Initiative en rural : accueil de jour pour des personnes fragilisées

Le rassemblement Terres d’Espérance 2020 se prépare ! Cette rencontre nationale, pilotée par la mission en monde rural de la Conférence des Évêques de France, veut proposer, en particulier aux ruraux, l’espérance de l’Évangile, la lumière de Laudato Si’ et la parole d’une Église servante des plus éprouvés, des familles et de la société.

Cet événement permettra de partager des expériences variées et des projets nouveaux. Déjà, découvrons certaines initiatives innovantes en rural, dans le Tarn… 

.

Accueil de jour au service des personnes fragilisées de la « montagne tarnaise »

1. Le contexte – La genèse 

En complément du Service de soins à domicile, et pour répondre à un besoin réel des habitants, un service d’accueil de jour itinérant a ouvert ses portes sur deux sites, à Brassac et Lacaune. Ce service a été conçu en tenant compte des contraintes et des atouts de cette vaste « montagne tarnaise » pour répondre aux besoins des personnes âgées à domicile souffrant de troubles cognitifs.

Cinq grands secteurs et 29 communes sont concernées, depuis les monts de Lacaune jusqu’aux plaines et côteaux proches de l’agglomération Castres-Mazamet. Ce vaste territoire a imposé deux lieux d’accueil afin de répondre, au plus proche, aux besoins des habitants.

2. Description de l’initiative et objectifs

L’accueil de jour prend en charge, à la journée, des personnes vivant à domicile, au rythme d’une ou deux journées par semaine, dans un lieu adapté, différent de leur quotidien. Le but est de permettre aux personnes âgées en perte d’autonomie de rester le plus longtemps possible à domicile.

Les objectifs sont les suivants :

  • resocialiser la personne pour rompre la monotonie du quotidien et l’isolement
  • maintenir les actes de la vie quotidienne
  • aider les familles qui, face à des malades dépendants sont désemparées et épuisées
  • permettre le répit de l’aidant
  • partager du plaisir autour des différentes activités.

3. Les acteurs

  • L’équipe du conseil d’administration du Service de Soins à Domicile ADMR en partenariat étroit avec deux EHPAD et des élus.
  • Une équipe pluridisciplinaire de professionnels est amenée à travailler en partenariat, en coordination et en collaboration avec les acteurs médicaux, paramédicaux, les familles, les bénévoles associatifs.

4.  Qu’est ce que cela produit ?

En  relation aux autres : Respect de chaque personne avec soins individualisés : personnes en difficulté relationnelle, les plus pauvres, les aidants en difficulté. L’espace de rencontre permet aux personnes d’être écoutées, de retrouver leur dignité.

 

En relation à l’environnement : Travailler en équipe et en partenariat sur des projets de solidarité, chercher des solutions d’intérêt général pour essayer de résoudre au mieux les problèmes… Tout cela forge une capacité d’entreprendre au service du bien commun.

 

En  relation à soi-même : Au sein du conseil d’administration s’instaurent de vrais échanges, des débats, suite à des rencontres de terrain qui expriment au mieux les besoins.

Certains partenariats difficiles apportent cependant des difficultés à accepter les résistances face à des commentaires parfois à la limite du supportable quant à la prise en compte du social. Mais cela peut aussi conforter la détermination de certains acteurs pour mettre en évidence la place de l’économie sociale et solidaire sur le secteur et pour interpeller les élus.

 

En  relation à Dieu : Quel bonheur pour ces personnes fragilisées de se retrouver autour d’un repas pour fêter les 3 ans de l’accueil de jour ! Ce jour-là a « révélé » d’une certaines manière l’utilité de cette structure pour ce territoire. Les moments de bonheur, comme les moments difficiles, sont une occasion de relier les besoins de la société, les interpellations d’aujourd’hui, à l’Évangile.

Les moments de découragement ont été portés lors d’une Semaine Sainte, en lien avec les célébrations de cette période-là.

« Ce que vous ferez aux plus petits d’entre les miens c’est à moi que vous le ferez ».

 

christian-langballe-78684-souffrance

Approfondir votre lecture

  • Initiative en rural : « Un goût de Cocagne « 

    L’association consommateurs-producteurs s’est créée pour permettre à ceux qui ne peuvent bénéficier du marché de Puylaurens, de pouvoir trouver aux heures où ils sont disponibles, ce dont ils ont besoin pour une alimentation saine, en favorisant l’économie locale.

  • Initiative en rural : présence de petites communautés religieuses

    Il y a dans le Tarn, de petites communautés religieuses, souvent vieillissantes, mais capables d’initiatives en rural…

  • Initiative en rural : accompagnement de migrants mineurs

    Le rassemblement Terres d’Espérance 2020 se prépare ! Cette rencontre nationale, pilotée par la mission en monde rural de la Conférence des Évêques de France, veut proposer, en particulier aux ruraux, l’espérance de l’Évangile, la lumière de Laudato Si’ et la parole d’une Église servante des plus éprouvés, des familles et de la société. Cet […]