Pèlerinage à Andovoranto et Fête du Jumelage à St-Sulpice

———————–

Délégation tarnaise à Tamatave (29 nov. – 10 déc. 2019) : Voir le reportage
———————–

Pèlerinage annuel du diocèse de Tamatave

sur le lieu du martyre de Mgr Henri de Solages le 8 décembre 1832 :

 

Xavier et Jacqueline, délégués du jumelage pour y représenter les Tarnais, nous envoient quelques photos :

« Pour aller jusqu’à Andovoranto, la route est chaotique. A Brickaville, nous avons embarqué sœur Madeleine pour Andovoranto.
Arrivés au bac qui est mené manuellement, nous avons constaté qu’il ne peut plus porter qu’une voiture… Un pont serait nécessaire.

Très beau pèlerinage ces 7 et 8 décembre 2019 ! Plus de 1500 pèlerins venus des diverses Paroisses.

Effervescence et derniers préparatifs avant les célébrations

Enfants de chœur et prêtres

Le cardinal Désiré Tsarahazana, précédé par diacres et séminaristes

 

 

Un pèlerinage très festif, empli de chants de louange.

 

Olivier et Anne-Laure, nouveaux coopérants, sont venus avec 3 de leurs 4 enfants et ils étaient extrêmement heureux de cette première expérience du pèlerinage.

L’Océan, toile de fond de la messe, horizon devant lequel Mgr de Solages a donné sa vie
Devant la croix indiquant son martyre, les pèlerins se recueillent…

Ensuite, le dimanche après-midi, nous avons fait route vers Moramanga avec le cardinal.

Retour sur Tananarive très bientôt pour une brève pause, puis ce sera l’envol vers la terre Tarnaise ! Fraternellement. »

 

Fête du jumelage dans la Paroisse St-Vincent-de-Paul

La Fête du Jumelage s’est déroulée cette année à Saint-Sulpice, car Mgr Henri de Solages a été baptisé non loin de là dans l’église Notre-Dame du Bourg à Rabastens.

La journée, en communion avec les pèlerins d’Andovoranto, a été très chaleureuse.

 

 

Mgr Jean Legrez a présidé la Grand messe, entouré par le curé, le P. Sébastien Diancoff, et par les P. André Roustit et Eliser Zafimahefa, prêtre Fidei donum du diocèse de Tamatave (= Toamasina, en malgache).

 

 

L’évêque a insisté sur la foi de nos frères et sœurs malgaches qui au même moment célébraient en remerciant Dieu pour la foi qui leur avait été transmise au XIXème siècle :

« Ils viennent de passer une nuit en prière et en confessions.
Ils remercient la petite délégation tarnaise pour sa présence.

Vivons en enfants de Dieu, tournés vers Dieu, c’est-à-dire en état de conversion (cf. Is 11, 1-10).
Vivre dans une entente réelle, voilà le chemin de la conversion : « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».

Prions pour que nous soyons remplis d’Esprit saint et témoins par notre amour, afin que le monde puisse croire. »

Les chants de la chorale paroissiale ont accompagné la prière et deux chants malgaches ont retenti lors de la procession des offrandes et pour la sortie : l’assemblée a applaudi spontanément.

Le repas partagé et ‘multiplié’ a mêlé frères, laïcs et prêtres; des plats aux épices de Madagascar ont été appréciés.

L’après-midi a permis de connaître l’historique des liens entre les deux diocèses et le présent du jumelage qui favorise peu à peu des relations diverses (entre les comités de jumelage, entre les radios, entre des groupes…)
L’importance de la visite récente du Pape dans la grande Île a été mise en lumière.

Puis l’assemblée a pu « participer » visuellement au pèlerinage malgache à travers quelques images du voyage  vécu par la délégation envoyée en décembre 2018.

Deux projets diocésains ont été portés à la connaissance des paroissiens :
le développement de Radio Masova
et l’installation d’équipements solaires pour fournir de l’électricité au Centre catéchétique d’Antsiramandroso.

Pour en savoir plus, joindre le Service Mission universelle.

En ce 8 décembre 2019, à Andovoranto comme à St-Sulpice, tous ont confié à la prière de Marie leur diocèse et la communion entre nos deux diocèses.
« En ces jours-là, fleurira la justice, grande paix jusqu’à la fin des temps. » (Ps 71, 7)