Maison Saint-Amarand : un chantier d’espérance !

La Maison Saint-Amarand, située à Albi, est le siège de l’Archevêché et des services diocésains depuis 1906. Maison de prière, de formation, de rencontre, de travail et de charité active, cette Maison est au service de tous les Tarnais.

Le diocèse prépare un vaste chantier de rénovation afin de valoriser l’héritage reçu et de mettre en œuvre des projets plein d’espérance.

Depuis plus de quinze ans, le diocèse a mené une réflexion sur l’ensemble immobilier situé rue de la République, à Albi. Si les locaux sont vétustes et partiellement inoccupés, la superficie des bâtiments, la beauté du parc, l’emplacement à proximité du centre historique d’Albi sont autant d’atouts qui encouragent à prolonger l’histoire diocésaine dans ce lieu et à chercher à y développer un lieu rayonnant, comme un reflet de ce que l’Église catholique veut proposer dans l’ensemble du Tarn. C’est pourquoi les différentes instances de l’association diocésaine ont été consultées et ont voté pour le début d’un ambitieux chantier de rénovation.

En fin d’année 2019, la publication d’un projet pastoral pour la Maison Saint-Amarand sonnait le départ effectif de ce projet ! Ce manifeste affirmait vouloir « créer un lieu performant et missionnaire, au service de l’ensemble du diocèse ». Pour ce faire, quatre axes ont été retenus pour inspirer de nombreux projets : développer la vie intergénérationnelle dans la Maison, proposer des temps de prière, mettre en place des expositions, soigner l’accueil et l’écoute…

Le projet pastoral de la Maison Saint-Amarand traduit donc la volonté d’en faire  une Maison pour tous ! La restauration de l’ensemble avait commencé par les travaux de la Chapelle Saint-Amarand : au cœur de l’ensemble, elle manifeste que Jésus-Christ est la source de toute activité pastorale et l’âme de cette Maison !

De nouveaux lieux de travail et de nouveaux lieux de vie verront le jour grâce aux travaux :

  • L’installation de nouveaux espaces pour la jeunesse, à proximité de 3 grands lycées (Rascol, Saint-Dominique, Lapérouse) ;
  • La création d’un foyer et de logements pour étudiants, dans une ville qui compte plus de 6 000 étudiants ;
  • Un jardin partagé et des lieux ouverts pour l’accueil de différentes pauvretés, en particulier en cette période de crise économique ;
  • La valorisation et l’accessibilité des archives historiques du diocèse, au service de la transmission de notre histoire spécifique ;
  • Le développement d’un lieu de formation, de culture et d’annonce de la foi ;
  • L’aménagement de bureaux, d’un véritable accueil, de salles de réunion adaptées à différents besoins…

Si les conditions sanitaires et économiques le permettent, le chantier commencera au premier trimestre 2021, pour une durée de deux ans au moins. Il nécessitera un budget global de 5,7 millions d’euros, déjà financé à hauteur de 3,5 millions grâce à des legs et assurances-vie. Ces dons, différents du Denier de l’Église, ont été faits pour soutenir les investissements pastoraux du diocèse. Par ailleurs, une souscription est lancée auprès de tous ceux, chrétiens ou non, qui souhaitent soutenir ce chantier.

En des temps troublés, le diocèse d’Albi fait donc le choix de l’espérance, pour fonder un lieu de transmission, de fraternité et d’annonce de Jésus-Christ, au service de tous les habitants du Tarn !

 

Approfondir votre lecture