« On a tous pleuré d’émotion… » Des Carmausins au pays des P. Luc et Eric

Du 22 janvier au 1er février 2018, le P. Xavier Cormary et un groupe de Carmausins se sont rendus au Bénin, guidés par le P. Eric Alabi.
Les 16 et 18 mars, ils ont raconté leur périple aux paroissiens :

« Le choc le plus fort pour moi, ce fut l’accueil à l’école « Trône de la Sagesse ».

Dans une ambiance de fête, chaque groupe nous a remerciés,  ils ont dansé, ils nous ont fait des cadeaux. Parents, directeur, enseignants, tous étaient là.

 

Et nous avons vu des enfants qui ont une folle envie d’apprendre. » Cette école a été fondée en 2012 par le P. Eric, elle accueille 225 enfants.

 

Ensuite fut construit le collège avec plus de 400 élèves.

« Parmi nous, la plupart n’étaient jamais allés en Afrique !

A Ganvié, village lacustre

– Moi qui aime l’histoire, déclare l’un, je ne désirais pas vraiment aller dans ce jeune continent. Or j’ai découvert là-bas des gens formidables! Il faut regarder ces pays avec le cœur.
– Mon rêve était d’aller en Afrique, déclare une autre. Ce voyage a été au-delà de ce que je pouvais espérer; ce sont des gens pleins d’amour et qui le montrent.
Certes la pauvreté est grande (mauvais système de santé, la plupart des routes en terre battue, etc), mais les gens de tous âges sont accueillants et serviables. Que du bonheur ! »
Deux points inattendus pour des regards européens ont été signalés: « nous n’avons vu lors de nos déplacements ni mendiants, ni fumeurs. »

« Partout les gens nous saluaient: « Bienvenue! ». On était accueillis comme si on était des ambassadeurs; c’était impressionnant et émouvant. »
Le passage à l’école Jeunesse-Bonheur où séjournent actuellement 24 jeunes Béninois, un Camerounais et un Nigérian, a marqué : l’empreinte de Jeunesse Lumière y rayonne à la mode béninoise.

A Jeunesse Bonheur

Le P. Georges Yèche (de Virac), a fondé de multiples réalités à Dédomé. Christian dont la grand-mère a été la marraine du P. Yèche, a vu de ses propres yeux combien « la mémoire du P. Yèche se transmet de génération en génération ». Il décrit l’accueil enthousiaste des habitants rangés en deux haies d’honneur au long de la route, puis du roi, juge et législateur local.  Et son épouse d’ajouter: « nous avons vraiment expérimenté la réalité du « faire Église » ailleurs. »

Leçon de catéchisme

Le P. Eric confie: « Je voulais faire venir des Tarnais dans mon pays ! Je désirais que les gens voient la réalité. » Elle est en effet très différente de notre accueil en Europe qui peut être fraternel mais reste souvent très ponctuel et distant: « Le contraste à notre arrivée en Europe est très dur, dans les premiers temps il nous faut dépasser l’envie de repartir. »

Mémorial du Jubilé de l’an 2000

La visite au nouvel archevêque de Cotonou permit des échanges.

Mgr Roger Houngbédji était très touché que le groupe français ait entrepris ce voyage.
L’objectif de créer un lien durable entre Carmaux et Cotonou commence à prendre forme.

Avis aux internautes: si vous avez connaissance de microscopes simples qui ne servent plus, joignez rapidement la paroisse de Carmaux. Il y en a grand besoin au collège.

Autres possibilités: parrainage pour la scolarisation d’un enfant, don pour l’un des trois projets.