Coronavirus : consignes dans les églises en raison de la crise sanitaire

L’évolution de la pandémie de coronavirus – Covid19 demeure incertaine. Chez certains l’inquiétude règne, chez d’autres plutôt l’insouciance… Il est clair que les mesures sanitaires doivent être respectées le mieux possible, sachant qu’elles ne sont pas une barrière absolument infranchissable par un virus que, visiblement, personne ne parvient encore à maîtriser. Dans ce contexte, plus que jamais, le rôle des chrétiens consiste à apporter l’espérance dans un monde qui en manque, autant qu’à porter une attention et une bonté soutenues à l’égard de ceux qui connaissent l’épreuve de la maladie et du deuil.
† Jean Legrez, o.p. Archevêque d’Albi

En résumé

  • Les lieux de culte peuvent rester ouverts et les célébrations peuvent s’y dérouler.
  • La jauge impose de « laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux ».
  • La catéchèse en salle paroissiale n’est pas possible. Les familles et les catéchistes sont invités à participer à la messe.

1er avril 2021

Les églises sont ouvertes au public (de 6h00 à 19h00) et les célébrations peuvent avoir lieu, dans les conditions sanitaires suivantes :

  • Une distance minimale de deux emplacements est laissée entre ceux occupés par chaque personne ou groupe de personnes partageant le même domicile ;
  • Une rangée sur deux est laissée inoccupée.
  • Pour se rendre dans une église située à plus de 10 km de son domicile, il faut se munir d’une attestation de déplacement, disponible sur votre téléphone dans l’application TousAntiCovid ou sur sur le site du Ministère de l’Intérieur.

 

  • Il n’est plus possible, d’accueillir dans des salles à usage multiple d’activités « d’activités à destination exclusive des personnes mineures ». Les accueils collectifs de mineurs ne peuvent accueillir du public. Les groupes de catéchèse et d’aumônerie ne peuvent donc pas se réunir.

 

 

Rappel des consignes sanitaires :

  • Utilisation du gel hydro-alcoolique proposée à l’entrée,
  • Port du masque obligatoire pour tous à partir de 11 ans,
  • Communion donnée uniquement sur la main par un ministre porteur d’un masque,
  • Paniers de quêtes présentés à l’assemblée par des porteurs, sans circulation du panier de main en main.
  • Afin de limiter le nombre de manipulations des livres et des micros, on pourra réduire le nombre de lecteurs (par exemple : un seul lecteur pour la première et la deuxième lectures, ainsi que pour la prière universelle)
Faisons de tous ces gestes d'hygiène de vrais gestes de charité et mettons autant d'énergie à prendre soin de notre relation à Dieu !

Mise à jour du 2 décembre 2020

Jauge d’accueil dans les lieux de culte

La Conférence des évêques de France prend connaissance de la jauge rendue publique par le ministre de l’Intérieur pour ce qui concerne les célébrations publiques dans les lieux de culte.

La CEF estime que cette mesure proportionnée à la capacité d’accueil des édifices, bien que contraignante, est applicable. Elle impose de « laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux ». Les fidèles catholiques devront donc appliquer cette mesure, en particulier, les deux prochains dimanches 6 et 13 décembre.

Cette nouvelle mesure, plus réaliste, fait suite à la consultation des cultes organisée depuis dimanche par le gouvernement. La CEF se réjouit que se renoue un dialogue constructif avec les pouvoirs publics. Elle attend maintenant, à la lecture des données sanitaires, l’éventuelle réévaluation de cette jauge à partir du 15 décembre.

De dimanche en dimanche, cette période de l’Avent entamée le 29 novembre, est un chemin vers Noël. Les communautés catholiques espèrent de tout leur cœur pouvoir célébrer le grand mystère de la foi dans les églises le 24 au soir, avec le moins de restriction possible. Ils sont conscients que l’attention aux précautions sanitaires est toujours nécessaire.

5 septembre 2020

Accueillir les fidèles

Les établissements recevant du public (lieux de culte, salles de réunion…) doivent prévoir un protocole sanitaire pour lutter contre la propagation du coronavirus avec, en particulier :

  • Distribution de gel hydro-alcoolique à l’entrée,
  • Port du masque obligatoire à partir de 11 ans
  • 1 mètre de distance entre chaque participant, exception faite de membres d’une même famille, qui peuvent s’asseoir côte à côte. Le nombre de personnes autorisées dans une église dépend donc de sa superficie et de son agencement. Il n’y a pas de jauge maximale.
  • Il n’est pas nécessaire de tenir un registre des participants aux célébrations.

Gestes liturgiques

  • La communion est donnée dans la main, avec tout le respect dû au Corps du Christ. Si vous connaissez une personne qui souhaite être visitée à domicile pour recevoir la communion, nous vous invitons à la faire connaître auprès du secrétariat de la paroisse.
  • La quête peut être faite en passant dans les rangs, mais sans faire passer les paniers de main en main.
  • Les livres de chants peuvent être utilisés, en respectant une « quarantaine » de 3 jours pour les livres plastifiés, ou de 1 jour pour les livres papier (cf. biblio-covid.fr)

Ces dispositions sanitaires ne doivent pas faire oublier la sécurité face aux menaces terroristes. La sécurité nationale met à jour différentes fiches techniques de recommandations et bonnes pratiques.

 

En plus de ces mesures proposées par prudence par les autorités sanitaires, il me semble tout aussi urgent de faire monter vers Dieu nos prières, en invitant les fidèles à prier en particulier pour les malades, les soignants, et ceux qui s’emploient à lutter contre cette épidémie de coronavirus.

En 1720, il y a 300 ans, alors que se répandait la dernière grande peste de l’Occident, les consuls d’Albi firent un vœu à saint Roch et saint Salvi, évêque d’Albi au VIe siècle. Je confie le diocèse d’Albi à ce saint évêque : qu’il obtienne du Seigneur que cette épreuve fortifie notre foi, notre espérance et notre charité, de telle sorte que les baptisés se mettent toujours plus aux services des personnes qui souffrent et annoncent, par là-même, la sollicitude dont Dieu veut entourer toute l’humanité.

† Jean Legrez, o.p.
Archevêque d’Albi

Tableau du Vœu des consuls, église Saint-Salvy, Albi

Approfondir votre lecture

  • 30 personnes par célébration : décision du Conseil d’État

    Par sa décision du 29 novembre 2020, le juge des référés du Conseil d’État a retenu le caractère disproportionné de la mesure gouvernementale qui limitait à 30 le nombre de personnes autorisées à assister aux cérémonies religieuses dans les lieux de culte.

  • Témoignage d’un infirmier de nuit en période de pandémie

    La période de pandémie que nous vivons provoque souffrances, déséquilibre de vie et rupture de liens mais également nous incite à trouver des voies nouvelles, à laisser s’épanouir notre créativité pour créer des ponts. C’est ainsi que la paroisse Saint-Bruno a interpellé un de ses membres, intégré dans une équipe de soignants afin de nous […]

  • Modalités pratiques pour la Pastorale de la Santé pendant le confinement

    Pendant le confinement, l’essentiel de la mission se poursuit dans chaque établissement de soins, sous l’autorité de la direction de l’établissement. Précisions.