Chemin Néo-Catéchuménal

Le Chemin Néocatéchuménal, est apparu à la suite de Vatican II. Il est sans doute peu connu en France, mais occupe une place importante dans le développement actuel du catholicisme, dans la dynamique de la nouvelle évangélisation.

Créé à Madrid en 1964 par deux laïcs espagnols, Kiko Argüello et Carmen Hernandez, il est aujourd’hui implanté dans le monde entier. Cette oeuvre « suscitée pour déployer la nouvelle évangélisation (…) est un itinéraire de formation catholique, valable pour la société et pour les temps actuels », suivant les mots de saint Jean-Paul II lorsqu’il en reconnut les statuts en 1990.

Depuis les années 1990, il n’y a pas en France 10 % des enfants qui sont catéchisés. Ces 90% de jeunes, aujourd’hui adultes, n’ont quasiment jamais entendu parler de Jésus Christ. À des incroyants et à des baptisés de longue date peu habitués des églises, les équipes de catéchistes et les prêtres du Chemin Néocatéchuménal proposent ainsi un parcours de découverte de la foi, en développant les éléments du baptême, afin d’arriver à une foi adulte.

neocatechumenat-rameaux-2015

Lors de la célébration des Rameaux, proclamation de la foi

Ce parcours accorde une grande importance à l’explication du kerygme, c’est-à-dire le contenu essentiel de la foi en Jésus Christ. Il s’emploie ainsi à annoncer la bonne nouvelle du Salut et à en rappeler son éternelle actualité : aujourd’hui, Dieu veut faire Un avec toi !

Le Concile Vatican II a rappelé à de nombreuses reprises les trois piliers par lesquels passe la vie chrétienne :
– la Parole,
– la liturgie,
– la communauté chrétienne.

S’appuyant sur ces piliers et recherchant l’authenticité de la vie chrétienne, le Chemin Néocatéchuménal entend donner un signe fort de l’amour du Christ à ceux qui n’ont pas la foi. La catéchèse proposée n’est ni un cours, ni une série de conférences didactiques mais une rencontre existentielle avec Jésus-Christ ressuscité, présent dans son Église. L’approfondissement du baptême doit en effet mener à une réelle conversion et faire se lever en chacun l’homme nouveau dessiné par Jésus lors du Sermon sur la montagne (Matthieu 5-7), en détruisant le péché et en laissant la grâce faire son oeuvre.

Centre saint Jean Paul II
84 route de Terssac, Albi.


Informations et contact :
Guy et Nicole CROS
guynicole.cros@wanadoo.fr
06 87 09 43 86

Il y a dans le Tarn trois communautés issues de ces annonces de la foi. Une mission Ad gentes composée de plusieurs familles missionnaires annonce la Bonne Nouvelle sur la place Lapérouse durant le temps pascal et les quatrièmes dimanches du mois.

Le Père Stefano Bovi et le Père Gabriel Casas en font partie comme prêtres.

Des catéchèses pour adultes sont annoncées toutes les années ; elles ont lieu cette année les lundis et jeudis à 20h30 à partir du lundi 17 octobre 2016.