Retour du Cardinal Désiré à Madagascar : liesse populaire !

En la fête des Saints Pierre et Paul, le 28 juin 2018, le Pape François a créé 14 nouveaux cardinaux ; parmi eux, Mgr Désiré Tsarahazana, archevêque de Toamasina (Tamatave).

Cardinal pour servir le Christ

« Prions pour les nouveaux cardinaux, a demandé le Pape François, afin qu’ils m’aident dans mon ministère d’évêque de Rome pour le bien de tout le peuple de Dieu. »

Dans son homélie lors du consistoire du 28 juin, le pape leur a rappelé que « l’unique autorité crédible est celle qui naît du fait de se mettre aux pieds des autres pour servir le Christ. C’est celle qui vient du fait de ne pas oublier que Jésus, avant d’incliner la tête sur la croix, n’a pas eu peur de s’incliner devant ses disciples et de leur laver les pieds.

C’est la plus haute distinction que nous puissions obtenir, la plus grande promotion qui nous puisse être accordée : servir le Christ dans le peuple fidèle de Dieu, dans celui qui est affamé, dans celui qui est oublié, dans le prisonnier, dans le malade, dans le toxico-dépendant, dans la personne abandonnée, dans les personnes concrètes avec leurs histoires et leurs espérances, avec leurs attentes et leurs déceptions, avec leurs souffrances et leurs blessures.Ce n’est qu’ainsi que l’autorité du pasteur aura la saveur de l’Évangile et ne sera pas «qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante» (1 Co 13, 1).

Personne parmi nous ne doit se sentir ‘‘supérieur’’ à quelqu’un.

Personne parmi nous ne doit regarder les autres de haut.

Nous pouvons regarder ainsi une personne uniquement quand nous l’aidons à se relever. »

Copyright : Site du Vatican

Pour Madagascar, Mgr Désiré souhaite désormais développer prioritairement la radio catholique afin que la Bonne Nouvelle puisse rejoindre beaucoup de foyers. Et il insiste sur un défi majeur à relever dans la grande Île : l’éducation, la formation.

Sur KTO, l’interview de Mgr Désiré, réalisée le 4 juillet par Stéphanie Dupasquier

Reportage photos par le Comité de jumelage de Tamatave en fin de page…

Fidèles chrétiens, catholiques ou non, sont sortis le long des routes pour accueillir et saluer le nouveau Cardinal de Madagascar…

Retour du cardinal à Madagascar

Mardi 10 juillet : Ivato

Rentré mardi soir 10 juillet dans la grande Île, Mgr Désiré s’est exprimé devant  les personnalités politiques et diplomatiques du pays et les évêques lors d’une cérémonie organisée en son honneur :

(Copyright : RFI)

« Être cardinal n’est pas un honneur ni une élévation au-dessus des autres, mais une mission, un service […] C’est un grand défi parce qu’il est question de changement de mentalité. Je répète toujours ma devise  » il faut vaincre le mal par le bien « . Le mal c’est l’égoïsme. Et c’est l’égoïsme, vraiment, qui ruine notre pays. D’où la corruption, les injustices. Donc il faut changer ça, surtout lorsqu’on se dit chrétien. Ce n’est pas compatible avec la foi chrétienne d’opprimer les petits, de s’enrichir tout seul. » [Source : RFI le 12-7-2018]

 

Jeudi 12 juillet : Toamasina

Jeudi 12 Juillet à 9h50, arrivent à l’aéroport  de Toamasina, le Cardinal et son Vicaire Général. Une immense foule est déjà sur place depuis plus de 3 heures pour l’accueillir.

« Depuis l’aéroport jusqu’à la Paroisse Cathédrale Saint Joseph, fidèles chrétiens, catholiques ou non, et même d’autres catégories de personnes vivant à Toamasina, sont sortis le long des routes pour accueillir et saluer le nouveau Cardinal de Madagascar.

Cette liesse populaire, note le rédacteur du site diocésain,  marque d’abord la joie d’avoir un cardinal pour Madagascar. Puis nous pouvons lire à travers cette joie aussi la fierté des Tamataviens de voir leur évêque, nommé Cardinal pour Madagascar. Et il ne faut pas minimiser aussi l’attente de cette foule immense. Avec le contexte actuel de la pauvreté, de l’instabilité politique, de l’insécurité, de la corruption dans tous les domaines, les gens espèrent et croient fermement que ce Cardinal va apporter beaucoup pour changer et améliorer tout cela. »

Dimanche 15 juillet : grande messe à Tamatave

Puis  dimanche 15 juillet à Tamatave, ce fut la première grande messe présidée par le Cardinal. Grande liesse et beaucoup de ferveur !  Plus de 6000 fidèles de toute l’île avaient fait le déplacement. « L’événement de ce jour est strictement religieux. Aucune prise de parole politique ne sera autorisée. » Sur les trois terrains de foot du lycée privé Stella Maris réquisitionnés pour l’occasion, les fidèles, tous rangs confondus, sont restés à leur place.

 

Dans son homélie, le cardinal Désiré a appelé la population à changer de mentalité de toute urgence. « Il est triste qu’on ne puisse plus rien faire dans le pays sans passer par un geste de politesse, en ce sens graisser la patte aux tenants du pouvoir […] La corruption qui gangrène notre pays risque de devenir notre culture », a-t-il prévenu. « Nous devons être solidaires, vaincre le mal par le bien. Nous n’avons aucun intérêt à faire souffrir nos semblables. ».

Le père Joseph Didona, interrogé par la presse, a déclaré : « Nous avons de grands espoirs dans notre cardinal. Nos administrations, nos institutions : tout va mal dans le pays. L’élite politique s’est endormie. Personne n’a encore jamais osé bousculer ces gens. Le cardinal pourrait être le « Ray aman-dreny », le sage, qui joue ce rôle. Il est le chef de l’Eglise catholique à Madagascar, il a le respect des hommes au pouvoir, du petit peuple, et même des non-croyants. » [Sources : RFI et Madagascar-tribune le 16/07/ 2018]

Reportage photos par le Comité de jumelage de Tamatave

« Depuis la Pentecôte, jour où le Pape a annoncé la création des nouveaux cardinaux dont notre archevêque, les réunions de préparation de l’accueil pour notre cardinal ont été sans arrêt. Comme c’est un personnage unique pour notre pays, la préparation ne s’arrêtait pas seulement au niveau ecclésial, mais aussi national: du président de la République aux forces de l’ordre en passant par le gouvernement et toutes les différentes entités politiques, religieuses et civiles.
Voici, résumé en quelques photos, l’accueil extraordinaire que les Malgaches ont réservé à leur nouveau Cardinal.

Une délégation de 8 prêtres du Diocèse a quitté Toamasina de très bon matin le 10 juillet pour représenter le Diocèse à l’accueil que le Diocèse d’Antananarivo avait organisé à l’aéroport d’Ivato pour le nouveau Cardinal.

​La place que le Diocèse de Tana a préparée à l’aéroport d’Ivato pour accueillir le Cardinal.

On note la présence de presque tous les évêques de Madagascar à droite et des membres du gouvernement avec le premier ministre à gauche pendant cet accueil à l’aéroport.

 

​Le cardinal Tsarahazana prenant la parole après l’archevêque d’Antananarivo et le président de la République. Le cardinal a invité tout le monde à vaincre le mal par le bien selon sa devise (Rm 12, 21). Il a dit que c’est uniquement avec cela que nous pourrons être heureux ici dans notre pays.

 

​La route qui relie l’aéroport à la nonciature où le cardinal allat loger était bordée par une foule immense, notamment des élèves des écoles catholiques, brandissant des petits drapeaux du Vatican sur des kilomètres.

 

Les prêtres de la délégation du Diocèse de Toamasina avec le Cardinal à la nonciature le 11 juillet

La première messe présidée par le nouveau cardinal en son pays, à l’église Saint-François-Xavier Antanimena, à Tananarive le 11 juillet à 17 h

Après Tana, c’est le tour de Toamasina, diocèse de Mgr Désiré, de l’accueillir en grande pompe.

« BIENVENUE A TOAMASINA, CARDINAL »

​Le poster du Cardinal sur le lieu où il prendra la parole à son arrivée.

 

​Le cardinal atterrit à l’aéroport de Toamasina. ​Salutation cardinalice !

Reportage des 12-15 juillet

​Le Cardinal saluant la foule immense tout au long du trajet qu’il parcourt de l’aéroport à la cathédrale.

​Arrivée du Cardinal devant la cathédrale Saint Joseph.

​Le Cardinal, après avoir fait résonner son message indiquant qu’il faut que tout le monde soit solidaire avec lui pour vaincre le mal par le bien, bénit ceux qui sont présents.

​Repas fraternel avec le presbytérium de Toamasina en présence de l’évêque de Fénérive-Est et son vicaire général pour terminer la journée du 12 juillet.

​Le Cardinal a inauguré le nouveau pylône de la Radio du Diocèse le samedi 14 juillet en fin d’après-midi en présence de quelques évêques venus pour l’entourer à la messe du lendemain.

​Dimanche 15 juillet à 9 heures sur deux terrains de football du Lycée Privé Stella Maris, le Cardinal a célébré sa première messe d’action de grâce en tant que Cardinal dans son diocèse de Toamasina. Une messe qui a réuni une foule innombrable avec plusieurs centaines de prêtres de toute l’Île. Le Cardinal a été entouré par ses collègues de l’épiscopat malagasy. Une dizaine d’évêques de Madagascar étaient présents. On notait aussi la présence du président de la République et sa famille, du chef du gouvernement avec plusieurs de ses ministres, des hommes politiques, de ceux de l’œcuménisme, des autorités civiles et militaires de Toamasina.

​Le Cardinal bénissant le diacre qui allait lire l’évangile.

​Un repas fraternel a clôturé l’arrivée de Mgr Désiré Cardinal Tsarahazana dans son diocèse de Toamasina. Il a toujours demandé de prier pour lui et remercié tous de prier pour lui, pour notre diocèse qui va vivre une époque nouvelle en ayant un Cardinal comme évêque ».