Publication du livre du Père Jean-Marc Vigroux

Le P. Jean-Marc Vigroux, prêtre du diocèse d’Albi, a quitté, en septembre 2016, la paroisse Sainte-Madeleine d’Albi dont il était le curé pour rejoindre la paroisse San-Cayetano dans le quartier de La Legua à Santiago au Chili. Pendant un peu plus de trois ans, jusqu’en janvier 2020, il a partagé la vie de ce quartier pauvre de la capitale chilienne qui compte sept millions d’habitants.

 

 

Il n’est pas rare qu’un prêtre diocésain parte en mission à l’étranger. Nous en recevons aussi venus d’ailleurs dans le Tarn. On les appelle prêtres « Fidei Donum » (« Le Don de la Foi ») en référence à une encyclique de 1956 du pape Pie XII encourageant ces échanges missionnaires de prêtres diocésains entre l’Europe et l’Afrique puis l’Amérique Latine.

Depuis ce pays du bout du monde, Jean-Marc a écrit régulièrement à ses anciens paroissiens et à ses amis pour leur décrire sa mission et la vie des gens de ce ghetto de 15 000 habitants marqué par le trafic de cocaïne et la violence urbaine entre bandes rivales.

 

 

 La Legua est le quartier du Chili le plus connu à travers le pays car il fait régulièrement la une des informations.

Mais si la drogue et les armes y sont très présentes, Jean-Marc brosse aussi le portrait d’un quartier à la vie sociale très riche, animée par la chaleur de mille figures de voisins engagés dans leur vie communautaire.

Au sein de la paroisse, le Père Vigroux s’est investi dans la dynamique pastorale des jeunes, dans l’accueil des migrants, en particulier des Haïtiens arrivés en nombre au Chili ces dernières années; ou encore dans la pastorale de la prison pour femmes de Santiago.

Sa mission s’est beaucoup nourrie des rencontres spontanées faites au cours de ses visites dans le quartier, au fil des rues. Jeunes guetteurs vendeurs de drogue, anciens prenant le frais, artisans travaillant sur leur pas de porte ont donné leurs couleurs aux amitiés nouées et au témoignage de l’amour de Jésus pour tous.

 

Le livre se termine en évoquant le début d’une explosion sociale qui a secoué à partir d’octobre 2019 ce pays très inégalitaire entre riches et pauvres. La crise n’est actuellement pas terminée, même si l’épidémie de Covid-19 l’a mise en sommeil.

 

Ce n’était pas la première fois que le P. Jean-Marc partait en mission en Amérique du sud. Il avait déjà passé près de huit ans de 2002 à 2010 au Pérou parmi les Indiens Quéchua des hauts plateaux andins de la région de Cuzco. De là-bas aussi, il nous avait écrit abondamment pour nous associer à sa mission.

 

Il nous offre son livre comme un souvenir pour ceux qui l’ont suivi avec régularité ou comme une invitation à découvrir un petit pays qui apparaît peu souvent dans nos centres d’intérêt français.

Dans tous les cas, comme le témoignage d’un prêtre cherchant à suivre Jésus sur toutes les routes humaines.

* * * * *

Vous trouverez cet ouvrage à la paroisse Sainte-Madeleine & les Saints-Apôtres ou encore à la librairie Siloë
(rue Augustin Malroux) à Albi.
Prix proposé: 10 euros.

L’argent ainsi collecté sera versé à l’association franco-péruvienne fondée par une Aveyronnaise : Urpicha (= petite colombe) qui anime des activités péri-scolaires dans les quartiers défavorisés de Lima au Pérou.