Monestiés : église Saint-Pierre

De l’église romane détruite lors des guerres de Religion on a conservé la base du clocher avec les fenêtres murées, le chœur situé sous le clocher est devenu chapelle de la nouvelle église gothique (1550).

Monesties St Pierre 1Monesties St Pierre 2

Clocher très original : une masse octogonale flanquée d’une imposante tourelle s’élève à vingt mètres, cloche avec date de 1599.

Portail, tympan décoré d’un buste de sainte femme venant peut-être de Combefa.

La console est soutenue par une femme et un démon.

Monesties St Pierre 3

Sous le porche : croix pour les récoltes.

Monesties St Pierre 4À l’intérieur : baies flamboyantes au chœur et aux chapelles
Retable portant la date de 1666 : dix colonnes de marbres grenat et un tableau représentant la Vierge évanouie au pied de la croix. Au-dessus dix autres colonnes plus légères supportent un fronton avec les attributs de saint Pierre.


Retable du maître-autel en bois sculpté, peint et doré et marbre.
Trois compartiments délimités par six colonnes en marbre à chapiteaux corinthiens (quatre colonnes délimitent le compartiment central).
Au centre, toile représentant La Crucifixion avec la Vierge évanouie soutenue par saint Jean.
Dans les compartiments latéraux deux niches cintrées avec statues de saint Pierre et de saint Paul.
Couronnement : entablement et édicule délimité par quatre colonnettes en marbre. Au centre, dans un cadre cintré, motif du triangle entouré de nuées, d’angelots et de rayons, ensemble surmonté des attributs de saint Pierre.
Couronnement : entablement avec corniche en mitre.
Ornementation : guirlandes de fleurs et de feuilles avec noeuds de rubans, grandes palmes , angelots, cartouches, coquilles. XVIIIe siècle – Cl. MH 1908 [1]

Crucifix en bois polychromé XVe -XVIe siècle, classé aux Monuments historiques en 1989.

———————————————————————————————–

[1] À la découverte des retables tarnais – Sylvie Soulovatoff – Archives et patrimoines 1992

    Carmaux