Vive les JMJ !! du 24 au 27 janvier avec Ludivine

Jeudi 24 janvier

Ce matin nous laissons les activités de la paroisse où nous logeons pour aller vivre une prière des frères de la communauté de Taizé.

Pour certains de notre groupe de 9, c’est une découverte. En 2010 frère Aloïs était allé à la paroisse San Cayetano de la Legua (au Chili, paroisse où se trouve actuellement le P. Jean-Marc).

Prendre ce temps de cœur à cœur avec Jésus à la manière de Taizé, revitalise et nous permet de prendre un moment de réflexion au milieu de l’euphorie festive que peut déclencher ce que nous vivons durant toutes ces journées bien intenses.

A la fin du temps de prière, nous prenons un temps de partage avec frère Alois qui est très heureux de voir des jeunes de la Legua ici ! Il envoie un salut à toute la paroisse d’Albi Ste-Madeleine et au diocèse d’Albi et il se réjouit qu’il y ait eu un partenariat afin de soutenir ces jeunes de la Legua et de leur permettre de vivre ces JMJ.

L’après-midi, direction le parc OMAR qui regroupe une multitude d’espaces différents pour le grand bonheur des pèlerins.

  •  Espace « sigueme » (« Suis-moi »)

Ce lieu donne à chaque pèlerin l’opportunité d’approfondir son discernement vocationnel au travers d’ateliers divers, jeux, rencontres, discussions…
Ce lieu nous permet de comprendre que chacun, nous avons une vocation spécifique et que nous sommes appelés par Dieu pour un projet de vie : mariage, vie religieuse ou laïcs engagés

  • Espace « renuevame » (« Renouvelle-moi »)

C’est un espace qui permettra à chacun de vivre la miséricorde de Jésus.
Près de la grotte de la Vierge Marie, c’est le lieu réservé pour faire son « examen de conscience » en compagnie de la mère de Dieu.
A l’aide de supports audio et vidéo, chacun peut réfléchir : ce qu’il doit améliorer, demander pardon mais sans oublier que le Seigneur a fait des merveilles dans la vie de tout un chacun et que le meilleur est à venir !

Un grand espace pour se confesser accueille toutes les personnes qui veulent « se risquer » à recevoir le pardon et l’amour de Dieu.

  • Espace  « encuentrame » (« Rencontre-moi »)

Là les pèlerins ont l’opportunité de visiter et prier devant la Vierge de Fatima et le Saint Sacrement.

  • Espace « cristaunautas »

C’est un lieu d’évangélisation au travers de la technologie ! ici on ne lit pas l’évangile mais on le vit ! … en 3D 4D ou bien en 360 !  De l’expulsion du Paradis d’Adam et Eve aux miracles de Jésus, grâce à un casque de réalité virtuelle, c’est comme si on y était !
On se sent comme un peu plus proche de Jésus.

Chacun peut faire l’expérience et connaître quelques miracles de Jésus comme la conversion d’eau en vin ou la résurrection de Lazare, ou même chanter un karaoké avec l’Ange Gabriel !

Drôle d’expérience mais bien sympathique pour « vivre l’évangile » autrement !

  • Espace « Alegrate » (« Réjouis-toi »)

C’est un grand festival de la jeunesse qui permet de réunir tous les jeunes du monde par le partage des talents artistiques, religieux, expérience de foi et de vie de chacun.

  • Espace « aldea indigena » (aire indigène)

Dans cette zone, pour les pèlerins du monde, des présentations musicales, des danses, des ateliers d’artisanat indigène, et le témoignage de foi de jeunes indigènes.
Tout cela nous démontre la foi et la richesse culturelle des peuples originaires et leur lutte constante pour protéger notre maison commune.

Ce soir c’est la messe officielle d’ouverture des JMJ !
Tous les pèlerins sont réunis dans un même lieu pour célébrer ensemble notre amour pour le Christ.

  • Samedi 26 janvier : Veillée

Vigile JMJ de Panama : discours du pape François

  • Dimanche 27 janvier : Messe d’envoi

Homélie messe de clôture

 

Pour ma part, cette image prise par un photographe lors de l’arrivée du Pape François représente tout ce que j’ai pu sentir et vivre durant ces journées exceptionnelles.

Les prochaines JMJ seront au Portugal !

JMJ au Panama : dans la lignée du Synode des jeunes

1 300 pèlerins français vivent au Panama les XXXIVème Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ). Parmi eux, trois jeunes tarnais, Marielle, Vincent et Ludivine.