A l’école du Bienheureux Charles de Foucauld

Alors que les chrétiens ont fêté en ce mois de juin 2017 la grande fête de Pentecôte (célébration de la venue de l’Esprit Saint), les musulmans pour leur part vivent jusqu’au 26 juin le mois de Ramadan (mois de jeûne, “mois de la bénédiction”).
Ces temps forts vécus dans nos religions respectives appellent à se tourner vers Dieu et à apprendre à se connaître. (1)
La figure du Bienheureux Charles de Foucauld peut nous y aider.

 Sa vie, disait Benoît XVI, est « une invitation à aspirer à la fraternité universelle ». Charles de Foucauld écrivait par exemple à sa cousine Marie de Bondy,: « Je veux habituer tous les habitants, chrétiens, musulmans, juifs, à me regarder comme leur frère, le frère universel. Ils commencent à appeler la maison « la Fraternité », et cela m’est doux ».

Lors de deux conférences dans les salles de Notre-Dame du Breuil le 21 mars, les Albigeois ont eu la possibilité de mieux connaître la vie de Charles de Foucauld et surtout son cheminement vers la confiance. Lorsque Charles se convertit, expérimentant pour lui-même l’amour du Bon Berger qui ramène la brebis blessée, il se met en quête afin de vivre pour Dieu.

MU Ch de F juin 2017 - 79

A Nazareth par exemple, son désir de se rendre proche des plus abandonnés s’affinera. Il partira au Sahara pour rejoindre ceux qui ne connaissent pas Jésus; il y apprendra à se faire petit et à oser la rencontre… C’est quand il sera lui-même sans force, qu’il recevra beaucoup des Touaregs et deviendra leur frère. Sr Bernadette Colette témoigna de cette spiritualité qu’elle a faite sienne et qui l’a menée 25 ans au Danemark, puis en Norvège; sr Bernadette Blandine, aveyronnaise, nous fit partager les liens multiculturels tissés au milieu des barres d’immeubles d’Empalot à Toulouse. Etaient aussi présents des membres de la Fraternité séculière diocésaine Charles de Foucauld.

MU Ch de F juin 2017 - 7

Les Castrais ont vécu leur Carême accompagnés par le parcours du Bienheureux. Nombreux sont ceux, par exemple, qui ont assisté le 28 mars à la conférence-témoignages sur Charles de Foucauld et l’Islam.

MU Ch de F juin 2017 - 2
Le P. Claude Cugnasse a retracé les rencontres de Charles de Foucauld avec des musulmans, remontant à l’époque où il menait une vie mondaine : il avait été bouleversé à la vue de leur prière, y percevant quelque chose de plus grand que ce qu’il vivait. Sa quête de Dieu ensuite va le mener au service de ceux qu’il côtoie et le désir d’aimer ces prochains va sans cesse grandir en lui.

 

Certes il est resté limité par certaines conceptions de son temps, et il ne connaissait pas l’islamologie.

Mais il est un “phare” dans ce chemin de fraternité entre croyants : il a initié dans l’Église l’attitude amicale et discrète pour une vie au milieu des musulmans, fondée sur le service de tous, la présence, la démarche de paix; et il en a été témoin par la prière.

Plusieurs ont témoigné ensuite de l’héritage de cette spiritualité qui les anime : Sr Martine au Pakistan où les chrétiens sont moins de 3%; Sr Maria au Niger ainsi que Pierrette et Marie qui y ont fait plusieurs séjours; P. Didier qui a relié la vie du Bienheureux à l’expérience de Tibhirine…

Au cours de l’année pastorale, les paroissiens du Secteur Albi Ste-Madeleine et Les saints-Apôtres ont choisi le bienheureux Charles comme compagnon de ‘route’ pour la prière quotidienne : la chapelle rue Rinaldi a pris son nom !

MU Ch de F juin 2017 - 77

Dessin de Charles de Foucauld (chapelle de la Maison diocésaine à Viviers)

MU Ch de F juin 2017 - 25MU Ch de F juin 2017 - 17

Charles de Foucauld aimait particulièrement Sainte Marie Madeleine que l’amour du Christ a relevée et envoyée comme apôtre des apôtres.

MU Ch de F juin 2017 - 24
Aidés par son exemple et sa prière, les paroissiens sont appelés à ouvrir leur cœur à tous et à vivre en actes leur foi en Dieu, Père de tous les hommes.

Rose-Line (Mission universelle)

——————————————————————————————————————————————–

(1) Lire le message adressé aux musulmans par le Cardinal Jean-Louis Tauran pour le mois du Ramadan 2017: “Chrétiens et musulmans: ensemble pour la sauvegarde de la maison commune”
et les vœux que le Service national pour les relations avec les musulmans leur adresse à l’occasion de la fête prochaine de l’Aïd el Fitr (26 juin).