“I have a dream ! Je rêve qu’un jour…”

 

Le 28 août 1963, sur les marches du Lincoln Memorial, Martin Luther King prononçant un discours devant plus de 250 000 manifestants, en appela solennellement à la fin du racisme, revendiquant l’égalité des droits civiques et économiques entre Blancs et Afro-Américains: « […] Je rêve qu’un jour, sur les collines rousses de Georgie, les fils d’anciens esclaves et ceux d’anciens propriétaires d’esclaves pourront s’asseoir ensemble à la table de la fraternité.
[…] Quand nous permettrons à la cloche de la liberté de sonner dans chaque village, dans chaque hameau, dans chaque ville et dans chaque Etat, nous pourrons fêter le jour où tous les enfants de Dieu, les Noirs et les Blancs, les Juifs et les non-Juifs, les Protestants et les Catholiques, pourront se donner la main et chanter les paroles du vieux Negro Spiritual : “ Enfin libres, enfin libres, grâce en soit rendue au Dieu tout puissant, nous sommes enfin libres ! ”. »
Son assassinat il y a 50 ans, le 4 avril 1968, ne brisa pas l’essor de ce rêve, repris depuis par des milliers d’hommes et de femmes aux quatre coins du monde.

Archives Focolari 2016

Ce rêve rejoint la prière de nombreux croyants, les disciples du Christ en première ligne. Le Pape François, en ce dimanche de Pâques 2018, a répété inlassablement :

« Demandons des fruits de paix pour le monde entier », « des fruits de réconciliation, des fruits de dialogue, des fruits de consolation ».
Et il poursuivait:
« Que le Christ Ressuscité apporte des fruits de vie nouvelle aux enfants qui, à cause des guerres et de la faim, grandissent sans espérance, privés d’éducation et d’assistance sanitaire; et aussi pour les aînés mis à l’écart par la culture égoïste, qui met de côté celui qui n’est pas «productif». Invoquons des fruits de sagesse pour ceux qui dans le monde entier ont des responsabilités politiques, afin qu’ils respectent toujours la dignité humaine, se prodiguent avec dévouement au service du bien commun et assurent développement et sécurité à leurs propres citoyens.
Chers frères et sœurs, à nous aussi, comme aux femmes accourues au tombeau, sont adressées ces paroles : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité ! » (Lc 24, 5-6).
La mort, la solitude et la peur ne sont plus la parole ultime. Il y a une parole qui va au-delà et que Dieu seul peut prononcer : c’est la parole de la Résurrection. Avec la force de l’amour de Dieu, elle « chasse les crimes et lave les fautes, rend l’innocence aux coupables et l’allégresse aux affligés, dissipe la haine, dispose à l’amitié et soumet toute puissance » (Annonce de la Pâque)”.

Aucune prière en ce sens, aucune action d’éducation à la paix, aucun geste de réconciliation … n’est superflu ou anodin !

Encourageons par exemple les ados et les jeunes de l’Enseignement public!

A Labruguière, ils se retrouveront samedi prochain 7 avril de 9h30 à 17h pour réfléchir sur la communication non-violente: « Tous ensemble vers la paix. Mais comment ? »
Ils réfléchiront : « Un jour où l’autre, nous avons été confrontés à des relations difficiles, un conflit. Prenons le temps d’en parler ensemble. » Rendez-vous avec son pique-nique à la salle paroissiale, Impasse du Moulin de Maffre.

Session organisée par l’aumônerie de l’Enseignement public à Berlats fin octobre 2017

L’ACAT propose ces 7 et 8 avril à Albi une formation sur ce même thème dans les salles de Notre-Dame du Breuil.

A Puylaurens le 21 avril, les jeunes du MRJC vont vivre une étape de leur préparation en vue du Festival international pour la Paix qu’ils organisent à Besançon début août .  Lors de ce prochain rassemblement entièrement géré par ces jeunes (13-30 ans), la paix sera travaillée à travers 5 grandes thématiques :  Agriculture et souveraineté alimentaire; Économie et travail ; Vivre ensemble et habiter la terre ; Institutions de la démocratie; Églises, religions et spiritualités. Ateliers, débats, tables-rondes et concerts seront au menu quotidien !

Oui, nous avons un rêve: « Quand nous permettrons à la cloche de la fraternité de sonner dans chaque village, dans chaque famille, dans chaque quartier, dans chaque ville, dans chaque État, dans chaque continent…, tout sera fruit de paix et de vie nouvelle ! »

Rose-Line (Service Mission universelle)