Secours Catholique : remontée des débats citoyens

Le Secours Catholique a organisé près de 200 débats pour faire entendre la parole des personnes en situation de précarité.

 En Tarn Aveyron, 6 débats ont été organisés en janvier et février 2019.

« Pour faire remonter ce qui s’y est dit, le Bureau de la délégation a proposé trois rencontres, à Rodez le 12 avril, à Albi et Castres le 16 avril. Chaque fois, une trentaine de personnes se sont déplacées : partenaires, élus, prêtres, bénévoles…

Parmi les personnes présentes, le suppléant d’un député a pris la parole pour expliquer que dans la vie d’un parlementaire, il y a de nombreux moments d’échange et de consultation, mais toujours avec des groupes d’initiés : avocats, notaires, chef d’entreprise, maires… Il n’y a pas de temps d’échanges avec ceux qui subissent les règles du jeu social. Pourtant, ces personnes doivent être l’objet de toute notre attention, car elles sont le marqueur de l’état de santé de notre société.

D’autres encore, comme le CCFD Terre Solidaire ou Saint-Vincent-de-Paul, saluent notre initiative et soulignent que nous avons été les seuls à donner la parole aux plus faibles, que sans cela ils n’auraient pas été entendus.

Cela doit nous encourager à persévérer dans cette voie ! »

Retrouvez le document intégral : « Tout ce qui se dit là, il faut que ça remonte »

Suite à cet exercice de restitution des débats mené avec 72 autres délégations de France et suite à l’allocution du Président de la République, le Secours Catholique Caritas France a envoyé le 25 avril un communiqué de presse

« Enfance et familles • Logement / personnes à la rue • Emploi et insertion • Prisons • Migrants / gens du voyage Urgences France • Urgences internationales • Plaidoyer international
Après le Grand débat national, la réponse n’est pas à la hauteur de l’urgence sociale et écologique, ni des attentes des citoyens les plus pauvres. »