Salvagnac : église Notre-Dame

Construite de 1874 à 1877, sa première pierre fut bénie le 7 avril 1874 par Joseph Crayzac, vicaire général du diocèse et originaire de Salvagnac. Cette église a été consacrée le 20 octobre 1878 par Mgr Ramadié, archevêque d’Albi.

Salvagnac 1 Salvagnac 2

Salvagnac connut plusieurs églises tout au long de son histoire. Sa première église fut détruite en 1587 avec la ville entière qui avait été prise par les réformés et faisait place forte en avant de Montpellier. En 1630, l’église fut reconstruite avec ce qui restait des ruines de la ville, elle devint vite insalubre. Aujourd’hui il n’en reste que les deux bénitiers en pierre à l’entrée de l’église actuelle. En 1840 un troisième édifice prit place à l’emplacement de l’église actuelle. Mais trop petite, elle fut démolie et reconstruite en l’édifice que nous connaissons actuellement.

Salvagnac 3

D’un style néo-roman et néo-gothique, l’église Notre-Dame détient beaucoup d’œuvres contemporaines, outre, au fond de l’église, des trésors d’art sacré, véritable « musée » de différents joyaux récupérés dans les églises environnantes.

Les deux chapelles collatérales furent peintes par Nicolaï Greschny en1950 : celle de droite est dédiée à la Vierge Marie et celle de gauche, à saint Joseph. Dans la chapelle de gauche nous pouvons voir la représentation du village de Salvagnac et des habitants qu’aurait croisés Nicolaï Greschny.

Salvagnac 4a Salvagnac 4b

Dans le chœur trône un moulage représentant une assomption de la Vierge ; il provient des ateliers Virebent de Toulouse, atelier de terre cuite et de céramiques. Il daterait de la construction de l’église et serait l’un des plus grands jamais élaborés par les ateliers Virebent.

Salvagnac 5

Dans le chœur se trouve aussi un crucifix en bois, appelé « Christ des affamés ». Une œuvre contemporaine fait par un sculpteur amateur de la région, Pierre Darios, qui se dit « paysan sculpteur ».

Salvagnac 6

Le Trésor des arts sacrés, quant à lui, abrite différentes œuvres du patrimoine des alentours, notamment une croix de procession en argent, cuivre et bois, datée de 1514 ; une Vierge à l’enfant, sculpture en pierre du 13e et 14e siècle ; des ostensoirs et des calices ; ainsi que le bicorne du dernier Suisse de Salvagnac.

Salvagnac 7

Saint-Sulpice – Rabastens – Salvagnac