Initiative en rural : « Un goût de Cocagne « 

Le rassemblement Terres d’Espérance 2020 se prépare ! Cette rencontre nationale, pilotée par la mission en monde rural de la Conférence des Évêques de France, veut proposer, en particulier aux ruraux, l’espérance de l’Évangile, la lumière de Laudato Si’ et la parole d’une Église servante des plus éprouvés, des familles et de la société.

Cet événement permettra de partager des expériences variées et des projets nouveaux. Déjà, découvrons certaines initiatives innovantes en rural, dans le Tarn… 

.

Un goût de Cocagne 

1. Le contexte – La genèse 

Le marché de plein vent du mercredi rassemble de moins en moins de monde. La population a changé, maintenant beaucoup de personnes de la région toulousaine habitent le Puylaurentais. Ce sont des familles jeunes qui la journée travaillent sur Toulouse.

L’association consommateurs-producteurs s’est créée. Elle permet à ceux qui ne peuvent bénéficier du marché, de pouvoir trouver aux heures où ils sont disponibles, ce dont ils ont besoin pour une alimentation saine, source de santé. Des produits pour tout le monde, pas seulement pour les aisés.

Nous avons voulu dans cette création mettre en premier le rôle des consommateurs car nous pensons que c’est à eux de définir ce dont ils ont besoin, pour dans un deuxième temps trouver des producteurs et les associer dans la démarche. Ainsi cela peut permettre à des jeunes de devenir agriculteur sur ces créneaux.

Nous avons constaté que la petite agriculture n’était pas reconnue comme levier de développement et créatrice d’emplois. A travers l’association existante nous voulons la faire reconnaître sur un territoire où les grosses structures se concentrent en éliminant des agriculteurs.

2. Description de l’initiative et objectifs

L’association s’est créée en Mars dernier, elle fonctionne. Un partenariat avec la municipalité de Puylaurens permet aux membres de se retrouver dans la salle des Fêtes, tous les mercredis soirs de 18h30 à 19h30. Les consommateurs viennent prendre leur commande faite, passée par internet les jours avant.

  • Permettre aux consommateurs de prendre en main leur alimentation.
  • Permettre aux petits producteurs de se développer.
  • Permettre aux consommateurs de découvrir l’agriculture durable, le respect de la terre, de la nature.
  • Que des liens s’établissent entre les consommateurs et les producteurs : échanger sur la qualité pour une bonne santé, partager à propos du mode de production des produits frais de qualité, bio ou non, du coin ; éduquer à manger sain
  • Permettre un prix abordable par tous.

3. Les acteurs

  • Les consommateurs
  • Les agriculteurs producteurs
  • Les élus de la commune de Puylaurens
  • La communauté des communes « Sor et Agoût »

4.  Qu’est ce que cela produit ?

En  relation aux autres : Un point d’animation à la salle des Fêtes, des passants s’arrêtent viennent voir, s’intéressent, adhèrent et deviennent consommateurs.

A la différence du drive où on arrive et où on met dans le coffre de la voiture puis on s’en va, là on discute avec le producteur. Déjà on sent que la cohésion est en train de prendre le mercredi soir : ceux qui viennent chercher leur commande restent longtemps, parlent avec les uns avec les autres, cherchant à se connaître, s’intéressant aux produits, comment il est cultivé, élevé.

Au sein du conseil d’administration et du bureau ça n’a pas traîné pour se répartir les rôles. Une animation a été prévue lors de la fête pour faire connaître l’association et les produits de qualité disponibles.

 

En relation à l’environnementCela permet d’avoir des produits qui ne viennent pas de je ne sais où, et pour les consommateurs c’est sur place. Économie de temps et de carburant. Manger local, manger des produits frais.

L’existence de ces petits producteurs avec cette organisation, montrent qu’une telle agriculture est possible, propre, qui préserve la vie en respectant la terre.

 

En  relation à soi-mêmeLa création de l’association, nous a permis de découvrir des visages nouveaux. Les échanges qui ont suivi, ont été intéressants et ont révélés  étonnamment les compétences de certain qui ont accepté de se mettre à la disposition du groupe. La bonne ambiance dès le départ l’a sans doute  favorisé.

 

En  relation à Dieu : Voir de personnes qui se lèvent alors qu’on ne s’y attendait pas, et voir qu’elles se mettent à construire un vivre ensemble en pensant à servir le groupe et ceux qui sont en attente.

Ce qui nourrit ma vie c’est de voir des personnes chercher à mettre en place une alimentation saine source de santé, avec des produits du terroir issus d’une agriculture saine, dans des échanges équitables qui respectent aussi bien le producteur que le consommateur n’est-ce pas cela se soucier de l’humain, et donner un avenir à la terre les mettant au centre ? N’est-ce pas cela continuer la mission de gérance de la Création ?

Photo Agence Producteurs Locaux Damien Kühn - Unsplash

Approfondir votre lecture