Noël 2019 : Tous à la crèche !

  • creche famille attente

    Le merveilleux signe de la crèche, lettre apostolique du Pape François

    Le Pape François a publié le 1er décembre une lettre apostolique sur la signification et la valeur de la crèche : il invite à redécouvrir la simplicité de la crèche, et à vivre en famille cette belle tradition... "Par cette lettre je voudrais soutenir la belle tradition de nos familles qui, dans les jours qui précèdent Noël, préparent la crèche. Tout comme la coutume de l’installer sur les lieux de travail, dans les écoles, les hôpitaux, les prisons, sur les places publiques…"

  • Circuits des crèches

    Les circuits des crèches offrent une découverte du patrimoine religieux, un moment de contemplation et de prière pour entrer dans la joie de Noël. Découvrez les dates dans notre diocèse !

  • Message de Noël de Mgr Jean Legrez

    L’émerveillement que suscite la beauté et l’ingéniosité des crèches dans nos églises, dans les classes de nos établissements scolaires, et même celles réalisées dans des lieux publics, conduit à s’interroger sur la raison de cette naissance dans la pauvreté et sur l’identité de ce petit enfant...

Agenda

Vivre l’Avent en famille

Pour la 3e année consécutive, un calendrier de l’avent est proposé aux enfants du diocèse d’Albi : sur le dessin d’un village, des pastilles à gratter permettent chaque jour de découvrir une tradition ou une petite phrase pour accompagner la journée… Cette initiative s’étend à 7 diocèses d’Occitanie. 12 600 calendriers seront distribués gratuitement dans les établissements d’Enseignement catholique et dans les groupes de catéchèse du Tarn.

Avent

Le temps de l’Avent (du latin adventus, « venue, avènement ») s’ouvre le 4e dimanche précédant Noël.

Le début de l’Avent marque aussi l’entrée dans une nouvelle année liturgique : celle-ci commence chaque année avec ce temps de préparation à Noël, pour s’achever une année plus tard à la même période.

Les deux avènements du Christ

Nous annonçons l’avènement du Christ : non pas un avènement seulement, mais aussi un second, qui est beaucoup plus beau que le premier. Celui-ci, en effet, comportait une signification de souffrance, et celui-là porte le diadème de la royauté divine.

Le plus souvent, en effet, tout ce qui concerne notre Seigneur Jésus Christ est double. Double naissance : l’une, de Dieu avant les siècles, l’autre, de la Vierge à la plénitude des siècles. Double descente : l’une, imperceptible comme celle de la pluie sur la toison, la seconde, éclatante, celle qui est à venir.

Dans le premier avènement, il est enveloppé de langes dans la crèche ; dans le second, il est revêtu de lumière comme d’un manteau. Dans le premier, il a subi la croix, ayant méprisé la honte ; dans le second, il viendra escorté par l’armée des anges, en triomphateur.

Nous ne nous arrêtons pas au premier avènement : nous attendons aussi le second. Comme nous avons dit, lors du premier : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, nous le répéterons encore pour le second ; en accourant avec les anges à la rencontre du Seigneur, nous lui dirons en l’adorant : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.

Saint Cyrille de Jérusalem