60ème anniversaire du CCFD-Terre Solidaire sur la Paroisse St Vincent-de-Paul et en Région

  • La Marche Solidaire du 20 mars 2021, organisée par l’équipe du CCFD-Terre Solidaire de la paroisse St-Vincent de Paul, en lien avec les Amis des chemins de St Jacques, a réuni cette année une quarantaine de personnes dont le groupe des enfants du catéchisme du secteur du Tescou encadrés par Nelly et Véronique de Montgaillard.

    En cette belle journée printanière, à l’église du Cayré, le groupe a été accueilli par Jean Barbaste, Bernard Pontier et, très chaleureusement, par Gisèle Labranque, présidente de l’association qui fait vivre ce sanctuaire de la commune de St-Urcisse.

Jean Pradelles commençait en chantant.
Gisèle Labranque a tracé ensuite les grandes lignes de l’histoire de cette jolie petite église bien restaurée, presque entièrement reconstruite avec le concours de la mairie de St-Urcisse. Puis elle répondait aux questions.
Une très belle fresque d’un artiste peintre local représentant la descente de la croix était expliquée aux enfants.

 

 

 Dominique Pontier présentait le CCFD-Terre Solidaire (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement-Terre Solidaire) , mouvement issu des évêques de France et de la collégialité de 30 mouvements et services d’Église à ce jour (le Service de la Mission, tous les mouvements d’Action Catholique,les CVX et le MEJ, les Scouts et Guides de France et d’autres), avec la mission d’animer le Carême, d’informer, de prier et de collecter ici pour soutenir des projets là-bas.

Des projets conçus par nos partenaires – et de souligner le sens du partenariat, rappeler que sur notre secteur pendant des années nous avons reçu des partenaires, que l’action est très concrète, que nous sommes en lien avec nos partenaires, et de citer M’Balia Sangaré Traoré, présidente de la Fédération des Associations de Pêcheurs et Mareyeuses des Côtes de l’Afrique de l’Ouest: le soutien matériel et financier leur a permis de défendre leurs côtes des bateaux-usines qui viennent illégalement pêcher dans leurs eaux territoriales les vidant de tous les poissons.

L’importance capitale de la collecte de fonds, car chaque goutte d’eau compte pour alimenter la rivière et faire tourner le moulin surtout en ces périodes incertaines où nos partenaires ont beaucoup plus à souffrir que nous de la pandémie.

 

 

Les enfants sont allés dans l’herbe échanger avec leurs catéchistes et chanter avec Jean.
Les adultes écoutaient alors l’exposé fort intéressant de Philippe Méreau, aumônier de prison, et de Marc Lubineau, membre de l’aumônerie de prison, du Centre de Détention de St-Sulpice.
Ont été abordées des interrogations soulevées par la détention.
Philippe Méreau soulignait que la criminalité ne constituait qu’une petite partie des peines, que les détenus avaient commis une faute, qu’ils devaient purger une peine parce que les victimes ont besoin d’une réparation, mais que, une fois la peine effectuée, le prisonnier a le droit à la réinsertion.
La récidive était une autre question évoquée, mais aussi les difficultés carcérales suivant les lieux de détentions, et, bien entendu, les effets du Covid-19 sur les conditions de détention, avec des libérations importantes afin de réduire la surpopulation carcérale pour minorer le risque élevé de contamination en détention.

Et pour nous chrétiens ? le regard que nous devrions, mais ne portons pas toujours, sur le prisonnier qui paie pour une faute, mais qui, une fois sa dette payée devrait pouvoir retrouver une place dans la société…
Marc Lubineau ajoutait qu’un prisonnier ne peut pas n’être réduit qu’à sa faute.

 Les enfants, accompagnés par Jean à la guitare et au chant, Véronique et Nelly pour la gestuelle, clôturaient le temps à l’église du Cayré par un petit spectacle.

 

 

 

Le groupe a pris la route pour la marche vers l’église de St-Urcisse, une marche courte compte tenu des impératifs horaires liés au couvre-feu, dans la bonne humeur.
Véronique servait le goûter aux enfants à l’arrivée.

La messe anticipée du 5ème dimanche de Carême était célébrée par Yvon Tibbal et animée par Jean, en l’église de St-Urcisse où nous accueillaient Mmes de Viviers.
Nous habitons tous la même Maison, thème de cette campagne de Carême animé par le CCFD-Terre Solidaire en son 60ème anniversaire, était souligné par Yvon, ainsi que la volonté de promouvoir l’agroécologie pour le bien commun, l’enracinement dans Laudato si du pape François.
La célébration se terminait par la vente de produits du réseau Artisans du Monde au profit du CCFD-Terre Solidaire.

Une après-midi réussie, une assistance variée de tous les secteurs de la paroisse qui couvre St-Sulpice, Rabastens, Salvagnac, et les clochers de Beauvais-sur-Tescou, dont St-Urcisse, Montgaillard et Tauriac avec la présence discrète de Nicolas Géraud, maire de Rabastens, venu marcher avec son épouse.

À l’issue des messes de Rabastens et de St-Sulpice, une vente de produits Artisans du Monde a également été effectuée au profit du CCFD-Terre Solidaire.

Sur l’ensemble du secteur paroissial, le produit des ventes s’élève à 307,90 €, et à St-Urcisse 225,15 € de dons collectés.

Nous remercions sincèrement toutes celles et tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, s’associent, participent, soutiennent l’action du CCFD-Terre Solidaire en ces temps où la solidarité est si importante.

Car une chose est sûre: nos destins sont liés et nous devons être les forces du changement pour le bien commun !
C’était aussi l’esprit de l’après-midi débat sur le thème de l’agroécologie qui avait réuni une douzaine de personnes au centre paroissial de Rabastens le 27 février.

Dominique Pontier`pour l’équipe locale

 

  • Pour notre Province, le 60ème anniversaire du CCFD-Terre solidaire a dignement commencé à Toulouse ce dimanche 21 mars, par une messe à la basilique Saint-Sernin présidée par notre archevêque, Mgr Robert le Gall.

Il était lui-même entouré de plusieurs évêques, Mgr Laurent Camiade, évêque de Cahors, Mgr Jean-Marc Eychenne, évêque de Pamiers, le vicaire général de Rodez, ainsi que Mgr Vincent Landel, évêque émérite de Rabat.

 

La présidente du CCFD-Terre solidaire, Sylvie Bukhari de Pontual, était présente, à l’issue de deux journées de visite de quatre délégations des diocèses de Midi-Pyrénées.
Elle avait ainsi rencontré le 20 mars Mgr Jean Legrez à Albi.

L’après-midi, une table-ronde a suivi, dans le grand amphithéâtre du Lycée Sainte-Marie de Nevers ; elle a réuni Mgr Le Gall, Sylvie Bukhari de Pontual et Alexis Ferté, membre de la Commission diocésaine pour la sauvegarde de la Création, ainsi que Mgr Jubinville, évêque du Paraguay (en vidéo enregistrée).

Voir article complet de Françoise Laborde
On accèdera au lien sur Facebook pour revoir la table ronde et  l’interview de Sylvie Bukhari de Pontual.