Lecture sous le figuier : « L’Epiphanie »

Le Service de la catéchèse propose de se mettre à l’écoute de la Parole dans l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu au chapitre 2, donnant quelques clés (colonne de gauche) et des idées pour prier avec le texte (colonne de droite).

à Réalmont : Adoration des mages (1580)

Clés de lecture

L’évangile : Mathieu 2, 1-12

Méditation

Jésus, Fils de Dieu, est vraiment incarné dans l’espace et dans le temps. Il n’est pas un mythe, il est homme, né véritablement dans une ville et sous un roi dont on connait le nom.

01 Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand.

Qui est Jésus pour moi ? Une idée, un héros lointain, un ami ; le Verbe de Dieu, incarné dans l’Histoire ?
Je regarde les représentations de Jésus qui se présentent le plus souvent à moi.

Les mages sont des savants, et non des rois, dont on ne connait pas le nom. Ils représentent le monde de la science, et le monde païen.

Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem

L’appel de Dieu n’est pas réservé aux croyants, il s’adresse à chaque homme, là où il est, là où il en est, et à moi aussi. J’écoute son invitation à me mettre en marche.

C’est Dieu qui a fait le premier pas en donnant le signe de l’étoile. Peu importe la force de notre foi, ce qui nous est demandé, c’est de nous mettre en marche.
Le titre de ‘Roi des juifs’ sera redonné à Jésus lors de sa Passion, dans l’accomplissement de sa royauté au service de tout homme.

02 et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »

L’étoile de Noël rejoint le désir de Dieu déposé en chacun : voir et adorer. Elle m’invite à un déplacement, à ne pas me laisser anesthésier le cœur, comme dit le pape François.
Seigneur, viens réveiller en moi le désir de te rencontrer !

Trouble d’Hérode, qui craint soudainement pour son pouvoir, et du peuple juif installé dans son histoire, ce qui les rend hermétiques à l’événement. 

03 En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui.

Est-ce que je reçois la naissance de Jésus comme une nouveauté dans ma vie aujourd’hui ? Qu’est-ce que Jésus bouleverse dans mes convictions ?

La peur empêche Hérode de s’ouvrir à la nouveauté. Il se replie sur ses connaissances. Pour lui l’espérance du peuple juif s’est transformée en inquiétude, en menace.

04 Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ.

J’interroge mon rapport à la Parole de Dieu : un vieux livre, des archives où je peux trouver ce qui me conforte dans mes idées, ou la Parole vivante qui m’est adressée personnellement, au risque de me bousculer…

Au jeu des questions-réponses, les ‘professionnels‘ de l’Écriture, ont trouvé une citation adéquate, une réponse toute faite dans le livre de Michée (Mi 5,1-3).

05 Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :

Seigneur, garde-moi de transformer ta Parole en instrument, de croire qu’un texte ne peut me parler qu’une fois, d’une seule façon. Ouvre mes oreilles à Ta Parole !

Dans son évangile, Matthieu a le souci de montrer aux juifs convertis que Jésus accomplit l’Écriture, pour qu’ils se tournent vers Jésus le Messie. Car ‘savoir sur’ Dieu et le rencontrer, ce n’est pas le même déplacement.

06 Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. »

Seigneur, je te rends grâce pour ta fidélité ; tu accomplis ta promesse de salut en envoyant ton Fils parmi nous, dans la fragilité d’un nourrisson, d’une manière qui nous surprend. C’est toi qui crées toute chose nouvelle.

Au lieu de sécuriser Hérode, la citation l’enferme dans sa jalousie et sa soif du pouvoir. Il se renseigne en secret, car au lieu de se réjouir, il se sent fragilisé dans son statut personnel.

07 Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ;

Seigneur, rends-moi disponible à ta Parole, car elle travaille en moi pour mon salut !

Hérode, installé comme roi des juifs, ne se déplace pas, ni au propre, ni au figuré. Il manque la rencontre avec le Seigneur. Son aveuglement le conduit à la fourberie et à la cruauté (massacre des innocents).

08 puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »

Seigneur, tu n’étais pas un futur roi terrestre, mais le salut offert aux hommes.

Quand t’ai-je trouvé dans une rencontre qui ne faisait appel à aucun savoir sur toi ?

Les mages païens, eux, sont en route vers l’inattendu de la rencontre. Avec eux, c’est le monde entier qui est convié à venir rencontrer Jésus. Matthieu le rappelle aux juifs convertis pour qui il écrit son évangile.

09 Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant.

Suivre le chemin d’une étoile pour te trouver, quelle aventure, Seigneur ! Je regarde les signes que tu poses dans ma vie comme autant d’étoiles qui me guident jusqu’à toi. Je m’en émerveille.

Joie des mages, point d’orgue de leur déplacement, joie de l’imminence de la rencontre avec Celui qui les a déplacés, éclat de l’étoile, éclat de la joie. Quelque chose d’un accomplissement en profondeur…

10 Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie.

Que m’est-il donné de voir, en te contemplant Seigneur ?

Je laisse cette joie profonde des mages pénétrer mon cœur, pour que j’en rayonne.

Les cadeaux des mages reflètent la personnalité de Jésus : l’or car il est roi, l’encens car il est Dieu, la myrrhe (parfum d’embaumement) car il est mortel. Venus adorer un roi, ils ne sont pas déconcertés par la vue de ce bébé. Là encore, ils se laissent déplacer !

11 Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant  lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Seigneur, tu es roi, je t’offre mon désir de vivre en citoyen de ton royaume, au service des hommes.

Tu es Dieu, je t’offre ma vie de prière et de célébration des sacrements.

Tu es homme, je t’offre mon regard sur l’autre, à convertir pour manifester ta miséricorde.

Ce récit est une préfiguration de la Pentecôte, où la bonne nouvelle doit être annoncée par toute la terre. Nous avons tous notre place dans la caravane des mages.

12 Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

La rencontre avec le Seigneur nous ouvre d’autres routes, nous envoie vers les autres. Suis-je prêt à prendre mon bâton de pèlerin dans la joie ?

Approfondir votre lecture