Avec Ludivine, nouvelles de la semaine pré – JMJ au Panama

Ludivine partie d’Albi servir au Chili pendant quelques mois nous envoie des nouvelles en direct de Panama où  les  Journées Mondiales de la Jeunesse ont débuté par un premier temps en paroisses !

« Les JMJ, j’ai pour ma part la joie de les vivre non pas avec un groupe français mais avec des jeunes de la Legua (un quartier sensible de Santiago du Chili, où Jean-Marc Vigroux (ancien curé dans l’Albigeois) est actuellement prêtre.

Tout le groupe se joint à moi pour remercier de tout cœur toutes les personnes qui ont rendu cette aventure possible.

Dimanche 13 janvier:

L’aventure commence pour notre groupe de 9 personnes à 3 h du matin a l’aéroport de Santiago où tout le groupe se retrouve. Jean-Marc est venu nous accompagner ainsi que la famille des jeunes.

Durant les au-revoir quelques larmes des jeunes et des parents … l’émotion est palpable !!

Trois du groupe partiront dans un avion à 6 h du matin, qui arrivera à 23 h le soir en faisant une escale au Pérou à Lima puis en Colombie à Bogota.

Mon groupe de 6, nous décollons à 7 h 30 de Santiago faisant une escale à Bogota où l’avion pour le Panama nous attend car le premier est en retard de 40 minutes.

Nous arrivons au Panama l’après-midi vers 14 h (heure locale).

La chaleur humide est plutôt saisissante et nous donne l’impression, en descendant de l’avion, d’avoir ouvert le porte d’un four !

Une délégation organisatrice chilienne nous attend à l’aéroport pour nous orienter vers le bus qui nous mènera à notre paroisse d’accueil a Portobelo.

Nous arrivons dans notre paroisse vers 18 h 30 et nous allons signer le registre …

Problème : sur la liste il n’y a aucun de nos noms !!

Effectivement on nous a envoyés dans la mauvaise paroisse … Nous passerons donc la nuit là avant de repartir dans notre bon lieu d’accueil (à Colón) le lendemain et de retrouver les 3 autres du groupe.

Le soir nous partons visiter avec 2 « locaux » Portobelo et nous imprégner de l’ambiance locale.

Melissa, une de nos « guides », nous fait visiter sa maison et nous présente sa famille. Son papa cultive des fruits et légumes et nous pouvons déguster mandarines et pamplemousses locaux !

Nous retournons enfin à l’école dans le centre du village car elle sera notre lieu d’accueil pour la nuit.

Lundi 14 janvier

Après une nuit qui a permis à chacun de récupérer, nous nous levons vers 8 h: nous sommes en forme mais nous avons déjà très chaud.

N’étant pas prévu au petit déjeuner, nous partons comme la veille manger dans un petit « restaurant » en attendant de savoir quand et où nous allons partir !

A 10 h, tous les pèlerins se retrouvent pour célébrer la première messe de la semaine missionnaire.

Finalement un minibus nous est envoyé pour nous conduire jusqu’à notre bonne paroisse à Colón.

Peu après notre arrivée, se fait la « cérémonie » de bienvenue pour chaque pays.

Chili-Argentine-Pologne-Italie-Honduras vont tour a tour présenter brièvement leur pays et chanter un bout de leur hymne national pendant que le drapeau se hisse sur le toit de la paroisse.

Pour finir, nous chantons l’hymne officiel des JMJ tous ensemble !

Ensuite nous partons faire un tour  pendant une heure environ dans le quartier .

En chantant des chants chrétiens sur des rythmes de salsa ou cumbia …

Les personnes sortent des appartements et maisons et nous saluent très affectueusement en nous souhaitant la bienvenue.

La police est présente tout le long du chemin car ce quartier populaire est ce que l’on appellerait chez nous « quartier sensible ».

Tout se passe bien et la joie et la ferveur des jeunes animent les rues.

A l’arrivée dans la paroisse, nous célébrons la première messe.

La chorale qui accompagne nous fait profiter de chants et danses typiques (du Congo) faisant danser les offrandes avant de les remettre au célébrant.

Après la messe nous mangeons enfin vers 21 h 30 puis repartons dans les familles.

Notre groupe de 9 Chiliens est logé dans une même maison.

Un couple: la femme est psychologue et le mari travaille dans la construction.

Les 2 sont très impliqués dans la paroisse et très actifs dans le quartier afin d’essayer de l’améliorer.

Avant de découvrir notre lieu de vie durant cette semaine, nous passons la fin de soirée à partager et danser sur des musiques typiques de Panama.

 

Mardi 15 janvier

Après le petit déjeuner dans notre famille d’accueil, nous allons à la paroisse en marchant dans le quartier avec nos hôtes qui nous accompagnent pour nous montrer le chemin et pour que les gens du quartier nous identifient.

Le matin, un professeur de zumba et salsa nous fait faire un peu d’exercice pour ‘nous réveiller’ !

La joie est présente et la chaleur aussi !

Ensuite nous avons une « formation du missionnaire » car l’après-midi nous allons « missionner » dans un tout nouveau quartier de Colon où vivent 5000 personnes dans des nouveaux immeubles. Les ¾ sont des enfants.

Nous mangeons dans la paroisse puis nous avons du temps libre jusqu’à 15 h 30.

Chacun en profite pour continuer de partager, discuter, danser …

On nous amène au nouveau quartier afín d’aller rencontrer les personnes qui habitent dans ce lieux, pour jouer aussi et parler des JMJ, tout en invitant à la messe avec tous les pèlerins du secteur le lendemain.

Par 3 ou 4, nous passons d’appartement en appartement…

Les gens sont heureux de nous recevoir et bien souvent ils nous font entrer dans leur maison, ils nous offrent un verre d’eau ou des gâteaux …

Beaucoup nous racontent le Projet initial de ce lieu qui permet de loger des familles dignement car auparavant elles vivaient dans des maisons insalubres, entre rats et cafards…

Mon équipe de mission : un prêtre argentin, un jeune argentin et un polonais !

18 h: retour à la paroisse pour prier le chapelet et célébrer la messe tous ensemble.

Ensuite, un bon repas et un temps libre dans la paroisse durant lequel personne ne perd l’occasion de se déhancher sur des rythmes latinos.

Puis nous retournons dans notre maison d’accueil célébrer l’anniversaire de notre hôte !

Dans la paroisse où nous sommes, il y a beaucoup d’enfants et nous passons chaque temps libre à parler et jouer avec eux.

Pendant les temps de messe ou de repas, il est assez fréquent qu’ils viennent réclamer attention et câlins.

A bientôt pour la suite des aventures des JMJ panaméennes !