A l’école de Mgr Pierre Claverie et de ses 18 compagnons béatifiés à Oran ce 8 décembre 2018

Message du Pape François pour la Béatification de Mgr Pierre Claverie et de ses 18 compagnons

Homélie du cardinal Giovanni Angelo Becciù : le témoignage des bienheureux Pierre Claverie et ses 18 compagnons relu à la lumière de la Parole de Dieu, et la mission des chrétiens en terre algérienne

Cyprien Viet, envoyé spécial de Vatican news à Oran : « Cette cérémonie du 8 décembre a confirmé l’impression qui dominait depuis le début de cette journée si particulière, celle d’une grande joie et d’une grande chaleur. »

 

Ils sont 19, nos frères et sœurs martyrs*, à avoir été béatifiés ce samedi 8 décembre 2018, solennité d’une grande fête de Marie, au Sanctuaire de Notre-Dame de Santa Cruz à Oran.

 

Parmi eux, les Castrais ont à cœur l’un des moines de Tibhirine, Frère Paul Favre-Miville (qui avait servi au 8ème RPIMa en tant que chef de section à la 1ère compagnie. Entré à l’Abbaye de Tamié en 1984, il était parti en Algérie en 1989).

La Radio RCF et la Télévision KTO ont retransmis cette célébration présidée par le Cardinal Becciu, Préfet de la Congrégation des Causes des Saints.

 

« Une célébration au Sanctuaire de Santa Cruz, écrivaient les évêques d’Algérie le 12 septembre, est un choix pour une cérémonie modeste à la dimension de notre Église afin qu’elle soit le plus possible conforme à la vocation de notre Église dont nos bienheureux deviennent une belle icône. Elle associera autant que possible ceux des amis algériens de nos martyrs qui le souhaiteront. Elle prendra dans son action de grâce tous ceux et celles dans le pays qui ont, comme eux, donné leur vie, en fidélité à leur foi, à la conscience et à  leur pays. »

 

En lien avec ces centaines de vies données, de croyants chrétiens et musulmans, je voudrais partager l’impression forte que j’éprouvais en 2015 alors qu’avec des amis chrétiens et musulmans, je me trouvais à l’entrée de l’appartement où vécut Mgr Pierre Claverie, à quelques pas de l’escalier où explosa le 1er août 1996 la bombe qui tua l’évêque et son chauffeur. Leurs deux photos et leurs regards clairs, ainsi que leurs deux messages (transcrits ci-dessous) ont inscrit en moi la présence du Royaume de Dieu : « Le royaume de Dieu, répondait Jésus aux Pharisiens, ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point: Il est ici, ou: Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous ». (Lc 17, 20-21)

 

Écoutons avec notre cœur la parole de l’évêque d’Oran, puis celle de son jeune ami musulman qui était conscient du danger que lui faisait courir cette amitié :

– Mgr Pierre Claverie :

« Prenons garde de ne jamais rien offrir – de ne nous donner qu’avec mesure et en espérant toujours être payé en retour-. Celui qui veut sauver sa vie la perdra, car il n’aura pas été capable de sortir de lui-même. Celui qui perd sa vie à cause de moi… C’est le moment de réaliser que notre vie n’a de valeur qu’à la mesure où elle se donne, pas seulement à la messe mais bien dans le quotidien des rencontres et des événements de la vie. Se donner à Dieu mais aussi se donner aux autres. »

– Mohammed Bouchikhi :

« Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

Avant de lever mon stylo, je vous dis : La Paix soit avec vous. Je remercie celui qui va lire mon carnet de souvenirs, et je dis à chacun de ceux que j’ai connus dans ma vie que je les remercie. Je dis qu’ils seront récompensés par Dieu au dernier jour. Adieu à celui qui me pardonnera au jour du jugement ; et celui à qui j’aurai fait du mal, qu’il me pardonne. Pardon à celui qui aurait entendu de ma bouche une parole méchante, et je demande à tous mes amis de me pardonner en raison de ma jeunesse. Mais, en ce jour où je vous écris, je me souviens de ce que j’ai fait de bien dans ma vie. Que Dieu, dans sa toute-puissance, fasse que je Lui sois soumis et qu’Il m’accorde sa tendresse. »

 

(*) Les bienheureux sont :

– Le frère mariste Henri Vergès et la Petite Sœur de l’Assomption, Paul-Hélène Saint-Raymond, tués à Alger le 8 mai 1994,
– Sœurs Caridad Alvarez Martin et Esther Paniaga Alonso, augustines missionnaires, tuées le 23 octobre 1994,
– Quatre pères blancs : Jean Chevillard, Alain Dieulangard, Charles Deckers et Christian Chessel, tués le 27 décembre 1994 à Tizi-Ouzou,
– Deux Sœurs de Notre-Dame des Apôtres : Sœurs Angèle-Marie Little-John et Bibiane Leclercq tuées le 3 septembre 1995 à Alger,
– Sœur Odette Prévost, Petite Sœur du Sacré-Cœur, tuée à Alger le 10 novembre 1995,
– Les sept trappistes de Tibhirine : Christian de Chergé, Luc Dochier, Christophe Lebreton, Michel Fleury, Bruno Lemarchand, Célestin Ringeard et Paul Favre-Miville tués en mai 1996,
– Mgr Pierre Claverie, dominicain, évêque d’Oran, tué le 1er août 1996.

Le centre d’Oran, vu du Sanctuaire de ND de Santa Cruz


Vierge de la chapelle-cathédrale d’Oran

 

Mgr Pierre Claverie

 

Mohammed Bouchikhi

 

Confions particulièrement à leur prière nos deux pays, afin que nous progressions dans le respect, le dialogue, le pardon, le partage.

Rose-Line C.