De retour de Taizé…

Lorsque l’on revient de Taizé, quelque chose a changé…

Non pas que ce soit un lieu magique, loin de là même ! C’est un lieu dépaysant pour beaucoup de par son cadre en pleine campagne, son rythme de vie avec les prières, les temps bibliques et les services, ses rencontres multiples et variées… bref c’est un lieu de ressourcement et de transformation.

Cette année, pour la première fois, ce pèlerinage s’est déroulé lors des vacances de la Toussaint : c’est la période où beaucoup de lycéens français s’y retrouvent. D’ailleurs, frère Roger s’en émerveillait dans un livre :

« Nous demeurons étonnés qu’ils viennent si nombreux. Ils cherchent, ils prient. Et nous nous disons : leurs aspirations à la paix et à la confiance sont comme ces étoiles, petites lumières dans la nuit. » (Pressens-tu un bonheur ?)

Voilà une très belle définition des jeunes présents à Taizé.
Ils sont là certains par conviction d’autres amenés par un ami, d’autres encore sans trop savoir… Mais ils sont là, comme attendant quelque chose.
Et nombreux sont ceux qui repartent avec une réponse, une paix intérieure… et parfois en ayant fait LA rencontre avec Dieu !

Nous pourrions dire qu’à Taizé, il n’y a rien d’extraordinaire.
Mais il y a l’accueil des frères et des bénévoles ; chaque journée est rythmée par la prière et le service ; les partages bibliques permettent de se poser des questions… il y a aussi les rencontres avec des personnes venant du monde entier.
Cela fait penser à l’Église des premiers siècles… à notre Église universelle.
Et c’est là que les jeunes aiment être !

Une parole de frère Roger revient :

« Au tréfonds de la condition humaine repose l’attente d’une présence, le silencieux désir d’une communion. Ne l’oublions jamais, ce simple désir de Dieu est déjà le commencement de la foi. » (Frère Roger)

Quelle grâce de proposer et de vivre ce pèlerinage entourée de jeunes : nous avançons ensemble sur le chemin de la foi !

Laurence Boher