Envoyés pour témoigner ! Retour sur le pèlerinage international des OPM…

De 4 continents ils sont arrivés, responsables des Œuvres Pontificales Missionnaires* dans leur pays ou leur diocèse et acteurs de la mission  : Lourdes, cité spirituelle mondiale, a accueilli en effet du 22 au 25 mai 2018 le premier pèlerinage international des O.P.M.

La délégation de Zambie et Mgr Barbarin

La messe d’ouverture à la Basilique Notre-Dame du Rosaire a donné le ton de la rencontre avec, parmi les concélébrants, les cardinaux Philippe Barbarin (Lyon, France), Pierre Nguyen Van Nhon (Hanoï, Vietnam) et Balthazar Porras Cardozo (Mérida, Vénézuela) ainsi que le P. André Cabes, recteur des sanctuaires.

Cardinal Nguyen Van Nhon

Cardinal Porras Cardozo

La présentation de l’esprit de Lourdes a été donnée au cours de deux conférences, l’une sur les signes de Lourdes (vent, eau, lumière..) avec Sr Geneviève, et l’autre par le P. André Cabes: “Bernadette incarne la mission”.

 

 

La procession eucharistique a permis ensuite, en peuples rassemblés, d’aller à Jésus par Marie.
La messe internationale nous a plongés encore davantage dans l’universalité de l’Église. A l’écoute du thème  de cette année dans les sanctuaires, nous avons été invités à entendre l’unique consigne que Marie nous adresse: “Faites tout ce qu’Il vous dira”. Consigne simple et limpide qui permet à Jésus de nous dire: “Remplissez d’eau les cuves”. Tel est le sens et l’engagement du travail quotidien. L’important ensuite est de rendre grâce dans la prière, à la messe.

 

Nous avons poursuivi notre journée par le chapelet à la grotte animé par des membres des OPM de pays différents et commenté par le recteur ; on est ainsi entré en communion avec le monde. Ensuite Mgr Giovanni Pietro dal Toso, président international des OPM, a développé l’invitation de Marie à Cana. Il a insisté sur la piété populaire qui mène à Jésus, puis sur Marie missionnaire, modèle de foi ; pensons à l’une des représentations de la Vierge en Orient : elle montre l’Enfant qui tient le rouleau de la Parole.

.

Mgr Dal Toso

 

La messe à la Grotte le 3ème jour fut présidée par le cardinal vénézuélien; parmi les concélébrants, Mgr Valentine Kalumba,évêque de Livingston en Zambie.

 

Mgr Dal Toso a insisté dans l’homélie sur le rôle de chaque chrétien : Jésus nous demande d’être sel de la terre; en disciples-missionnaires, donnons du goût à notre monde.

Au cours d’une table-ronde , nous avons reçu l’expérience personnelle de cardinaux, évêques et religieuse de cultures différentes. Ils ont évoqué la place vitale de Marie dans leur vie de missionnaire et les diverses façons qu’ont les peuples d’honorer Marie. Est venu en lumière le parcours exceptionnel de Pauline-Marie Jaricot qui a permis à tout un chacun de vivre l’expérience de la prière du Rosaire en lui donnant sa dimension missionnaire et en incluant une offrande hebdomadaire pour les missions.

.

Une religieuse centrafricaine et Mgr Patrick Le Gal, directeur national des OPM-France

 

Nous avons poursuivi par le témoignage enflammé du Docteur Alessandro de Franciscis, Président du Bureau des Constatations Médicales: “Lourdes n’est pas une clinique; c’est un lieu de signes (cf l’évangile selon saint Jean); ces signes sont transmis par Jésus à travers la catéchèse de Marie à Bernadette.”

Procession mariale

Chemin de croix

 

Lorsque le cardinal vietnamien a présidé la messe du dernier jour, il a insisté sur l’apport des missionnaires français au XVIIème siècle pour son pays. Désormais l’Église au Vietnam est vivante et riche de 117 saints. Notre foi part de l’Église primitive. Pensons aux apôtres réunis au Cénacle avec Marie pour recevoir l’Esprit Saint. Marie et l’Esprit Saint sont toujours présents avec ceux qui annoncent la Bonne Nouvelle. Marie réunit les générations -“toutes me diront bienheureuse”-, elle est notre mère et notre maître : elle crée l’unité, elle accompagne avec discrétion… Elle est partout présente dans l’histoire du monde.

En conclusion et en envoi, deux exigences : avoir dans le cœur l’expérience de l’Amour de Dieu afin de pouvoir partager la Bonne Nouvelle, et ne pas perdre de temps pour transmettre de tout notre cœur cet Amour aux autres, chacun dans le contexte où il se trouve. Envoyés, allons proclamer l’Évangile avec joie !

Les participants de l’Inde avec Mgr Barbarin

Participants de la Province de Toulouse

Armelle, Rose-Line et Guy (Services Mission et OPM des diocèses de Toulouse, Albi et Auch)

————————————————————————–

* Les Œuvres Pontificales Missionnaires (O.P.M.) , ce sont 4 Œuvres réunies au service de la Mission :

  • L’œuvre pontificale de la Propagation de la Foi, qui contribue à la vie des diocèses les plus démunis, pour l’évangélisation et la catéchèse. Elle finance plus de 5 000 projets par an dans le monde.
  • L’œuvre pontificale de Saint Pierre Apôtre, qui aide les séminaristes, les séminaires et les noviciats religieux.
  • L’Enfance Missionnaire, qui invite les enfants à une ouverture universelle et finance des projets liés à l’éducation et à l’évangélisation. Elle finance environ 2700 projets par an dans le monde.
  • L’Union Pontificale Missionnaire, qui participe à la formation missionnaire des prêtres, religieux, religieuses et agents pastoraux.

Les O.P.M. ont été fondées en 1822 à Lyon, à partir d’un plan de collecte imaginé en 1819 par Pauline Jaricot.
Présentes dans 140 pays, elles sont l’instrument privilégié du saint-Siège pour permettre l’annonce de la Bonne Nouvelle aux quatre coins du monde.