Fête du Bon Pasteur à Tamatave et salutations à Jean-Baptiste

 

La célébration de la fête du Bon Pasteur s’est déroulée comme d’habitude au Petit Séminaire Saint Paul avec la présence de quelques milliers de fidèles, beaucoup de religieux et religieuses, quelques autorités politiques et administratives, les 37 séminaristes avec leurs éducateurs.

MU Bon Pasteur Tamatve 2017 -1m

Mgr Désiré Tsarahazana étant absent pour l’installation du nouvel Evêque pour le nouveau diocèse de Maintirano, c’est le Père Jean Aimé, Vicaire Général, qui a présidé la célébration, entouré d’une bonne dizaine de Prêtres de différentes Paroisses de la ville.

MU Bon Pasteur Tamatve 2017 -2m

C’est une occasion pour les chrétiens de Tamatave de se rassembler autour de cette priorité et avenir du Diocèse qu’est le Petit Séminaire. Ils y viennent pour prier ensemble pour le Séminaire et les séminaristes, pour dire aux jeunes que l’Église a besoin d’eux, et pour donner ce qu’ils peuvent pour participer aux fonctionnements du Séminaire, à travers la Tombola, les gargotes, les jeux… qui sont organisés ce jour-là dans l’enceinte même du Séminaire.

MU Bon Pasteur Tamatve 2017 -3m

Cela a été aussi une occasion pour les chrétiens de Tamatave de dire au revoir à Jean-Baptiste, le Frère Jean Baptiste qui a terminé son séjour de stage dans le diocèse tout en assurant aussi la présence du diocèse d’Albi à Tamatave.
MU Bon Pasteur Tamatve 2017 -4m

Le Vicaire Général qui représentait l’Évêque et le diocèse tout entier a lu le petit discours de Mgr Désiré, un discours de remerciement, d’encouragement, et de bonne continuation dans la voie de la vocation sacerdotale pour Jean-Baptiste. Et à son tour, Jean-Baptiste a lui aussi prononcé un discours en malgache, remerciant le diocèse de Tamatave et les gens qu’il avait rencontrés de leur accueil.

Il est aussi de tradition pour des circonstances pareilles de ne pas oublier le repas convivial, un repas qui marque la fête.

MU Bon Pasteur Tamatve 2017 -5m

Bonne continuation et au revoir, Jean-Baptiste !

P. Joseph Didona, 18 mai 2017