4 septembre : Journée universelle de prière et de jeûne pour le Liban

Le Liban, face à un « extrême danger », ne peut pas être « abandonné à sa solitude », a plaidé mercredi le pape François, dans un long message consacré au pays, à la fin de son audience générale. Le souverain pontife a appelé les croyants de la planète à « une journée universelle de prière et de jeune pour le Liban, vendredi prochain le 4 septembre ».

 

Au cours de l’audience générale qu’il a tenue ce mercredi dans la cour saint Damase, le Pape a longuement évoqué la situation dramatique du pays du cèdre, invitant les fidèles du monde entier à consacrer une journée de prière et de jeûne ce vendredi 4 septembre pour le Liban.

C’est un nouveau signe de la sollicitude du Souverain Pontife pour le Liban : ce vendredi 4 septembre, les croyants sont invités à prier et à jeûner pour ce pays durement éprouvé ; à cette occasion, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, se rendra sur place au nom du Pape pour accompagner le peuple libanais et lui exprimer toute sa proximité et solidarité. «J’invite également les frères et sœurs d’autres confessions et traditions religieuses à s’associer à cette initiative de la manière qu’ils jugent la plus appropriée, mais tous ensemble», a déclaré le Saint-Père avant d’inviter l’assistance à se recueillir en silence à cette intention.

« Je vous demande de confier à Marie nos angoisses et nos espoirs. Puisse-t-elle soutenir ceux qui pleurent leurs proches et donner du courage à tous ceux qui ont perdu leur maison et avec eux une partie de leur vie. Qu’elle intercède auprès du Seigneur Jésus, afin que le Pays du Cèdre puisse s’épanouir et répandre le parfum de la vie en commun dans toute la région du Moyen-Orient ».