Dominique Poinsot : « Le désir de Jésus, aujourd’hui encore, est de servir les petits et les pauvres… »

Appelé au diaconat permanent, Dominique Poinsot est né en 1959. Avec Agnès, son épouse, ils ont quatre enfants : Julie, Thomas, Pierre et Léo. Après une formation d’ingénieur mécanique et électricité, Dominique a travaillé dans de grandes entreprises de la construction, puis s’est installé comme ingénieur conseil en créant un bureau d’étude technique du bâtiment.

Aumônier à la maison d’arrêt d’Albi depuis quatre ans, il est également investi dans sa paroisse, Sainte-Madeleine et les Saints-Apôtres (membre de l’Équipe d’Animation paroissiale, animation des dimanches des familles, préparation au baptême…) et membre des Équipes Notre-Dame avec son épouse.

Interpellés par le Père Jean-Marc Vigroux, il y a huit ans, Dominique et Agnès Poinsot ont d’abord participé pendant deux ans à un groupe de recherche et de discernement. Ils ont commencé la formation provinciale à Toulouse en 2014 et sont aujourd’hui en 6e et dernière année de formation.

La figure de Simon de Cyrène a marqué ce cheminement vers le diaconat : il s’agit d’un homme qui revenait des champs, et qui est appelé, à la fin d’une journée de travail, pour aider le Seigneur Jésus à porter sa croix. Rarement représenté avec une auréole, chacun peut s’identifier à ce disciple du Christ… À l’école de Simon de Cyrène, un verset de l’Évangile retentit d’une nouvelle manière : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. » (Matthieu 11, 28)

Le désir de Jésus, aujourd’hui encore, est de servir les petits et les pauvres… L’ordination au diaconat permanent de Dominique Poinsot manifeste qu’il fait sien ce désir de Jésus, et rend particulièrement visible cet impératif du service, partagé par tous les baptisés.

Approfondir votre lecture

  • Diaconat permanent

    Les diacres permanents sont des hommes, mariés ou célibataires, qui exercent le plus souvent une profession. Ils sont ordonnés par l’évêque pour assurer un service dans l’Église.

  • Le cheminement vers le diaconat permanent

    Dans notre diocèse le parcours vers le diaconat nécessite plusieurs années de discernement et de formation. Le parcours respecte évidemment les conditions édictées par le Code de Droit Canonique et spécifiées par les Évêques de France pour les hommes mariés : avoir 35 ans accomplis et au moins 10 ans de mariage lors de l’ordination. Voici […]