Saint Félix de Valois (+1212)

Né dans une famille princière, il partit à la croisade avec le roi de France Louis VII. Au retour, il se fit ermite dans la forêt de Cerfroi dans le nord de la France et c’est là que sa vie changea du tout au tout. Il reçut la visite de saint Jean de Matha, le fondateur des Trinitaires, Ordre dont le but était de racheter les chrétiens captifs. Jusque là, tout est authentique, mais les Trinitaires parisiens obtinrent du pape l’amélioration de l’existence d’un saint Félix de Valois, aidés en cela par Louis XIV, et les détails ne manquèrent pas pour en célébrer la sainteté. Une sainteté réelle sans doute, mais Paul VI rétablit la vérité en 1970, quant aux faits et gestes de saint Félix. Le culte des deux fondateurs est maintenu pour les Eglises locales et non plus pour l’Eglise universelle.

Le fidèle doit se montrer non seulement par son offrande, mais encore par la transformation de sa vie. Il doit briller non seulement par ce qu’il a reçu de Dieu, mais encore par ce qu’il apporte lui-même.

(Saint Jean Chrysostome – Homélies sur saint Matthieu)

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).