Pour le Soudan du Sud et la RDC : le P. Godefroid invite à prier avec le Pape le 23 novembre

Le 23 novembre en la Basilique Saint-Pierre, le Pape François présidera à 17h30 une « Prière pour la paix au Soudan du Sud et en République Démocratique du Congo ». Lien

 

« Associons-nous à notre Saint Père, nous demande le P. Godefroid Nzila Yaav, pour porter dans nos prières les cris de nos frères innocents et « sans voix » qui meurent tous les jours dans cette partie du cosmos à cause des guerres. La paix n’a pas de prix ! ‘Seigneur, faites de moi un instrument de PAIX !’(Saint François d’Assise). »

Le P. Godefroid, du diocèse de Popokabaka en RDC, est arrivé dans notre diocèse en septembre en vue de poursuivre ses études :  il est en insertion pastorale à Castres.

Il poursuit :

« Point n’est besoin de rappeler l’importance de la paix dans une famille, dans une communauté, dans une société, dans un pays, bref : dans le monde entier. Son absence trouble, inquiète et bouleverse le cœur de l’homme ; elle nous rend désemparés.

Qu’en est-il de la paix en République Démocratique du Congo ? En effet, il sied noter de prime abord que la République Démocratique du Congo est le seul pays africain partageant ses frontières nationales avec neuf pays voisins dont la plupart sont en situation de post-conflit à savoir : le Rwanda, le Burundi, la Tanzanie, l’Ouganda, la Zambie, l’Angola, le Congo-Brazzaville, la République centrafricaine et le Soudan, ce qui fait du coup de la République démocratique du Congo un pays géostratégique pour l’Afrique de l’Est, l’Afrique centrale et l’Afrique Australe. Ainsi, à cause de ses richesses minières, la RDC devient la cible des attaques des États envieux en complicité avec certains congolais irresponsables et sans humanité.

Les tensions sont toujours fortes en RDC. Chaque jour, plusieurs personnes sont tuées, surtout dans la partie Est du pays (Kivu-Goma, Beni-Butembo, Bukavu…) en marge des manifestations contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila.

Au fait, il y a une grande insécurité en RDC et l’Église n’est pas épargnée par cette violence ; d’autant plus que l’Église catholique congolaise a joué un rôle de médiateur dans l’accord de la Saint Sylvestre du 31 décembre 2016 au Centre interdiocésain de Kinshasa, lequel prévoyait le déroulement des élections présidentielles avant la fin de cette année (2017) ; malheureusement cet accord n’a pas été appliqué à cause de la mauvaise foi du politique congolais, surtout de ceux qui sont au pouvoir.

Toutefois, les évêques de la RDC dénoncent continuellement les attaques récurrentes dont est victime l’Église catholique, et toute tentative de modifier la Constitution afin se s’éterniser au pouvoir. En outre, ils déplorent particulièrement le kidnapping récent de plusieurs prêtres au nord-Kivu, les viols des mineures et femmes ainsi que les ravages exercés dans la population civile.

Vous remarquerez que la guerre en RDC n’est pas sur tout le territoire du pays. Elle est entretenue et plus perpétrée dans la partie Est du pays à cause des minerais dont elle regorge, parmi lesquels le « Coltan » avec lequel on fabrique le téléphone portable.

Afin d’exploiter illicitement ses richesses, certains multinationaux encouragent, soutiennent et favorisent les tensions en RDC au nom de leurs intérêts mesquins et machiavéliques. Ce qui est intolérable et révoltant, c’est de voir le peuple croupir dans la misère avec un sous-sol extrêmement riche, profitant scandaleusement à d’autres.

Une petite interpellation : tout le monde aujourd’hui a un téléphone portable ou veut avoir un téléphone comme partenaire de vie ; c’est une bonne chose, mais en le manipulant, sachons que nous avons du « sang des innocents entre nos mains ».

Pour ce faire, ayons une intention de prière pour la RDC afin que son peuple mène aussi une vie calme et paisible. Prions pour les dirigeants africains afin qu’ils remplissent leur mission dans le respect de la loi et garantissent au peuple dont ils ont la charge la liberté et la paix !

Qu’on se le dise : la responsabilité de la situation actuelle de la RDC est partagée entre les politiciens congolais et les multinationaux étrangers.

Chers frères et sœurs dans le Seigneur, chers compatriotes congolais, notre secours étant dans le nom du Seigneur qui a fait le ciel et la RDC, prions le Dieu Tout-Puissant pour la paix dans notre cher pays !

Sainte Marie, Mère de Dieu et Notre Dame de la Paix,
souvenez-vous de tant d’hommes et femmes qui ont payé de leur vie
pour l’indépendance, la liberté, la paix et la dignité humaine dans ce pays ensanglanté,
soutenez les efforts de tous les artisans de paix en République Démocratique du Congo
et priez pour nous. Amen ! »

P. Godefroid au sortir de l’obtention du master en philosophie


L’Université St-Pierre Canisius à Kinshasa


… minerais, parmi lesquels le « Coltan » avec lequel on fabrique le téléphone portable…


Immeuble commercial à Kinshasa


Le P. Godefroid animant une récollection pour des Sœurs conceptionnistes et des Laïcs associés