Je donne à l'Église
Agenda
Paroisses
Accueil Contacts

Tamatave et sa cathédrale sous le patronage de Saint Joseph

 

Le Cardinal Désiré Tsarahazana, archevêque de Tamatave, en souhaitant à tous une « année porteuse de paix et d’espérance », déclarait :

« Le Pape François place cette nouvelle année sous le regard de Saint Joseph, c’est un honneur pour nous car il est tout autant le patron de notre diocèse.

Que Saint Joseph soit notre modèle, lui « qui passe inaperçu, l’homme de la présence quotidienne, discrète et cachée ».

Que chaque homme soit « fortement et courageusement engagé » dans le monde pour servir Dieu comme sa propre famille en donnant le meilleur à ses enfants et à sa femme.

Oui, prenons soin de nos familles, de ceux qui sont les plus proches de nous ; ainsi le monde grandira dans cette paix donnée en abondance par Notre Seigneur. »

 

Saint Joseph est le patron de l’archidiocèse de Toamasina et de sa cathédrale !

  • Pourquoi ?


En fait, la première église de la ville, érigée par les missionnaires le 28 février 1864, fut nommée Saint-Joseph. La première messe y  fut célébrée officiellement le 3 août 1867 par un évêque de passage, Mgr Maupoint.

En 1939, Tamatave fut promue chef-lieu du vicariat apostolique avec, à sa tête, Mgr Le Breton. L’évangélisation du vicariat connut ensuite une extension importante, de Nosy Varika jusqu’à Foulpointe. Alors que les catholiques n’étaient encore que 3% de la population, la première ordination sacerdotale se déroula en 1950 dans l’église Saint-Joseph.

Lorsque, le 14 septembre 1955, le Pape Pie XII fit du vicariat de Tamatave un Diocèse, les travaux de construction de la grande bâtisse de la cathédrale qui est l’évêché d’aujourd’hui furent entrepris, sous la direction d’un frère montfortain.

Lorsque Mgr Jules Puset succèda à Mgr Le Breton en 1958, il fit faire de nombreuses rénovations dans la cathédrale. Deux évêques lui succédèrent en 1982 et en 1989. Puis le 24 novembre 2008, Mgr Désiré fut nommé évêque de Tamatave; il en est devenu le premier archevêque par nomination du 26 février 2010.

 

 

  • La cathédrale Saint-Joseph

Avec ses deux tours carrées, elle se dresse face à la rade et au port.

 

 

 

Le bâtiment actuel est un édifice de style néo-roman qui fut inauguré en 1932 comme mémorial à l’occasion du centenaire de la mort de Mgr de Solages. Sa capacité est de plus de 800 personnes. Elle est aujourd’hui le cœur d’un ensemble de bâtiments et de terrains dévolus à la mission catholique (écoles, archevêché, centre des œuvres diocésaines…).

Historique : En octobre 1861, les pères jésuites Faure et Pagès arrivent de La Réunion, accompagnés par des sœurs de Saint-Joseph de Cluny (qui vont ouvrir deux écoles) ; ils fondent la mission catholique à Tamatave. Un traitant métis anglais du lieu, M. Reddington, met à la disposition des prêtres un ancien hangar, « couvert de paille et ouvert à tous les vents », pour servir de chapelle. La première église, en bois mais sommaire, est érigée en 1864.

Détruite par un cyclone en 1867, elle est remplacée par une deuxième église. Celle-ci, détruite à son tour par un cyclone en 1872, est reconstruite en 1875-76. Cette troisième église en bois et briques, un peu plus vaste, est très endommagée par le cyclone du 3 mars 1927 ; elle sera remise en service jusqu’à l’ouverture du bâtiment actuel en 1932*.

Le nouvel édifice, tourné vers la rade, est béni en 1934. Une plaque apposée sur le mur en bas de la nef gauche rappelle son érection, après ce cyclone, en hommage à Mgr de Solages.

En 1955, Saint-Joseph devient cathédrale. En 1972, est nommé le premier évêque malgache de Tamatave, Mgr Jérôme Razafindrazaka. Et c’est le début des célébrations en malgache. Le premier curé malgache est nommé en 1993. Le clergé malgache prend peu à peu le relais des pères montfortains (qui avaient succédé aux Jésuites).Depuis 2010, la province ecclésiastique de Toamasina est créée; St-Joseph est désormais cathédrale d’un archevêché.

* En 2011 l’ouverture du 80ème anniversaire de la cathédrale Saint-Joseph fut célébrée le 27 février.

 

 

 

  • La paroisse Cathédrale Saint-Joseph actuelle est la plus ancienne des paroisses catholiques de Toamasina-ville. Elle s’étend sur la vieille ville d’Ampasimazava.

L’église-cathédrale Saint-Joseph, les bâtiments de la mission avec l’archevêché et les écoles ont constitué un important pôle urbain de développement. Situé en bordure du quartier créole d’Ampasimazava et près du port, l’ensemble a formé un complexe religieux et culturel de rayonnement régional. Avant que l’avion ne détrône le bateau, Toamasina était la porte d’entrée majeure de l’île, tant en arrivant de la Réunion que de la « métropole ».

Actuellement, ce sont en particulier les divers projets diocésains « Osons rêver – Osons changer ! » lancés par le Cardinal à l’école de saint Joseph, protecteur de la Sainte Famille et travailleur, qui permettent le rayonnement de la foi et de la charité aux quatre coins de ce très grand diocèse.

 [Sources : site du diocèse de Tamatave]

Lancement d’une nouvelle Équipe du Rosaire en 2020 dans la cathédrale