Extra caté à Dourgne

Répondant à l’invitation des catéchistes à l’occasion des vacances d’hiver, une cinquantaine d’enfants et une vingtaine d’adultes se sont rendus à Dourgne le mercredi 21 février bénéficiant d’une journée ensoleillée.

La proposition de cette journée était inscrite dans une démarche de Carême : « Le Carême, un temps pour mieux vivre, la prière, le partage, le pardon ». Chaque enfant  muni de son livret a pu expérimenter ces trois axes.

Dès notre arrivée à En Calcat, nous avons été accueillis par Frère Franck qui nous a partagé son expérience de la prière au sein de la communauté des 55 frères. Il a fait le récit de son parcours de vie et répondu en toute simplicité aux multiples questions des enfants. Nous avons participé en fin de matinée, à la célébration de Sextes, temps de prière avec les moines.

Accompagnés de Myriam, Bénédicte et Isabelle,  mamans musiciennes, nous avons beaucoup chanté et prié (de tout notre cœur et de tout  notre corps !), tout au long de la journée ! Chanter, c’est prier 2 fois !

Le temps de la pause déjeuner et du goûter, à Sainte-Scholastique,  nous ont  permis d’expérimenter le partage,  comme les temps de détente avec divers jeux adaptés aux grands et aux plus jeunes.

L’après midi nous avons tous fait une petite relecture de notre vie à l’aide de notre livret, en recherchant les fois où nous avons pu manquer d’amour dans notre relation à Dieu, aux autres et parfois vis-à-vis de nous-mêmes. Des ateliers bricolages et chants nous ont fait réfléchir au pardon,  à recevoir et à donner.

Notre journée s’est terminée par la célébration à la fois joyeuse et priante autour du père Sébastien.

Nous sommes rentrés tous ravis de cette super journée, la tête pleine de chants, de paroles d’amitié et de découvertes. Merci à tous nos  accompagnateurs, les prêtres, séminariste, catéchistes, parents ou grands-parents !

Rendez-vous aux prochaines vacances, mercredi 18 avril. Nous irons à Salvagnac préparer un spectacle et le présenter aux résidents de la maison de retraite « La petite Plaisance ».