Institution au lectorat et à l’acolytat de Vincent Doat

Dimanche 6 septembre, en l’église Notre-Dame-du-Bourg de Rabastens, Vincent Doat, séminariste de notre diocèse, a été institué lecteur et acolyte, dernières étapes avant l’ordination diaconale en vue du presbytérat. Prions pour lui, en rendant grâce pour son cheminement et, comme y a invité Mgr Legrez au début de la messe, prions pour que des jeunes répondent à l’appel du Seigneur à le suivre sur ce chemin de bonheur !

Homélie de Mgr Legrez

Frères et sœurs,

L’Évangile nous présente une « méthode » de réconciliation, lorsqu’une brouille s’est introduite entre des frères. Il faut entendre le mot frère au sens large. Deux êtres qui partagent la même vie donnée par Dieu, Père commun de toute créature. Un péché a été commis. Le péché est toujours le contraire de l’amour, dû à l’oubli de Dieu. Ce Dieu qui est amour. Or Paul nous l’a rappelé : « L’amour ne fait rien de mal au prochain » (Rm 13, 10). La réconciliation, la demande de pardon consiste à entrer dans les sentiments miséricordieux qui sont ceux de Dieu à l’égard de l’humanité et que le Christ nous a révélés de manière flagrante sur la croix. « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » (Lc 23, 34). La mise en pratique de la réconciliation entre deux frères, membres du corps du Christ, apporte la paix, la sérénité retrouvée, la croissance dans l’amour par lequel et pour lequel nous avons été créés.

Cette démarche a des conséquences immédiates dans le concret de la vie quotidienne et dans l’éternité : « Ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le Ciel » (Mt 18, 18). L’exercice du pardon est la caractéristique du chrétien, en témoignent à toutes les époques de la vie de l’Église les récits des martyrs. C’est aussi l’expression la plus marquante de la foi en Dieu. Ce Dieu qui nous montre l’exemple dans la personne du Christ, le Fils premier-né du Père, et nous accorde la force d’y parvenir avec l’aide du Saint Esprit. Le pardon n’est pas humain, il est divin. Sans Dieu, il n’existe pas ; pour s’en assurer il suffit d’observer les mœurs des sociétés purement humaines dans lesquelles règnent, la plupart du temps, la violence et la vengeance.

Réunis dans la foi ce matin, convaincus que lorsque deux ou trois sont réunis au nom du Seigneur, il est là au milieu de nous, nous allons ensemble prier pour les trois confirmandes de ce jour, afin que l’Esprit Saint les garde à toutes les heures de leur vie en présence de Dieu. Que l’Esprit Saint les maintienne dans le souvenir de Dieu. Ainsi elles pourront mener le combat spirituel, assurées de grandir dans l’amour divin et fraternel avec l’aide de l’Esprit Saint. Notre société vit dans l’oubli de Dieu, comme s’il n’existait plus… C’est la tâche des baptisés de manifester sa présence d’abord par des actes et ensuite par la parole. Le pardon, le partage, l’attention aux plus petits, aux plus fragiles, aux plus pauvres sont la première prédication qui se nourrit de la lecture de la Parole de Dieu, de la prière secrète et de la prière liturgique. Chères amies, qui allez être confirmées, que l’Esprit Saint fasse de vous de vraies fidèles du Christ prêchant autant par l’exemple que par la parole.

Au cours de cette célébration, Vincent va être institué lecteur et acolyte, une nouvelle étape vers le diaconat et le sacerdoce, si Dieu le veut. Proclamer la Parole suppose une préparation pour bien la faire entendre de l’assemblée, être capable de la comprendre et de la faire comprendre. L’acolyte est au service de l’autel où le sacrifice du Christ est actualisé à chaque eucharistie. C’est un service qui suppose attention et soin, qui s’accomplit dans la prière pour favoriser celle de l’assemblée. Deux étapes préparatoires aux futurs ministères diaconal et presbytéral à vivre avec piété pour acquérir une sensibilité liturgique, si importante pour aider le peuple de Dieu à célébrer dans la ferveur et la joie les mystères du Christ.

Que l’Esprit Saint que nous allons invoquer vienne en aide aux futures confirmées et au futur lecteur et acolyte, pour que tous correspondent jour après jour  à la volonté du Seigneur sur eux !

Amen

† Jean Legrez, o.p.
Archevêque d’Albi

Photo de rentrée 2020 au Séminaire Saint-Cyprien (Toulouse)

Photo de rentrée 2020 au Séminaire Saint-Cyprien (Toulouse)