Le pape François à Madagascar !

Le pape François accomplissait les 7 et 8 septembre un voyage apostolique à Madagascar…

Lors de l’audience générale ce 11 septembre 2019, il a dressé le bilan de son voyage dans l’Océan indien: au Mozambique, à Madagascar et à l’île Maurice. Six journées intenses marquées par un grand succès populaire !

« Chers frères et sœurs,
je remercie Dieu qui m’a donné d’accomplir cet itinéraire en pèlerin de paix et d’espérance .
L’espérance du monde, c’est le Christ, et son Evangile est le plus puissant levain de fraternité, de liberté, de justice et de paix pour tous les peuples.

Par cette visite, sur les pas de saints évangélisateurs, j’ai désiré porter ce levain, le levain de Jésus, aux populations mozambicaines, malgaches et mauriciennes.

  • Encourager le processus de paix au Mozambique

Au Mozambique j’ai voulu répandre des semences d’espérance, de paix et de réconciliation sur une terre qui a tant souffert d’un long conflit armé et qui, au printemps dernier, a été frappé par deux cyclones qui ont causé de graves dommages.
J’ai particulièrement encouragé les jeunes à répandre l’amitié sociale et à tirer profit des traditions des anciens.
Lors de la messe a résonné l’appel de Jésus : Aimez vos ennemis, semence de la révolution de l’amour, qui éteint la violence et génère la fraternité. »[extraits]

 

  • Madagascar et les défis d’un développement solidaire

« De Maputo, je suis parti pour Tananarive, capitale de Madagascar. Un Pays riche en beautés et en ressources naturelles, mais marqué par une très grande pauvreté.

J’ai souhaité que le peuple malgache, animé par son esprit habituel de solidarité, puisse surmonter les adversités et construire un avenir de développement en conjuguant le respect de l’environnement et la justice sociale.

 

Comme signe prophétique dans cette perspective, j’ai visité la « Cité de l’amitié » – Akamasoa, fondée par un missionnaire lazzariste, P. Pedro Opeka : là on cherche à unir travail, dignité, soin des plus pauvres, éducation des enfants. Le tout animé par l’Evangile.

A la carrière de granit

 

 

A Mahatzana, à la Carrière de granit, j’ai élevé vers Dieu la prière pour les travailleurs.

 

Puis j’ai eu une rencontre avec les moniales contemplatives de diverses congrégations, dans le monastère des Carmélites : en effet, sans la foi et la prière on ne construit pas une cité digne de l’homme.

Avec les contemplatives
Le Pape avec le Cardinal Désiré et les autres évêques

 

Avec les évêques du pays, nous avons renouvelé l’engagement d’être « semeurs de paix et d’espérance« , en prenant soin du peuple de Dieu, spécialement des pauvres et de nos prêtres.

 

Ensemble, nous avons vénéré la Bienheureuse Victoire Rasoamanarivo, première Malgache élevée aux autels.

 

Avec les jeunes, très nombreux – beaucoup de jeunes durant cette veillée, mais vraiment beaucoup, beaucoup -, j’ai vécu une veillée riche en témoignages, en chants et danses.

Avec les jeunes

 

A Tananarive, a été célébrée l’eucharistie dominicale dans le grand « Domaine diocésain » : de grandes foules se sont rassemblées autour du Seigneur Jésus.

 

Et enfin, au collège Saint-Michel, j’ai rencontré les prêtres, les consacrés hommes et femmes et les séminaristes de Madagascar.
Une rencontre sous le signe de la louange à Dieu. »

  • Maurice, une terre de brassage interreligieux

« La journée de lundi a été consacrée à l’Île Maurice, lieu d’intégration entre diverses ethnies et cultures.
L’Évangile des Béatitudes, lu lors de la messe en mémoire du bienheureux Jacques-Désiré Laval, Apôtre de l’unité mauricienne, est un antidote contre la tentation d’un bien-être égoïste et discriminatoire, et le levain d’un vrai bonheur, fait de miséricorde, de justice et de paix. » [Extraits]

Je suis ainsi rentré hier soir au Vatican.
Avant de débuter un voyage et au retour, je vais toujours voir la Vierge du Salut du Peuple romain, afin que ce soit elle qui m’accompagne dans ce voyage, en Mère, pour me dire ce que je dois faire, pour veiller sur mes paroles et sur mes gestes.
Avec Marie, j’avance en sûreté.

Chers Frères et sœurs, remercions Dieu et demandons-Lui que les semences jetées au cours de ce voyage apostolique portent des fruits abondants pour les peuples du Mozambique, de Madagascar et de Maurice. Merci ! »

 

———————————–

Traduction par R-L Coureau

Videos: Vatican News