Tam-tam et prière ont rythmé la fête des peuples à St-Sulpice

Dimanche 19 janvier 2020 à Saint-Sulpice, la Paroisse Saint-Vincent de Paul a organisé une fête des peuples.

La messe paroissiale était présidée par le P. Marcel, vicaire à la Paroisse voisine Saint-Alain, originaire du même diocèse que le P. Ambroise.

Célébrants français…

…et sénégalais

 

Dans son homélie, le P. Ambroise a d’abord mis en lumière la Parole de Dieu:« Célébrer l’Écriture sainte à travers les textes sacrés, invite à la mettre davantage au cœur de notre vie et à ajuster notre agir à cette Parole, à la méditer et à la mettre en œuvre. Là est  la voie féconde qui fera de  chacun de nous un disciple fidèle du Christ, lumière des Nations. »

Puis il a insisté sur l’importance de voir dans l’étranger un frère ou une sœur en humanité et dans le Christ, aîné d’une multitude de frères et de sœurs, et de l’accueillir, l’aimer, le respecter :

« Chers frères et sœurs, célébrer la messe des peuples, c’est non pas vouloir gommer les différences mais célébrer la solidarité, la fraternité universelle.
C’est oser célébrer la richesse qui réside dans les différences et la diversité, c’est encore louer la capacité à s’ouvrir à l’autre, à donner et à recevoir, comme le disait l’illustre poète sénégalais Léopold Sédar Senghor. »

« Ce que chacun de nous a de plus grand, est la capacité à s’ouvrir à l’autre »
Cette affirmation du Pape François, tous l’ont expérimentée à travers le repas partagé et les divers échanges.

 

 

L’après-midi fut conviviale et festive: chants et musiques,

 

tombola, quizz et jeux,

 

mini-marché artisanal.

… du Sénégal …

… de Madagascar …

… du Burkina …

… d’Amérique du sud

 

Merci au P. Sébastien, à Sonia et toute l’équipe organisatrice !

Comme le suggérait le P. Ambroise dans son homélie,
« rendons grâce à Dieu pour tout ce qui se vit de beau, de magnifique entre les différents membres de notre communauté paroissiale sans distinction aucune de provenance.
Vive la fraternité, vive la solidarité !»

——————

[Copyright photos: F. Noyer et MUE 81]