Journée du presbyterium à Saint-Paul Cap-de-Joux

Les prêtres du diocèse se sont rassemblés le 14 septembre à Saint-Paul Cap-de-Joux pour la rentrée du presbyterium. En la fête de la Croix glorieuse, ils ont pu échanger sur les joies et les croix de leur ministère et confier à la miséricorde de Dieu l’Abbé Jean-Pierre Adell décédé le matin-même.

Accueillis dans la Salle des fêtes de Saint-Paul Cap-de-Joux par M. Laurent Vandendriessche, maire de la commune, et le Père Hervé Sossengué, curé, les prêtres ont d’abord échangé les nouvelles de leurs confrères absents, empêchés par l’âge ou la maladie de participer à cette journée.

Puis, appuyés sur la Lettre pastorale écrite par Monseigneur Jean Legrez il y a un an, ils ont travaillé en petits groupes au chantier du renouvellement des paroisses, voulu par l’évêque pour la Pentecôte 2018. Les carrefours permettaient ainsi de réfléchir aux priorités missionnaires des années à venir et aux changements que cela impliquerait, afin de faire connaître le Christ et d’annoncer l’Évangile.

Les prêtres et des fidèles, venus parfois de loin, se sont ensuite rendus à l’église pour célébrer la fête de la Croix glorieuse. Equipe d’accueil, chorale, ouvroir liturgique : la paroisse s’était mobilisée pour embellir cette fête !

En l’absence de Monseigneur Jean Legrez, retenu pour des raisons de santé, le Père Bruno Bories, vicaire général, présidait la célébration de l’eucharistie. Dans son homélie, parlant des croix et des joies du ministère de prêtre, il affirmait : « Le ministère aujourd’hui n’est pas facile, il est crucifiant, l’horizon n’est pas très clair : « A quoi ça sert, Dieu n’intéresse plus personne » (…)

Vos témoignages rendus à la joie d’être prêtre sont pour moi signe de la croix du Christ, devenue croix glorieuse le matin de Pâques. Pour et par celui qui l’a rendue glorieuse, depuis 2000 ans, des hommes donnent leur vie. Par tout leur être, ils veulent dire son mystère, dire sa grandeur, dire à la suite de saint Jean « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique » (…)

Choisissons, en ce début d’année, de regarder résolument vers la Croix glorieuse et victorieuse de celui qui nous a sauvés. Chaque jour, puisons en elle la force de lutter contre les serpents toujours prêts à nous détourner de l’essentiel. Chaque jour aussi, tournons-nous vers Marie, signe d’espérance que nous célébrerons demain debout au pied de la croix. »