Homélie du Vendredi Saint

En la cathédrale Sainte-Cécile – 10 avril 2020 (sans assemblée, en période de pandémie Covid19)

 

1ère lecture : Is 52, 13 – 53, 12
Psaume : 30, 2ab.6, 12, 13-14ad, 15-16, 17.25
2ème lecture : He 4, 14-16 ; 5, 7-9
Évangile : Jn 18, 1 – 19, 42

 

Frères et sœurs,

Il me semble que la lecture de la Passion appelle au silence. La contemplation de Jésus affrontant son chemin de croix nous conduit à réfléchir sur notre manière de le suivre, et spécialement lorsque se présente l’épreuve qui qu’aujourd’hui nous atteint en ce confinement face au coronavirus. Aussi je préfère dire un mot d’introduction à cette lecture pour laisser chacun et chacune se situer sous le regard du Seigneur qui nous montre la manière d’obéir en cherchant à accomplir toujours la volonté du Père, y compris au jour d’épreuve.

Le prophète Isaïe nous offre des clés de lecture pour mieux entrer dans le mystère de la Rédemption qui se déroule sous nos yeux. Le Christ, telle une brebis, est ce serviteur qui se laisse conduire à l’abattoir sans broncher. Il est aussi le juste, qui se charge de nos fautes. Il n’est donc pas indifférent à ce que nous vivons, il porte le péché de la multitude et intercède pour les pécheurs. Enfin, le prophète nous dit que le Juste sera exalté. La passion, la croix, la mort de Jésus sur la croix sont inséparables de son élévation, de sa résurrection.

N’accusons pas Dieu ni d’indifférence ni de nous envoyer des épreuves. La compassion et la miséricorde dont fait montre Jésus, lui qui est le visible du Père, cette compassion dont Jésus fait montre dans les évangiles jusque dans sa passion nous enseigne que Dieu n’est pas indifférent à notre misère, à nos épreuves. Il s’en charge pour ultimement nous en libérer. Ne faisons pas le jeu de l’accusateur, du démon, mais au contraire, avec foi, écoutons, entrons humblement dans le mystère de la croix, instrument choisi par le Seigneur pour nous montrer jusqu’où va son amour, jusqu’à la mort sur une croix, supplice réservé aux esclaves. Laissons le Christ nous conduire jusque dans sa gloire.

Amen

† Jean Legrez, o.p.
Archevêque d’Albi