Nominations de prêtres

Nominations (première partie)

Monseigneur Jean LEGREZ a nommé :

  • l’abbé Pierre-André VIGOUROUX curé de la paroisse Saint-Michel, dont le presbytère est à Gaillac,
  • l’abbé Jean-Marc VIGROUX curé de la paroisse Notre-Dame Mère de l’Église, dont le presbytère est à Graulhet,
  • l’abbé Gabriel CASAS vicaire à la paroisse Sainte-Émilie de Villeneuve,
  • l’abbé Pierre NGUYEN Van Son est nommé vicaire à la paroisse Saint-Michel,
  • À la demande de l’Évêque de Rodez, l’abbé Daniel RIGAUD, avec son accord, est mis à la disposition de ce diocèse en tant que prêtre fidei donum, pour une durée de 3 ans renouvelable.Services diocésains :
  • Sœur Laure DEYMIER, Sœur de l’Immaculée Conception, est nommée responsable du Service diocésain des Jeunes.
  • Laurence BOHER intègre l’équipe diocésaine de la Catéchèse.

Ces nominations prennent effet au 1er septembre 2020. D’autres nominations pour d’autres missions sont en chantier.

Communiqué de Mgr Legrez à l’annonce des nominations

À l’occasion de l’annonce des nominations qui seront effectives à partir du 1er septembre prochain, je crois devoir donner quelques explications aussi bien aux ministres ordonnés – prêtres et diacres – qu’à l’ensemble des fidèles du diocèse.

À la demande de Monseigneur François Fonlupt, évêque de Rodez, de l’envoi d’un prêtre tarnais pour apporter de l’aide à son clergé, peu nombreux aujourd’hui et âgé, j’ai cru bon avec le Conseil épiscopal, de prendre au sérieux cette demande. À plusieurs reprises, j’ai été amené à partager avec les prêtres du diocèse ma conviction que dans les années à venir, le diocèse d’Albi serait amené à aider des diocèses de la Province de Toulouse au clergé devenu très peu nombreux. C’est pour nous une grande grâce de bénéficier de la présence de prêtres jeunes et de trois séminaristes.

Alors que chaque paroisse a élaboré un projet pastoral missionnaire, le diocèse ne doit-il pas répondre à une demande d’aide pour le maintien de la mission de l’Église, là où elle risquerait de disparaître ? C’est donc dans une perspective missionnaire que la proposition a été faite au Père Daniel Rigaud d’être envoyé comme « prêtre fidei donum » dans le diocèse de Rodez. Sa disponibilité et la compréhension de son Équipe d’Animation Pastorale ont fait mon admiration. Je les en remercie de tout cœur.

Par ailleurs, il est certain que le remplacement de deux prêtres à Graulhet par un seul, amènera sans nul doute des modifications pour les célébrations dominicales et une présence de plus en plus importante du rôle des Fraternités pour la pastorale du quotidien. Le petit nombre des fidèles ne permet plus dans certains lieux de réunir une assemblée dominicale festive et rayonnante. Il faut espérer que des rassemblements permettront dans le futur un nouveau déploiement. Tel est bien la perspective de la Nouvelle Évangélisation.

Le départ des Eudistes de Gaillac, après une présence de sept années qui ont apporté un véritable renouveau à la paroisse Saint-Michel, m’amène à exprimer ma reconnaissance à tous les Eudistes qui y ont exercé leur ministère, la plupart du temps en poursuivant des études, bien particulièrement au Père Clément Nonfodji, le curé. Le Vice-provincial d’Afrique, le Père Séverin Lath, n’ayant pu trouver un remplaçant pour exercer la charge curiale, il a fallu mettre un terme à la convention qui liait le diocèse à la Vice-Province. La nomination de deux prêtres jeunes au lieu de cinq Eudistes, là encore obligera à coup sûr à des modifications dans la célébration des messes dominicales. Permettez-moi de rendre grâce à la fois pour le travail accompli par les Eudistes et pour la possibilité de nommer deux prêtres qui sauront, selon leur charisme, servir la paroisse Saint-Michel en poursuivant une dynamique missionnaire.

Enfin, je tiens à remercier les prêtres nommés pour leur disponibilité et leur générosité dans l’acceptation de leur nouvelle charge. Il me semble qu’il y a là un véritable signe de santé du presbyterium. En cette période insolite et douloureuse de pandémie, il me paraît important de savoir discerner des motifs d’action de grâce en continuant à supplier le Ciel que disparaisse au plus tôt le Covid19.

Courage à tous les diocésains !

Restons unis dans la prière et l’amitié fraternelle. Je demande au Seigneur de bénir chaque diocésain, spécialement ceux qui souffrent le plus de cette période de confinement.

† Jean Legrez, o.p.
Archevêque d’Albi