Départ des Carmélites d’Albi

Après 178 ans de présence à Albi, les Sœurs carmélites sont parties début juin pour les Carmels d’Athènes ou de Carros. Regrettant de ne pouvoir accueillir les fidèles au Carmel, elles ont proposé une matinée d’action de grâce diffusée à la radio et sur internet.

Elles ont choisi la fête de Marie, Mère de l’Église du lundi de Pentecôte pour leur messe d’action de grâces. Les circonstances sanitaires ne leur ont pas permis de réunir leurs amis, en particulier les membres de la fraternité carmélitaine séculière. Les prêtres d’Albi qui célébraient régulièrement la messe à 8 heures au carmel, le Père Bernard Desprats, longtemps aumônier des carmélites, ainsi que le Frère Yves-Marie, carme de Toulouse étaient présents.

Monseigneur Legrez notre archevêque a confié avec émotion les religieuses à la Sainte Vierge : « Il est beau qu’à la suite de Vatican II où Marie avait été proclamée Mère de l’Église, nous puissions une fois dans l’année faire mémoire de Marie, Mère de l’Église. Nous la fêtons aujourd’hui et nous plaçons en elle notre espérance. Marie, Mère de Jésus, Marie Mère de l’Église, c’est la même que Marie, Notre-Dame du Mont Carmel dont vous portez le manteau. Et ce matin, c’est à elle que nous vous confions, afin qu’elle continue à vous accompagner dans votre vie consacrée, une vie totalement consacrée à la prière pour l’Église, pour l’expansion du Royaume. Oui, que vraiment Marie qui vous console au moment d’épreuve, et qu’elle vous accompagne pour que vous puissiez toujours continuer à grandir dans l’amour du Sauveur. Et c’est à elle aussi ce matin que je confie l’avenir de ce lieu consacré à Dieu, au cœur de la ville d’Albi afin que cet enclos puisse demeurer longtemps encore un lieu de la rencontre des hommes avec Dieu. »

Entretien avec les Sœurs

(sur la vidéo : 1:17:17)

Après la messe, les six carmélites d’Albi sont sorties de leur clôture pour rejoindre le chœur de leur chapelle où les attendait Monseigneur Legrez, elles ont pris la parole, chacune à leur tour. Voici un extrait des propos de Sœur Marie-Bernadette, la Mère Prieure :

« C’est à tous ceux qui nous écoutent et qui nous regardent que nous nous adressons pour vous exprimer combien tous vous êtes chers à nos cœurs de carmélites et combien nous sommes sensibles à tous vos messages à l’heure du départ. Là, nous mesurons combien c’est difficile de vous quitter. Oui, c’est douloureux pour vous et vous nous l’exprimez de mille manières mais ça l’est aussi pour nous. Là, nous mesurons combien les liens tissés au long des années sont forts avec vous, et nous sommes certaines que ce ne sont pas les distances géographiques qui vont les briser. Oui, de Carros et d’Athènes, nous continuerons d’être proches de vous, car dans le cœur du Christ il n’y a pas de distance. Nous continuerons tout particulièrement d’aimer cette Église qui est à Albi, de la porter dans nos prières, comme nous avons été portées par elle et comme nous l’apprend Marie, Mère de l’Église, elle était présente au pied de la croix, présente aussi au Cénacle au milieu des disciples, qu’elle nous garde tous unis dans le cœur de son fils, avec elle, nous voulons redire notre Magnificat pour ces 178 ans de présence carmélitaine à Albi. Nous voulons aussi vous exprimer toute notre reconnaissance, vous remercier tous et de grand cœur, que Dieu vous garde tous dans son amour. »

La Fraternité carmélitaine séculière

Le département a perdu ses Carmels et c’est une grande perte… Un Carmel ne fait pas de bruit dans la ville, mais chaque évènement local ou plus éloigné y est présenté à l’attention du Seigneur. Il y avait ainsi à la Chapelle Saint-Martin d’Albi une panière où déposer une intention de prière particulière, ensuite confiées aux Sœurs.

L’Ordre du Carmel Déchaux Séculier perd beaucoup avec l’envol des Sœurs vers d’autres horizons. Ce carmel séculier vit la même spiritualité, avec une constitution propre, adaptée à une vie immergée dans le monde. Par leur présence, les carmélites ont permis d’apercevoir quel trésor est le Carmel pour l’Eglise ; elles ont donné de pénétrer dans ce doux et paisible silence qui murmurait la prière continuelle.

Les Sœurs partent, mais les séculiers restent ! Il est possible de les rejoindre à Castres ou à Albi : 05 63 57 35 93.

Approfondir votre lecture

  • Histoire du monastère des carmélites d’Albi

    Ayant déjà eu l’occasion d’aborder l’histoire des carmélites à Albi en 1992 (à l’occasion des 150 ans du carmel à Albi) puis en 2003 (Journées européennes du patrimoine), il m’a semblé nécessaire de reprendre cette recherche au moment de l’annonce faite en septembre 2019 du prochain départ des carmélites qui va avoir lieu dans une […]