Bouisset-Lasfaillades, 4 novembre : « Plus jamais la guerre ! »

Un rendez-vous solennel a rassemblé habitants et officiels le 4 novembre 2017 dans la petite commune de Bouisset : l’engagement pour la Paix !

Cette matinée se déclina en trois temps emplis de ferveur:

D’abord la messe en l’église Notre-Dame des neiges

Le P. Laurent Pistre, curé du secteur Brassac-Lacrouzette, a évoqué le processus si tentant de la violence et de la guerre qui n’aboutit qu’à des horreurs et à des drames aux multiples conséquences: « ça n’en finit pas ».

Il a aussi indiqué des actes de paix posés au cœur de ces situations tragiques, tels Benoît XV et le Bienheureux Charles d’Autriche essayant d’empêcher le début de la grande Guerre.

 

S’appuyant sur l’évangile du jour (Lc 14, 1.7-11) où Jésus fustige ceux qui cherchent les meilleures places, le P. Pistre a appelé à écarter tout désir de domination et à tendre au contraire vers la coopération.

 

« Nous sommes différents, mais nous pouvons nous entendre. Soyons vigilants ! Nous Chrétiens, nous sommes tout particulièrement appelés à puiser en Christ la Paix pour en rayonner et pour la répandre. Seigneur, puissions-nous être à la hauteur de cette mission que Tu nous donnes », concluait-il.

Ensuite eut lieu le dévoilement d’une plaque honorant tous les habitants tombés durant la 1ère guerre mondiale.

Il fut accompagné par un lâcher de pigeons, oiseaux utilisés dans les tranchées, symboles aussi d’envol vers la liberté.

Puis une exposition consacrée à cette terrible guerre de 14-18 fut inaugurée. Au-dehors, un soldat et un canon sculptés dans le bois

interpellent le regard des passants, ainsi qu’une tranchée grandeur nature. Au-dedans, divers objets et documents rappellent ce qu’ont vécu -comme tant d’autres- les soldats de la commune et des environs tombés en 1917.

Dans cette salle d’exposition, petits et grands ont donc circulé et regardé avec beaucoup de respect. (1)

Ce 4 novembre 2017 à Bouisset anticipe les nombreuses commémorations et messes du 11 novembre

[ Consulter les feuillets paroissiaux ].

Il se situe aussi en pleine harmonie avec la démarche du Pape François deux jours auparavant en Italie au cimetière américain de Nettuno, près d’Anzio, pour la commémoration des fidèles défunts.

Il y a célébré la messe « pour toutes les victimes des guerres »
« Assez », a-t-il supplié.
« Si souvent dans l’histoire, lorsque les hommes pensent faire une guerre, ils sont convaincus d’apporter un monde nouveau, ils sont convaincus de faire un printemps… et cela se termine par l’hiver, mauvais, cruel, le règne de la terreur, de la mort… C’est le fruit de la guerre : la mort.   Avec la guerre, on perd tout. C’est cela la guerre, c’est l’autodestruction. »

Le Pape a invité à prier, au moment où tant meurent dans les batailles de tous les jours, dans la guerre mondiale actuelle, guerre « en morceaux ».
« Prions. Et que le Seigneur nous donne la grâce de pleurer. »

Photos de Bernard Pistre et du Service Mission

—————————————–

(1) Pour découvrir une exposition permanente, se rendre à Boissezon (non loin de Brassac, à 10 mns de Castres et de Mazamet) et visiter le Militarial, Musée-Mémorial pour la Paix, qui évoque les conflits armés du XXème siècle.

—————————————