Tamatave, diocèse engagé pour le développement et la dignité des plus vulnérables

 

Dans le Diocèse de Tamatave, l’ODDIT – Organe de Développement du Diocèse de Toamasina – promeut le développement socio-économique des couches sociales les plus démunies.

Il soutient aussi les communautés de base, groupements associatifs et coopératives et aide la communauté à être résiliente pour faire face aux catastrophes naturelles.

L’ODDIT intervient dans le renforcement de capacités, d’appui et de mise en œuvre d’activités dans divers domaines, en particulier :

  • Eau-hygiène-assainissement (« Wash ») : l’ODDIT en 2020 a mis en place 16 systèmes d’adduction d’eau potable dans le district de Toamasina II.
  • Appuis d’humanisation dans le milieu carcéral : en 2020 il  y a eu ouverture vers le monde et liberté retrouvée pour environ 70 prisonniers à Tamatave.
    Sous l’égide de l’ODDIT, un projet a été mené avec détermination grâce à la coopération de MISEREOR, de la commission Justice et Paix du diocèse et de l’aumônerie catholique des Prisons.
    Une initiative est déployée pour dénoncer la corruption qui gangrène le système judiciaire.
  • Agriculture : Un projet de développement agro-forestier est porté par l’ODDIT pour la diversification de la culture des épices qui permettra l’augmentation de revenus des producteurs.
    Le centre catéchétique d’Antsiramandroso élargit son activité agricole  pour assurer une petite participation à ses frais de fonctionnement et surtout fournir une formation très complète, spirituelle et pratique aux couples engagés bénévolement ; ces catéchistes feront évoluer les habitudes à leur retour dans leurs villages.

 

Santé communautaire et nutrition : Le dispensaire a ouvert ses portes le 16 janvier grâce au dévouement des 3 religieuses indiennes.
Un hôpital pour recevoir une cinquantaine de personnes est en construction.
Et en prévision, la réalisation d’un centre pour des filles-mères.

 

L‘un des chantiers en 2019

 

Ces dernières semaines, le Cardinal Désiré a remercié chaleureusement ses diocésains pour l’élan de générosité envers leurs frères qui souffrent de la famine dans le Sud du pays.