Délégation tarnaise à Tamatave (29 nov. – 10 déc. 2019)

 

Découvrir le Pèlerinage à Andovoranto des 7 et 8 décembre,

vécu en communion avec la Fête du Jumelage le 8 décembre à St-Sulpice.

 

 

———————————————————

 

Infos des 5 et 6 décembre

 

« Nous revoilà !

Jeudi 5 décembre, avec le cardinal et le P. Joseph Didona, visite de cette œuvre de fond qu’est le centre de formation catéchétique

Avec le groupe des familles de catéchistes

…et leurs enfants les plus jeunes

 

Route défoncée  alors qu’elle était bien goudronnée il y a quelques années… sur le bord de la route, on voit les grosses pierres devenir petits cailloux sous les coups de marteaux.

 

Vendredi matin 6 décembre, travail sur le dossier de la radio pour la demande à la Francophonie.

L’après-midi, longue visite à la remarquable institution  »Nicolas Barré » ouverte à la rentrée 2018 avec 720 élèves. Il y en a…1500 aujourd’hui !

 

Sœur Meltine, la directrice, éducatrice dans l’âme, une main de fer dans un gant de velours… 1500 élèves quasi au  »garde à vous » pendant que la sœur nous présente.
Cette discipline permet l’enseignement dans des classes de 50 élèves.

Puis travail avec le P. Jean Aimé sur la demande de partenariat avec le CCFD Terre Solidaire : il avait beaucoup avancé le dossier en communiquant par WhatsApp avec la directrice de la coopérative qui était en formation à Tananarive.

Nous sommes à quelques minutes du repas avant le  »convoi » vers Andovoranto…»

——————————————————————————

Infos du 4 décembre

 

 

« Mercredi 4 décembre, visite, avec le P. Joseph Didona et le P. Xavier, aumônier national,  à  » l’apostolat de la mer » qui est maintenant regroupé avec d’autres missions dans la  »commission épiscopale pour les migrants et les personnes en déplacement ».

Quelques emplettes à la coopérative pour laquelle nous envisageons d’établir une demande de partenariat avec le CCFD Terre Solidaire.

 

 

L’après-midi, rencontre avec des cheftaines des guides. Sophie Xavier, la responsable régionale, pense que des échanges pourraient commencer entre responsables, par WhatsApp par exemple, ce qui aurait pour effet de perfectionner leur français.
Il y a quelque 800 guides dans le diocèse.

 

 

Puis rencontre avec le MEJ : 36 équipiers et équipières, dont quelques responsables.

Nous aurons de leur part sûrement des messages pour Albi avant le départ pour Andovoranto. Il y a environ dix-mille  »Mejistes »… oui, dix-mille (!!) dans le diocèse ; leur aumônier est le P. Jean Thomas.

Échanges sur les activités et le centenaire du MEJ. »


————————————————————————————————————————–

 

Délégation tarnaise : premiers jours à Tamatave

 

 

Lundi 2 décembre, le P. Joseph Didona, responsable du comité de jumelage, attendait Xavier et Jacqueline à leur arrivée matinale à l’aéroport :7 h 05.

 Ils racontent:

« Direction l’évêché pour un 2ème petit déjeuner (le 1er ayant été pris à Tananarive en attendant l’embarquement) en compagnie du cardinal Désiré Tsarahazana qui nous a reçus ensuite pendant une bonne heure : nous avons beaucoup parlé de la Terre Sainte.
Puis installation et repos !

L’après-midi, Olivier de Beaucorps(*) était mandaté pour la promenade.

Mardi 3 décembre, après les laudes à 5h30 suivies de la messe du cardinal dans la chapelle de l’évêché et du petit déjeuner, nous avons effectué une longue visite à la radio où commence à s’investir Anne-Laure.

A Radio Masova : Anne-Laure est assise au milieu; assis à sa droite, le P. Joseph Didona

Contre le bâtiment de la radio est en cours de construction un bâtiment pour… la télévision

 

L’après-midi, commission du jumelage chez le P. Joseph Didona. Grande préoccupation : l’état de la route et du pont pour aller à Andovoranto…

 

Dernière rencontre au centre culturel des garçons avec le fr René Nizon et son successeur malgache le fr. Ignace, tous 2 frères de Saint Gabriel.

La journée s’est terminée par le dîner avec le cardinal, le P. Jean-Aimé et le P. Thomas chez les 3 sœurs indiennes, arrivées il y a 2 mois pour prendre en charge le dispensaire (**) qui ouvrira bientôt.

 

En attendant, elles apprennent le malgache (Anne-Laure aussi) et le français avec Anne-Laure ! Après le dispensaire, devrait commencer la construction d’un hôpital. »

—————————————————-

(*) Il y a trois mois, Olivier, Anne-Laure et leurs jeunes enfants sont partis pour Tamatave en tant que volontaires de solidarité internationale avec Fidesco.
Leurs missions: gestionnaire de projet et professeur de français.

(**) Le bâtiment du futur Centre Médical « Bon Samaritain » a été béni le 3 septembre par le cardinal. Il est situé à 4 km du centre-ville de Tamatave dans le quartier de Betainomby.
En remerciant tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce projet, le cardinal a souligné que ce dispensaire permettra de résoudre de nombreux problèmes de la population urbaine vivant dans une extrême pauvreté en matière de santé publique.
Il a précisé que l’idée de la mise en place de ce centre médical pour soigner les malades n’est autre que l’accomplissement de ce que Jésus a dit dans l’Évangile.


——————————————————————————————————————

 

Délégation tarnaise en route vers Tamatave

 

 

Les Vauréens, Xavier et Jacqueline, arrivés à Madagascar, vont représenter le diocèse d’Albi au pèlerinage annuel d’Andovoranto qui se déroulera les 7 et 8 décembre 2019 en lien avec la Fête du jumelage organisée dans le Tarn à St-Supice. Voici les premières nouvelles :

« Bien arrivés jeudi 28 novembre à 23 h .
Après débarquement et formalités (par exemple, on vous prend la température !!!), nous avons retrouvé, vers minuit, sœur Chantal accompagnée du jardinier et de l’homme d’entretien.

Vendredi matin, repos !

 

L’après-midi, nous avons été fort civilement accueillis par Mr l’ambassadeur Malik Sarr  – Burkinabè – directeur du bureau régional créé en 2016 par l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Il est prêt à répondre positivement à une « requête » que lui adressera Radio Massova soulignant sa contribution au rayonnement de la langue française : nous aurons un temps de travail à Tamatave à ce sujet

 

 

 

Samedi, visite au monastère bénédictin de Mahitsy, conduits inlassablement par sœur Chantal qui se joue des multiples pièges de la route…

 

 

…et rencontre avec le prieur, fr. Luc-Ange, les frères Éphrem et Pacôme, rencontrés à En Calcat il y a 2 ans.

 

Accueil et visite pilotés par le fr. Christian, Célérié et professeur de théologie.

 

 

 

 

 

 

Dimanche matin, messe au village « Akamasoa »
[= ensemble] du P. Pedro
avec 6 000 personnes environ dont beaucoup d’enfants.

Le père Pedro n’était pas là.

Messe célébrée par un lazariste, comme lui, qui collabore à cette œuvre considérable.

Deux heures de chants, danses, éclats de joie.

Puis au moins 30 mn d’explications diverses et remerciements à différents groupes, dont les Français… (80 personnes d’une association de la région parisienne – AR MADA – qui envoie, tous les 2 mois des personnes de diverses spécialités – médecins, infirmières, etc – pour 15 jours de mission).

Au retour, nous avons fait une petite visite à la communauté où se trouve sœur Agathe, une école de 1 300 élèves.

Demain 2 décembre,
décollage pour Tamatave à 6 h 20… »