Notre Père… Je vous salue… Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit…

Des 4 coins du Tarn , marchons avec eux, soutenus jour après jour par la prière de Marie, de Joseph et de nos saints et bienheureux ayant vécu eux aussi sur d’autres terres.

Chaque jour, un ou deux versets bibliques de la liturgie guideront notre marche, et la prière d’un enfant missionnaire s’ajoutera quotidiennement aux cadeaux d’or, d’encens et de myrrhe que les mages dans leurs coffrets apportent pour le Prince de la Paix.

Rendez-vous sur le site diocésain jour après jour, du lendemain de Noël au 3 janvier.

A la suite des Mages, demandons à l’Enfant Dieu d’ouvrir nos cœurs à l’universel !

Seigneur et Père de l’humanité,
toi qui as créé tous les êtres humains avec la même dignité,
insuffle en nos cœurs un esprit de frères et sœurs.
Inspire-nous un rêve de rencontre, de dialogue, de justice et de paix.
Aide-nous à créer des sociétés plus saines et un monde plus digne,
sans faim, sans pauvreté, sans violence, sans guerres.

Que notre cœur s’ouvre
à tous les peuples et nations de la terre,
pour reconnaître le bien et la beauté
que tu as semés en chacun
pour forger des liens d’unité, des projets communs,
des espérances partagées. Amen !

 

 Pape François, « Fratelli tutti », § 287

 Samedi 2 janvier 2021
8ème jour: « Suivez-nous…ouvrez votre cœur à l’universel ! »

Nous sommes presque arrivés… on dirait que l’étoile s’est arrêtée au loin !
Malgré la fatigue, les difficultés du quotidien, nos cœurs de marcheurs et de priants sont de plus en plus emplis de joie.

Chantons avec le psaume 97, prié sur toute la terre en ce jour !

« Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles […].
Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations […]
La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez ! »
(v. 1a, 2, 3b-4)

 

-> Stéphanie, enfant missionnaire au Vanuatu, sait combien Jésus est Lumière. Et elle a confiance en Lui :

« Jésus, aujourd’hui je viens te parler de ma famille.
Ô Jésus, tu les connais tous, garde-les bien.
Je veux que tu les gardes dans la paix. Marche avec eux sur la route, là où ils vont.
Protège-les lorsqu’ils passent la mer en pirogue.
Veille sur mes parents, mes frères et sœurs, ma grand-mère maternelle et mon oncle.
Tu resteras avec eux tout au long de leur vie.
Je ne veux pas qu’on leur fasse du mal.
Jésus, toi qui es Lumière, donne-leur toujours la lumière.
Aide-les dans le travail de tous les jours.
Seigneur Jésus, protège aussi mon quartier, mon village, nos îles et mon pays.
Je ne veux pas la guerre, dans ce pays de Vanuatu, car c’est déjà un paradis. »

-> Confions particulièrement aujourd’hui le diocèse de Tamatave [Toamasina en malgache] jumelé avec le nôtre ainsi que toute la Grande Île. Faisons mémoire de Mgr Henri de Solages et de Mgr Pierre Dalmond grâce auxquels les premiers baptêmes catholiques ont été célébrés dans ce pays.

Aidés par la prière de la Bienheureuse laïque Victoire, du Saint P. Jacques Berthieu, du Bienheureux Frère Raphaël et du Bienheureux laïc Lucien Botovasoa, demandons que se fortifie notre chemin de partage et de fraternité et qu’il produise beaucoup de fruits.

Notre Père… Je vous salue… Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit…

 

Vendredi 1er janvier 2021
7 ème jour
: « Suivez-nous… ouvrez votre cœur à l’universel ! »

« Gloire à Dieu au plus haut des cieux et Paix sur la terre aux hommes qui L’aiment !» (Lc 2, 14)
Ce chant de louange céleste qu’ont entendu les bergers dans la nuit, les a mis en marche vers le nouveau-né, le Prince de la Paix.

Guidés par l’étoile, à notre tour de proclamer : «  Bonne année ! Souhait d’une année de Bonté et de Paix ! »

Et comme des croyants innombrables l’ont fait au long des siècles, tels Thérèse de Lisieux et Pauline Jaricot, méditons et prions ces versets du psaume  66 (v. 2-3, 6, 8) :

« Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse,
que son visage s’illumine pour nous ;
et ton chemin sera connu sur la terre,
ton salut, parmi toutes les nations. […]

Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ;
qu’ils te rendent grâce tous ensemble !
Que Dieu nous bénisse,
et que la terre tout entière l’adore ! 
»

 -> En cette Journée Mondiale de la Paix , des enfants missionnaires nous entraînent dans leur supplication :

M’bari Francy Laura, de Centrafrique

« Seigneur Jésus, bénis ma famille, donne-nous la paix, protège-nous.
Donne-nous le repas de chaque jour
Bénis mon quartier, protège-nous contre le mal.

Je remets ma vie et celle de mes voisins entre tes mains,
protège-nous contre tous les mauvais esprits
et bénis tous les enfants de mon quartier, tous les petits enfants de Centrafrique. »

Et Lucia, du Honduras

« Seigneur, nous te prions pour les jeunes de notre pays, le Honduras,
car nous vivons beaucoup dans la violence.
Que les autorités travaillent à aider tous ces jeunes qui sont aux prises avec la drogue.

Que les parents sachent donner de l’amour à leurs enfants.
Que la société nous comprenne, nous qui sommes jeunes. Que nous soyons respectés. »

-> Dieu, Père de tous, désire que nous vivions en frères. Prions-Le  avec foi: Notre Père…

En ce 1er janvier, nous fêtons Marie, Mère de Dieu. Demandons-lui d’accompagner notre marche et notre témoignage tout au long de cette nouvelle année:

Marie, Etoile de la nouvelle Évangélisation,
aide-nous à rayonner par le témoignage de la communion, du service,
de la foi ardente et généreuse, de la justice et de l’amour pour les pauvres, 
et qu’aucune périphérie ne soit privée de sa lumière. 
Mère de l’Évangile vivant, Source de joie pour les petits,
prie pour nous. Amen. Alléluia ! 
  [Prière du Pape François, Evangelii gaudium, 24 novembre 2013]

Et rendons Gloire  à Dieu : Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit…

 

 Jeudi 31 décembre 2020
6ème jour : « Suivez-nous… ouvrez votre cœur à l’universel ! »

C’est le 31 décembre, dernier jour de l’année ! Une année difficile ! Fatigue, découragement, angoisse peut-être ont tapissé certains (ou plusieurs) de ces 365 jours…

Cependant nous avons entrepris une marche à la suite des Mages, guidés par une Étoile !

Écoutons la révélation extraordinaire que l’évangéliste Jean, au début de son Évangile, nous donne en ce jour:

« […] la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. » (Jn 1,5)

->  Et reprenons confiance car l’Enfant-Dieu vient nous sauver et nous appeler à être lumière pour le monde.

— Moïse, enfant missionnaire du Sénégal, demande à Jésus :

« Seigneur Jésus,
aide les familles qui sont en guerre à retrouver enfin la paix.
Ceux qui sont prisonniers à cause de ton nom,
fais descendre sur eux l’Esprit de paix
Ouvre nos yeux, Seigneur.
Prends nos cœurs, plus usés que la corde à la margelle du puits,
les cœurs durcis des déceptions et des échecs.
Nous avons oublié tous ces gestes d’amitié et de solidarité,
fleurs merveilleuses jetées sur notre route. »

— Et Kim Kwang Ho Marcel, enfant missionnaire de Corée du Sud, partage sa prière :

« Jésus, comment me trouves-tu ?
Pour faire beau le visage que Tu m’as donné,
je vais me laver proprement.
Je voudrais garder mon âme
aussi belle et aussi propre que mon visage. »

-> Tournons-nous vers la multitude innombrable des « saints de la porte d’à côté » comme les appelle le Pape François : ceux et celles « qui se sont efforcés, avec la grâce de Dieu, d’appliquer l’Évangile dans leur vie normale de tous les jours.
Peut-être en avons-nous eu un dans notre famille, ou bien parmi nos amis et connaissances. Nous devons leur être reconnaissants, mais surtout être reconnaissants à Dieu qui nous les a donnés, qui les a mis près de nous, comme des exemples vivants et contagieux d’une manière de vivre et de mourir, fidèles au Seigneur Jésus et à son Évangile.
Ils ne sont pas canonisés mais vivent avec nous.»

Aidés par leur prière, confions à la miséricorde de Dieu cette année qui se termine et notre marche vers l’An Nouveau :
Notre Père… Je vous salue… Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit…

 Mercredi 30 décembre 2020
5ème jour : « Suivez-nous… ouvrez votre cœur à l’universel ! »

Le monde se trouve aussi tout près de moi, tout près de nous.
En continuant la route, je pense à mon collègue canadien, à mes voisins originaires d’Afrique du Nord, à tel commerçant italien, à cette famille sri-lankaise que je rencontre à la Paroisse, à une étudiante ivoirienne, au couple franco-japonais que j’ai croisé récemment…

Méditons deux extraits du Psaume de ce jour

Rendez au Seigneur, familles des peuples,
rendez au Seigneur la gloire et la puissance,
rendez au Seigneur la gloire de son nom […]
Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »
Le monde, inébranlable, tient bon.
Il gouverne les peuples avec droiture.
  (Ps 95, 7-8a, 10)

->  Aujourd’hui il n’est pas nécessaire de partir à l’autre bout du monde !
La planète avec sa variété de couleurs, de langues, de religions, de cultures, s’offre à mes yeux et m’ouvre à la rencontre…

– – M. Gnana Sundari, enfant missionnaire d’Inde, prie :

 « Père, maître de grâces, c’est toi qui m’as choisie dès le sein de ma mère,
et aussi tu as écrit mon nom dans ta main.
Tu as pris soin de moi et tu m’as protégée jusqu’à maintenant,
comme la prunelle de tes yeux.
Tu m’as créée être humain qui est la plus haute créature
et tu m’as créée femme,
je t’en remercie.»

– – Franck, enfant missionnaire de France, partage aussi sa prière :

« Être là devant toi, Seigneur, comme cette bougie qui éclaire ceux qui la regardent.
Être là pour toi, Seigneur, comme tu es là pour nous.
Être là pour les autres, comme toi, Seigneur, sans compter.
Être veilleur avec toi, aujourd’hui et chaque jour de ma vie.
Tu m’appelles, Seigneur, les autres ont besoin de moi.»

-> Aidés par la prière de Ste Émilie de Villeneuve, dont les sœurs sont présentes là où la voix du pauvre appelle – en Afrique, en Amérique Latine, en Asie et en Europe- , nous prions :

Notre Père… Je vous salue… Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit…

 Mardi 29 décembre 2020
4ème jour
: « Suivez-nous… ouvrez votre cœur à l’universel ! »

Nous poursuivons notre route, évoquant en notre cœur chacun des pays dont nous entendons parler en ce moment dans les medias…

Écoutons un extrait de l’Évangile de ce jour :

« Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :
« […] Mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël
. »
(Lc 2, 28 ; 30-32)

 

-> Aujourd’hui la pandémie du Covid-19 nous fait prendre conscience que nous sommes tous reliés. Et, les Mages en témoignent, nous sommes des chercheurs de Dieu. Abattons les murailles de nos a priori, construisons des ponts.

— Joseph, enfant missionnaire du Tchad, partage sa prière :

« Seigneur Jésus, tu as dit
que quand nous chassons un de nos amis, c’est toi qu’on chasse,
quand nous nous mettons en colère, c’est contre toi qu’on se fâche.

Viens nous unir pour que nous formions un cœur de chair
dans ta bonté et ta lumière. »

— En Indonésie aussi, Y. F. Crisando se tourne vers Dieu :

« Seigneur, aujourd’hui, je vais quitter ma ville. Fais que je sois fort.
Protège ma maman qui reste à la maison
et sois avec moi qui vais partir. »

-> Aidés par la prière de Ste Emilie de Vialar dont les sœurs sont présentes sur tous les continents (du Guatemala à l’Argentine, de l’Irlande à la Roumanie, du Liban en Inde et du Myanmar aux Philippines, en Mauritanie et en Tunisie, ainsi qu’en Australie), nous prions :

Notre Père… Je vous salue… Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit…

 Lundi 28 décembre 2020 
3ème jour : « Suivez-nous… ouvrez votre cœur à l’universel ! »

L’Enfant  vient de naître…
Et la violence se déchaîne pour l’éliminer : « Hérode entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages ». (Mt 2, 16-17)
L’Église honore en  ce jour tous ces enfants, les Saints innocents.

Écoutons le début de l’Évangile de ce jour, le songe de Joseph qui va l’amener à fuir avec Marie et l’enfant :
Après le départ des mages, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit :
« Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »
(Mt 2, 13)

-> Beaucoup aujourd’hui sont persécutés ou exploités ou victimes de guerre, de famine ou autres fléaux. Plusieurs meurent, d’autres cherchent à fuir leur patrie, certains arrivent dans nos villes et nos villages…

Céline, enfant missionnaire de Suisse, partage sa prière :

« Mon pays est riche,
alors beaucoup de pauvres, de réfugiés, de terrorisés de la guerre viennent s’abriter chez nous.
Ces gens sont différents, mais, Seigneur, tu es aussi leur Père… Bien souvent, on l’oublie !
Les gens d’ici sont jaloux, ont peur, les rejettent…
Mon Dieu, aide-nous à les accueillir avec de l’amour dans le cœur.
Détruis en nous cette méfiance et cette haine qui rongent notre cœur. Seigneur, écoute-moi. »

->  Aidés par la prière de Joseph qui a fui avec Marie et l’enfant jusqu’en Égypte, soutenus par la prière des Saints innocents et par celle de  St Eugène, évêque de Carthage qui fut condamné à l’exil et assigné à résidence chez nous, nous prions et supplions afin que nos cœurs et nos mains s’ouvrent au partage et à la recherche persévérante de la justice et de la paix :

Notre Père… Je vous salue… Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit…

 Dimanche 27 décembre 2020 
2ème jour : « Suivez-nous… ouvrez votre cœur à l’universel ! »

Avec les Mages, nous marchons vers l’Enfant Dieu qui vient de naître…
Ayons le cœur en fête aujourd’hui en ce Dimanche de la Sainte Famille.
Écoutons deux versets de la Genèse, tirés de la 1ère lecture:

La parole du Seigneur fut adressée à Abram dans une vision :
« Ne crains pas, Abram ! Je suis un bouclier pour toi. […] Regarde le ciel, et compte les étoiles, si tu le peux… […] Telle sera ta descendance ! » (Genèse 15, 1 et 5)

-> Joël, enfant missionnaire du Mexique, partage sa prière :

« Merci, Seigneur, pour la famille que tu m’as donnée.
Avec elle, j’ai appris les premières prières.
J’ai appris le rosaire et à me confier à la Vierge de Guadalupe.
Merci, Seigneur, pour la famille.
Par elle, je t’ai connu ; par la famille, la foi et l’espérance sont plus fortes.
Nous te prions pour l’unité des familles mexicaines, pour les familles qui sont dans le besoin,
pour les familles qui ne te connaissent pas, pour les familles qui portent les soucis des autres,
pour celles qui ont des problèmes.
Nous te prions pour chacune des familles du monde. »

-> Le pape François, ouvrant une ‘année spéciale’ dédiée à saint Joseph, lui adresse cette prière :

« Salut, gardien du Rédempteur,
époux de la Vierge Marie.
À toi Dieu a confié son Fils ;
en toi Marie a remis sa confiance ;
avec toi le Christ est devenu homme.
O bienheureux Joseph
montre-toi aussi un père pour nous,
et conduis-nous sur le chemin de la vie.
Obtiens-nous grâce, miséricorde et courage,
et défends-nous de tout mal. Amen. »

[Extrait de la lettre apostolique Patris corde –Avec un cœur de père-, publiée ce 8 décembre 2020]

->  Aidés par la prière de ce grand Saint qui veille sur l’enfant et sa mère dans la crèche  vers laquelle nous marchons, prions pour toutes les familles du monde,  en confiant tout particulièrement celles où se vivent des situations de grandes souffrances :

Notre Père… Je vous salue… Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit…

Samedi 26 décembre 2020
1er jour : « Suivez-nous… ouvrez votre cœur à l’universel ! »

Au lendemain de Noël, tandis que les bergers s’émerveillent devant l’enfant nouveau-né, nous commençons notre marche à la suite des Mages. Nous aussi, nous venons de loin : d’une autre terre, de nos conforts et de nos problèmes, d’une année difficile… Nous quittons un moment nos affaires multiples et nous nous recueillons en silence.

C’est aujourd’hui la fête de St Etienne, diacre lapidé peu après la résurrection du Christ, le premier à Lui rendre ainsi témoignage par le don de sa vie.

Écoutons trois versets de l’évangile de ce jour : Jésus dit à ses apôtres : « Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : […] ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. » (Mt 10, 18–20)

-> A tous âges, peurs et tempêtes (petites ou grandes) risquent de nous freiner.
Sylvain (enfant missionnaire de Centrafrique) partage sa prière :

« Seigneur Jésus, me voici séparé désormais du « parapluie parental »,
je suis en quête de ma vocation, tout en espérant ton invitation
« Venez et voyez ! »
Ainsi, je te confie mes réussites, mes joies, mes inquiétudes et même mes échecs afin de pouvoir apprendre à découvrir ta volonté au cours de mes études.
Redonne-moi le courage de te dire « oui »
contre vents et marées pour être un vrai disciple,
un vrai missionnaire au service de mes prochains et de l’Église. »

-> Aidés par la prière de Saint Étienne et par celle de nos saint et bienheureux tarnais morts martyrs sur d’autres terres – St Théodoric Balat en Chine, les Bienheureux Joseph Henri Chamayou et Joseph Louis Marcou en Espagne -, faisons confiance à l’Esprit Saint et prions :

Notre Père… Je vous salue… Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit…