Exposition : Nicolaï Greschny, des fresques aux icônes

Du au
Albi, hôtel Reynès (rue Timbal)

Né en Estonie et après avoir traversé l’Europe au plus mauvais moment de son histoire (1939-1945) Nicolaï Greschny (1912-1985) s‘installe en 1948 dans la vallée du Tarn à 25 km d‘Albi. Il y bâtit chapelle et maison pour faire de ce lieu reculé un espace  de création et de spiritualité. Tout au long de sa vie – grâce à l‘ouverture d‘esprit du père Gilbert Assémat et du Père Balssa – il décore de nombreuses églises du Tarn et des départements voisins. Son action s’étend dans un quadrilatère qui va des Hautes-Pyrénées à Cannes, de la Haute-Savoie jusqu’au Mans.

Il distribue son savoir exceptionnel par des stages d‘écriture des icônes en compagnie de son épouse Marie-Thérèse, experte en émaux.

Fidèle à ses ancêtres eux aussi peintres d‘icônes, il fait preuve d‘une maîtrise technique tout en la magnifiant par une profonde connaissance théologique.

Personnalité incontournable du monde artistique tarnais des années 60 à 80, il mourra en confiant à son fils Micha la mission de continuer la lignée des artistes chrétiens orientaux ou de l’orthodoxie.

Deux présentation de l’œuvre et des techniques de N. Greschny auront lieu sur place les jeudis 17 et 30 novembre de 10h 30 à 12h. Participation gratuite.

Retrouvez sa biographie complète, la liste de ses réalisations et de nombreuses infos sur le site  nicolaigreschny.net