Je donne à l'Église
Agenda
Paroisses
Accueil Contacts

Pour les écoles chrétiennes au Liban: offrandes de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

  • Chaque année, le Conseil d’Églises chrétiennes en France [CÉCEF], qui rassemble des responsables de toutes les familles ecclésiales, fait une proposition des destinataires pour les offrandes recueillies pendant la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens.

En 2022, le CÉCEF recommande que les offrandes recueillies au cours des célébrations* contribuent à soutenir à nouveau les écoles chrétiennes au Liban.

Celles-ci avaient reçu 10 000 euros pour l’année 2021 qui furent répartis entre deux écoles orthodoxes à Tripoli, un collège protestant et deux écoles catholiques à Beyrouth.

Possibilité de don par chèque ou virement 

 

Autre proposition : le CECEF continue à encourager l’AORB- Association œcuménique de recherche biblique– dans son travail de refonte de la traduction œcuménique de la Bible.

Les organisateurs de célébrations œcuméniques gardent toute liberté de faire un autre choix en fonction de besoins locaux dont ils auraient connaissance, ou d’envoyer les dons à un organisme qu’ils soutiennent régulièrement.

  • Le P. Tony Keady, prêtre maronite libanais venu pour études et en insertion pastorale dans notre diocèse,insiste sur le drame croissant qui frappe particulièrement les écoles chrétiennes (catholiques, orthodoxes et protestantes) qui représentent environ 50% des écoles libanaises.

Ces écoles privées reçoivent désormais très peu de versements de la part des familles, la chute de la monnaie libanaise se poursuivant de façon vertigineuse; il devient donc très difficile d’assurer les salaires des enseignants.

« Mon pays court un grand danger : on n’arrive presque plus à éduquer nos enfants.
S’il n’y a pas d’éducation, il n’y aura plus de culture.
Et sans culture, nous n’aurons plus d’avenir !
 »

 

Le P. Tony lors d’une remise de diplômes au Collège St-Jean Okaibe (Archives)
« On peut changer le cours des choses…« , poursuit-il.
Et il suggère :
 » Si chaque classe adoptait une classe libanaise… »
Il évoque en particulier les difficultés des écoles diocésaines, qui n’ont pas la chance d’avoir été fondées et donc d’être soutenues par une Congrégation religieuse internationale. 
Dans la région de Jounieh**, le P. Tony qui dépend de ce Vicariat patriarcal maronite, évoque ainsi les très grosses difficultés actuelles des deux écoles diocésaines, en particulier le Collège Secondaire Saint Jean Okaibe (plus de 1000 élèves de 3 à 17 ans)

« L’enseignement est vraiment prioritaire, sinon il n’y a pas de futur possible !« 
————————-
* Lieux et dates dans le Tarn en janvier 2022 à consulter

** Pour d’autres renseignements, contacter le Service Mission universelle du diocèse d’Albi.

  • RAPPEL : C’est au Conseil des Églises du Moyen-Orient qu’il a été demandé de choisir et d’élaborer le thème de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2022.

Les chrétiens du Moyen-Orient sont conscients que le monde partage une grande partie de leurs souffrances et de leurs difficultés et aspire à trouver la lumière qui leur montrera la voie vers le Sauveur, lui qui sait comment surmonter les ténèbres.