Ste Émilie de Vialar, fêtée le 17 juin

Les sœurs de St-Joseph de l’Apparition s’apprêtent à fêter leur fondatrice.
Ce 17 juin à Gaillac sera moins festif qu’à l’ordinaire mais tout aussi intense.

Elles nous donnent quelques nouvelles de leurs pays d’origine et partagent ce qui les anime profondément.

Sr Emiliana évoque le Guatemala: la pandémie du coronavirus y est violente. Les décès sont nombreux, surtout parmi les 20-50 ans et les hommes sont davantage touchés.

« Au Myanmar (Birmanie), déclare sr Dorothy, le virus progresse et le confinement est annoncé pour le moment jusqu’à fin juin.

Comme beaucoup de prisonniers ont été libérés, un couvre-feu est décrété pendant la nuit pour éviter des problèmes. L’Église, très mobilisée, monte des hôpitaux « de campagne » dans lesquels des religieuses de diverses congrégations ainsi que des laïcs bénévoles travaillent beaucoup.

À Mandalay, la 2ème ville du pays, le Grand Séminaire a été prêté pour établir un centre de santé provisoire. La pauvreté gagne du terrain avec le confinement car, pour un très grand nombre, il n’y a aucune possibilité de travail partiel ou d’indemnisation : pas de travail, plus aucun salaire alors que les charges doivent être payées. »

Il en va de même dans d’autres pays : les religieuses de St-Joseph de l’Apparition sont au rendez-vous pour prendre soin de tous ceux qui en ont besoin, suivant les situations du lieu.

Sr Emiliana qui a aussi vécu en Haïti commente :

« Là-bas comme ici, j’ai beaucoup reçu, j’apprends chaque fois beaucoup de l’Église d’autres pays que le mien. Sainte Émilie disait à ses compagnes : ‘’Allez, et avec ce que vous avez et recevez, faites tout le bien que vous pourrez !’’

Je perçois qu’ici aujourd’hui les gens n’ont pas besoin de beaucoup de choses, mais ils ont énormément besoin d’écoute, d’accompagnement. Il s’agit d’être avec les autres tels qu’ils sont, ÊTRE et ÊTRE  AVEC. »

Sr Helena commente :

« Sainte Émilie terminait souvent ses lettres par ‘’Priez pour moi’’ car elle désirait ardemment discerner ce que Dieu désirait d’elle et de toute la Congrégation. »

– « Que dirait Sainte Émilie aux Tarnais aujourd’hui ?

– Émilie, affirme Sr Dorothy, était une femme de caractère et sa foi était incarnée. Je crois qu’elle dirait fortement :

‘’Qu’êtes-vous en train de faire ? Au lieu de parler, faites ce que vous devez faire !’’ »