Que les invisibles deviennent visibles – Mission ouvrière 2020

Après des milliers d’années, un peuple meurtri, ayant connu bien des galères, dont l’occupation romaine, attendait encore un libérateur, un messie. Loin de son village d’origine, un bébé est né dans une crèche. Il s’appelle Jésus, fils de Marie et de Joseph, charpentier à Nazareth. Un amour de bébé, né dans la campagne, loin de son village, tel un étranger. Les premiers avertis sont les bergers, les sans-grades, méprisés par les gens de la ville.

Les grands personnages de la Palestine n’ont pas reconnu en ce bébé celui qui allait changer la face du monde. Seuls des bergers, des gens de rien, des insignifiants, des gens mis dans l’ombre, lui ont rendu visite. Ils ont reconnu en lui le Messie et se sont empressés de répandre la nouvelle : les invisibles sont devenus visibles !

C’EST NOËL

Année après année, des femmes et des hommes, des jeunes et des gens plus âgés, manifestent dans les rues, car ils en ont assez de ce monde inhumain. Ils crient non à la casse des entreprises, du Code du travail, du monde la santé, des transports publics. Ils dénoncent les boulots usants et les conditions de vie indignes. Ils réagissent contre la destruction de la planète. Mais les décideurs les regardent de haut, font semblant de les écouter et prennent seuls les décisions.
La pandémie a surgi et personne n’a trouvé comment l’arrêter. On a demandé à tous les habitants du pays de rester confinés, tous se sont arrêtés avec beaucoup de solidarité. Les hôpitaux ont été débordés, il y a eu beaucoup de décès.

CONFINÉS, QU’AVONS-NOUS VU ?

Ceux qui sont regardés de haut : les soignants, les balayeurs, les transporteurs, les pompiers, les caissières, les policiers, les livreurs, les agriculteurs, les routiers, les aides à domicile, les enseignants… sont devenus pour un temps des « héros » par applaudissements populaires.
Durant le confinement, certains ont vécu des moments d’anxiété, de peur, de souffrance.
D’autres ont eu le temps de réfléchir et de communiquer. Des idées ont jailli et ont été mises en commun.

Lire la suite du message