Commission Laudato Si’ : au service de l’écologie intégrale !

À la demande du Père évêque, depuis septembre 2020 s’est constitué dans notre diocèse une Commission Laudato Si’ : un groupe riche de sa diversité d’état (prêtre, religieux, diacres, laïcs), de lieux (de la montagne à la grande ville), de professions (du médical à l’agricole en passant par l’enseignement et les élus de la république) et uni par une même foi dans le Christ.

L’écologie intégrale de Laudato Si’ recouvre tous les champs de la Création dans l’amour pour notre Créateur : l’écologie de la relation à la vie, l’écologie de la relation entre humains, l’écologie de la relation à Dieu. Chacun d’entre nous sur le diocèse se sent touché, appelé à une mode de vie « au goût de l’évangile », et l’encyclique Laudato Si’ est un chemin de conversion spirituelle qui nous y invite.

Les portes d’entrée de ce chemin sont diverses :

Ce peut être la sensibilité environnementale, avec l’attention à la création et l’engagement pour les défis du changement climatique, de la perte de la biodiversité, de la pollution.

Ce peut être la sensibilité bioéthique, avec l’attention à la dignité de la personne et l’engagement pour son respect devant les défis de la technologie et de la marchandisation.

Ce peut être la sensibilité œcuménique, avec l’attention à ce qui nous unit dans notre foi en Christ, face aux défis de la division.

Ce peut être la sensibilité inter religieuse avec l’attention à ce qui nous unit dans notre foi en Dieu, face aux défis de la haine et de la violence.

Ce peut être la sensibilité aux plus pauvres, aux migrants, aux non croyants, avec l’attention à l’Autre dans lequel on rencontre une « part de Dieu », face aux défis des migrations climatiques, du repli sur soi, du rejet de qui ne me ressemble pas.

Toutes ces portes d’entrée nous mènent à la même place, car « tout est lié » : celle de l’amour de Dieu en lui rendant gloire.

C’est dans cet esprit, et avec l’Esprit, que notre commission s’est mise en route en s’adaptant aux vicissitudes de ce temps de pandémie.

Notre mission est de semer des graines (de connaissances, d’informations, d’idées concrètes) pour faire germer des désirs d’agir pour le bien commun : agir pour que le bien existe, pour faire grandir en sainteté les personnes en même temps que la collectivité. Nous serons présents sur le site du diocèse et sur la Lettre diocésaine pour partager des idées, des lectures, des vidéos documentaires, mais aussi pour proposer, dès que la situation sanitaire le permettra, des rencontres spirituelles autour de Laudato Si’.

Vous pouvez nous contacter ici : laudatosi@albi.catholique.fr

Pour la commission,
Nathalie Ferrand

Membres de la commission Laudato Si’

– Étienne Moulin, médecin (Paroisse du Christ-Roi)

– Alain Rotier, vigneron et diacre‌ (Paroisse Saint-Michel)

– Frère Columba, moine à En Calcat

– Jean-Pierre Estivals, enseignant en lycée agricole (Paroisse Sainte-Cécile)

– Jean-Marc Vigroux, curé de Graulhet (Paroisse Notre-Dame Mère de l’Église)

– Isabelle Galkine, journaliste RCF (Paroisse Sainte-Madeleine)

– Xavier Crémoux, retraité et élu (Paroisse Saint-Vincent de Paul)

– Sophie Crémoux, conseillère emploi à Pôle Emploi (Paroisse Saint-Vincent de Paul)

– Ernestine Grotto, infirmière (Paroisse Notre-Dame de la Visitation)

– Mathilde Favarel, directrice d’école (Paroisse Saint-Vincent de Paul)

– Jean-Paul Chagnoleau, ingénieur agronome (Paroisse Sainte-Marie)

– Isabelle Gilet, cadre laboratoire pharmaceutique et élue (Paroisse Saint-Alain)

– Pierre-Alain Gibert, paysan-meunier (Paroisse Saint-Vincent de Paul)

– Didier Mouret, agriculteur et diacre (Paroisse Saint-Joseph)

– Nathalie Ferrand, chirurgien-dentiste et élue (Paroisse Sainte-Cécile)