Octobre 2019 : toutes les générations ont été présentes à la découverte de la mission !

Tout au long du Mois Missionnaire Extraordinaire, conférences et tables-rondes ont mobilisé des adultes dans toutes les Paroisses, tandis que des enfants et des jeunes ont été touchés par des témoins :

le P. Gabriel évoquant le Venezuela,

 

 

le P. Marcel racontant sa vocation à la suite du Christ qui l’a mené de l’Afrique en Europe.

 

 

Un retour de mission d’été au Sénégal d’une équipe de jeunes de Saint-Vincent de Paul a été offert aux Castrais le 27 octobre.

 

 

Des « visages de mission » ont aussi été présentés chaque jour sur les ondes de RCF Pays Tarnais.

 

L’information, le partage et la prière :

Le 7 octobre pour les « 24 heures diocésaines », en plusieurs lieux, on s’est engagé pour un temps de prière personnel pour la mission ou communautaire, à Gaillac par exemple.

Dans la Paroisse Notre-Dame de l’Assomption, c’est un rendez-vous quotidien qui a été proposé tout au long du mois.

Dans la Paroisse St-Martin…

Dans la Paroisse Ste-Germaine…

L’ouverture des esprits et des cœurs, les enfants du caté l’ont expérimentée aux 4 coins du Tarn en partant à la découverte des enfants du Liban.

Demandez-leur pourquoi le cèdre trône au centre du drapeau libanais et de vous indiquer le nom de deux saints moines de ce pays dont une petite ville Byblos a donné son nom au livre le plus lu dans le monde.

L’actualité très difficile de cet automne (incendies, grosses difficultés sociales) amène petits et grands à intensifier la prière et le partage avec nos frères et sœurs de ce tout petit pays à l’histoire si importante.

 

Le 27 octobre en la cathédrale Sainte-Cécile, pour la « clôture du Mois Missionnaire Extraordinaire »,  c’est Saint Paul qui nous a été donné en exemple dans la liturgie et à travers l’homélie de Mgr Jean-Louis Bruguès

« Depuis ses origines, l’Église s’interroge sur cette mission : comment annoncer l’évangile ? Comment faire connaître Jésus-Christ et le faire aimer ? Elle a donc longuement réfléchi à l’échec rencontré par Paul sur l’Acropole d’Athènes […] Il faut faire espérance à Dieu […] C’est fait : la mémoire a été ensemencée. Les hommes auront beau faire, rien n’effacera ce cri dans la nuit: « Christ est ressuscité ! ».

 

 

Tout au long de la route désormais, les enfants missionnaires vous invitent à chanter avec eux :

 

 

Baptisé, envoyé, Tu n’es pas trop petit Pour louer, annoncer Jésus à tes amis.

Baptisé, envoyé, Tu n’es pas trop petit Pour partager et prier Celui qui est la vie.

 

C’est le même appel que le Pape François a lancé au monde lors du Dimanche missionnaire:

« Chers frères et sœurs, chacun de nous a, chacun de nous « est une mission sur cette terre ».
Nous sommes ici pour témoigner, bénir, consoler, relever, transmettre la beauté de Jésus. Courage, il attend beaucoup de toi !
Le Seigneur éprouve une sorte d’angoisse pour ceux qui ne savent pas encore qu’ils sont des enfants aimés du Père, des frères pour lesquels il a donné sa vie et l’Esprit Saint. Veux-tu apaiser l’angoisse de Jésus ?
Va avec amour vers chacun, parce que ta vie est une mission précieuse : elle n’est pas un poids à supporter, mais un don à offrir.
Courage, sans peur : allons vers chacun !
« 

 Rose-Line C., Service Mission universelle