Puylaurens, Cordes, Sémalens, Mazamet, Sorèze: «Je suis, tu es une mission»

Du Congo Brazzaville au Tarn : c’est à deux voix que l’évangélisation du Congo fut présentée à Puylaurens le 24 octobre par les P. Philippe Mbama et Godefroy Onday, tandis que le P. Karol Fallet traça le cheminement de l’évangélisation de la Côte d’Ivoire à Sémalens le 26 octobre. Les participants écoutèrent avec intérêt ces parcours de jeunes Églises.

Le témoignage personnel de ces prêtres dans l’aventure de leur insertion pastorale dans notre pays et donc dans un continent et une culture autres permit une prise de conscience de l’importance de l’accueil et de l’écoute réciproque.

« Que l’Esprit Saint, artisan de fraternité, nous fasse la grâce de marcher ensemble; qu’il nous rende courageux dans l’expérience de voies du partage et de la mission.» (Tweet du Pape François le 10 octobre 2019)

Dans la Paroisse St-Martin le 25 octobre, le P. Marcel Mbengue présenta le Sénégal à travers son chemin vocationnel.

Aux adultes et jeunes du Cordais, il traduisit ce qui est devenu le cœur de sa vie :

« Je ne peux plus me passer du Seigneur ! » Lui aussi insista sur l’accueil de la communauté chrétienne, chemin essentiel pour la rencontre :

« Apprenez à vivre avec des inconnus ».

 « C’est cela la mission : montrer par la vie, et aussi avec des mots, que Dieu aime chacun et ne se fatigue jamais de personne. » (Tweet du 20 octobre)

Les deux derniers rendez-vous dans notre diocèse pour ce Mois Missionnaire Extraordinaire ont permis de « creuser en profondeur » :

– A Mazamet le 27 octobre, Olivier Fermon, au service du Secours catholique pour l’Occitanie, a amené ses auditeurs au cœur de notre vocation de baptisés :

« Tu aimeras le Seigneur de tout ton cœur, de tout ton être, et ton prochain comme toi-même ». Aimer Dieu, s’aimer et aimer chaque prochain !

La mission nécessite cette direction unifiée. Le service du pauvre devient ainsi une évidence, vis-à-vis de tout prochain qui a besoin d’amour, de lumière, d’écoute, et vis-à-vis de nous-mêmes avec nos fragilités, nos manquements…

Ce service est mission et il est annonce de la Bonne Nouvelle.

« Je vous encourage à porter la lumière de l’Évangile à nos contemporains. Puissiez-vous être des témoins de liberté et de miséricorde, en faisant prévaloir la fraternité et le dialogue sur les divisions ! » (Tweet du 19 octobre)

– A Sorèze le 28 octobre, une soirée inter-active sur le thème : »Baptisés et envoyés : moi aussi ! Comment répondre à cet appel  » a été animée par deux laïcs, et a permis un riche partage.

Prier, remercier, accueillir, annoncer, rendre la terre habitable… Des faits étaient évoqués, des difficultés aussi.

Dans « la mystique du Semeur » choisie comme axe prophétique pour la Paroisse Ste-Marie, il a été souligné par les uns et les autres qu’il s’agit de semer de façon généreuse, en toutes circonstances.

Et l’on a rendu grâce car la Parole vient aussi à nous à travers les autres…

« On devient missionnaire en témoignant de connaître Jésus par notre vie. C’est notre vie qui parle. » (Tweet du 26 octobre)