Massaguel : église Saint-Jean

Massaguel 1

Dans l’église de Massaguel, il y a huit colonnes d’angle surmontées de chapiteaux de style corinthien orné de façon assez curieuse et intéressante.

- Sur la première colonne à gauche en entrant, le chapiteau est dédié à saint Eutrope, patron primitif de l’église.
Au centre, la corbeille est ornée de deux têtes :

Massaguel 2

Celle de gauche représente saint Jean l’évangéliste. À sa gauche, il y a un aigle et au-dessus, une plume de scribe sur un livre ouvert. Nous savons que saint Jean a écrit le 4e évangile (évoqué par la plume et le livre) et que celui-ci « vole très haut », ce qui signifie le symbole de l’aigle qui lui est associé.
La tête de droite représente saint Eutrope. Selon la légende il serait venu de Rome évangéliser le Sud-Ouest et aurait été évêque de Saintes. Il aurait été exécuté pour avoir converti la fille du gouverneur romain. Nous voyons une mitre sur la droite et au-dessus de la corbeille une crosse d’évêque et la palme des martyrs.
Le cœur brûlant et l’ancre de cette corbeille symbolisent l’amour ardent de ces saints qui ont « ancré leur foi et leur espérance dans le Seigneur.

Massaguel 3 Sur la deuxième colonne de gauche le chapiteau a des sculptures très originales et pratiquement uniques. Elles représentent les principaux outils du charpentier. La chapelle était dédiée à saint Joseph.
À gauche sont représentés la masse et la varlope (rabot long). Au centre, la scie à bois, l’équerre du charpentier et le compas. À droite, le rabot et la bourse à clous que l’on portait à la ceinture.

- Sur les deux colonnes de gauche à l’entrée du sanctuaire sont représentés les symboles eucharistiques : les grappes de raisin et les épis de blé.

Massaguel 4  

Les colonnes de droite à l’entrée du sanctuaire

Sur l’une, un pélican. Cet oiseau peut à volonté dégorger le contenu de sa poche pour nourrir ses petits, d’où la légende qu’il se perce le flanc pour cela.

C’est ce qui est représenté sur la corbeille : il évoque le sacrifice du Christ donnant sa vie pour nous. À gauche nous avons un ostensoir et à droite, un calice avec une hostie.

Massaguel 5  

Sur l’autre, une tête de Christ en gloire qui fait fuir deux dragons sur les côtés.

Allusion, sans doute, au livre de l’Apocalypse.

- Les deux dernières colonnes (à droite en entrant), sont dédiées à Sainte Cécile dont la paroisse possédait primitivement des reliques.

Massaguel 6  

Sur l’une, au centre : une tête de femme aux cheveux tressés, entourée de palme qui symbolisent son martyre.

Massaguel 7  

Sur l’autre, au centre : une lyre qui évoque son amour de la musique, avec à gauche, une portée musicale surmontée d’un oiseau et à droite, un évangéliaire surmonté d’un glaive.

Il rappelle que sainte Cécile a été décapitée à cause de sa foi.

Ces chapiteaux ont été réalisés entre les années 1868 et 1873, lors de la reconstruction de l’église.

Massaguel 8

Massaguel 9

 

Soreze – Dourgne