Journée diocésaine des servants d’autel

Comme chaque année le 1er mai, les servants d’autel de tout le diocèse étaient invités pour une journée de formation, de partage, de célébration.

Après un temps d’accueil animé par des jeunes de Jeunesse et Lumière, divers ateliers se sont déroulés jusqu’à midi. Les pique-niques avalés, l’après-midi a été consacrée à l’enregistrement d’une vidéo, suivi d’un échange sur notre façon de vivre notre foi en temps que jeunes et servants. Puis nous sommes partis du centre paroissial à l’église, en procession derrière la statue de Notre-Dame de Fatima. Une belle célébration eucharistique a clôturé cette journée, sans oublier  le goûter !!

Le matin chacun a choisi les ateliers où il voulait aller.

« J’ai choisi l’atelier lecture: on nous a appris comment bien lire un texte à la messe, le préparer avant, placer sa voix, parler lentement et distinctement, etc. Puis, je suis allé rencontrer Pierre, séminariste qui nous a parlé de sa vocation. »

« J’ai rencontré un diacre et sa femme. J’ai découvert plusieurs choses: le diacre permanent peut-être marié ou célibataire. S’il est célibataire, il s’engage à le rester. S’il est marié et que par la suite il devient veuf, il s’engage à ne pas se remarier et  lorsque l’on est ordonné diacre, c’est pour la vie!!

Mon deuxième atelier était l’atelier Prière : le dialogue contemplatif. On lit un passage d’évangile. Puis en silence, on laisse résonner ce texte en nous. Ensuite, chacun est invité à dire brièvement ce qui l’a touché : tel personnage, telle parole, telle attitude. Deuxième temps de silence, avant de partager ce qui nous interpelle dans ce que les autres on dit. Troisième temps de silence, puis on dit tour à tour une intention de prière. »

Les plus jeunes pouvaient s’initier aux gestes du service : procession d’entrée, le service de l’évangile, de l’autel…  Un autre atelier proposait un approfondissement du service pour les plus grands. Les jeunes de Jeunesse et Lumière ont présenté leur école située à Pratlong avec ses quatre piliers : la prière, la vie fraternelle, l’enseignement et la mission. Certains ont témoigné de leur parcours et ont dit pourquoi ils avaient choisi de venir vivre un an dans cette école particulière.

 

Chacun a eu ses moments préférés lors de cette journée : la célébration avec des chants joyeux, la procession dans les rues de la ville. « C’était bien de porter la statue même si c’était lourd à la fin ».

 

Valentin, Jean, Charlène, Pierre, Colombe, Malé, Marie-Hélène.
Paroisse de Saïx